0

Documents  Atelier Parisien d'Urbanisme | enregistrements trouvés : 694

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q


- 19 p , 37 PL t2

La mobilitation du parc vacant est un des moyens d'accroître l'offre de logements, la Ville de Paris prévoit de confier à la SIEMP une mission de mobilisation du parc vacant. Cette étude est conçue comme un "catalogue d'idées" visant à réduire la vacance et à favoriser l'accès des personnes à bas revenue à ce parc de logement.

LOGEMENT ; CRISE DU LOGEMENT ; LOGEMENT SOCIAL

... Lire [+]

- 22 p , 31 PL

Il existe à Paris plusieurs centaines d'immeubles en mauvais état parfois vétustes et insalubres. Au début de l'année 2001, la Préfecture de Paris a demandé à l'APUR de dresser des listes d'immeubles "en mauvais état" à partir de differentslistes utiliséespar les services du logement de l'Etat.

HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

- 35 p. , 10 PE

Réalisée fin 1997 début 1998 par la Direction Régionale de l'INSEE, la 6ème Enquête Régionale sur l'Emploi avait pour objectif de mesurer l'emploi salarié public et privé en Ile-de-France et de cadrer ses évolutions. Le document suivant présente d'abord l'emploi salarié parisien dans le contexte régional, puis sa répartition spatiale dans la capitale et enfin détaille successivement les principaux secteurs d'activité selon que leurs effectifs salariés apparaissent en recul ou en expansion. Réalisée fin 1997 début 1998 par la Direction Régionale de l'INSEE, la 6ème Enquête Régionale sur l'Emploi avait pour objectif de mesurer l'emploi salarié public et privé en Ile-de-France et de cadrer ses évolutions. Le document suivant présente d'abord l'emploi salarié parisien dans le contexte régional, puis sa répartition spatiale dans la capitale et enfin détaille successivement les principaux secteurs d'activité selon que leurs effectifs ...

STATISTIQUE ; ECONOMIE ; EMPLOI

... Lire [+]

- 23 p , 9 PE

Les thèmes abordés reflètent la variété des activités parisiennes : l'emploi salarié dans les secteurs de l'industrie, de la banque et des assurances, des services aux entreprises, des nouvelles technologies de l'information et de la communication ; le commerce, dans sa diversité; l'hotellerie, et son évolution.

ECONOMIE ; EMPLOI

... Lire [+]

- 48 pages , 133 PU

Sommaire:- La mise en valeur des différents quartiers de Paris.- Les orientations de politique urbaine et les actions d'aménagement.- L'action règlementaire- Les interventions d'urbanisme- Le financement des opérations d'urbanismeLes exemples:La ZAC de Belleville - secteur Bisson Palikao.Les Halles.

URBANISME ; AMENAGEMENT URBAIN ; LOGEMENT ; Z.A.C. ; POLITIQUE DE L'URBANISME

... Lire [+]

, 75 PU t2

Améliorer le cadre de vie quotidien pour tous les Parisiens/ réduire les inégalités pour un Paris plus solidaire/ affirmer la place de l'emploi à Paris, au coeur de la métropole.

P.L.U. ; EMPLOI ; AMENAGEMENT URBAIN ; PAYSAGE ; TRANSPORT ; COMMERCE ; HABITAT ; EQUIPEMENT SCOLAIRE ; EQUIPEMENT SPORTIF ; BATIMENT CULTUREL

... Lire [+]

- 19 p , 4 P14

Dossier composé des panneaux de l'enqête d'utilité publique pour la Zac Guilleminot Vercingetorix, exposée à la Mairie du 14e arrd.du 5 mars au 18 mai 1979.

DOCUMENT D'URBANISME

... Lire [+]

- 31 p , 12 PEP

Dossier composé d'un projet de délibération, d'un plan de situation, d'un plan actuel d'occupation des berges, d'un plan actuel des activités et implantations portuaires, d'un schéma d'aménagement de la Seine, ainsi que un plan et une coupe du futur aménagement du bassin de l'Arsenal.

AMENAGEMENT DES BERGES ; PORT

... Lire [+]

- 75 p , 46 PEP t1

Depuis 2001, les services de la Ville de Paris ont réalisé plusieurs centaines d'opérations sur l'espace public, qui poursuivent des objectifs d'amélioration du cadre de vie, de promotion des transports en commun et de circulations douces, de plus grande place du végétal ou encore de requalification de sites dégradés. Les journées d'études sur l'espace public qui se sont déroulées du 24 au 26 janvier 2006, ont réuni les services techniques de la Ville et l'Apur. Leur objectif était d'analyser à partir des projets récents les transformations des espaces publics au plan du paysage et de l'usage afin d'en tirer des enseignements et enrichissements pour les projets à venir. La première journée a été consacrée à une présentation de cinq projets : le boulevard Magenta et l'avenue Jean Jaurès (projets d'espaces civilisés), les boulevards de Montparnasse et Port Royal (bus Mobilien 91), la rue de Bretagne et la rue du Faubourg Saint Denis (deux projets dans des quartiers verts). Depuis 2001, les services de la Ville de Paris ont réalisé plusieurs centaines d'opérations sur l'espace public, qui poursuivent des objectifs d'amélioration du cadre de vie, de promotion des transports en commun et de circulations douces, de plus grande place du végétal ou encore de requalification de sites dégradés. Les journées d'études sur l'espace public qui se sont déroulées du 24 au 26 janvier 2006, ont réuni les services techniques de la ...

ESPACE PUBLIC

... Lire [+]

- 39 p , 64 PEP t2

Les journées d'études sur l'espace public qui se sont déroulées du 24 au 26 janvier 2006, ont réuni les services techniques de la Ville et l'Apur.La deuxième journée a été l'occasion de rappeler l'évolution des espaces publics parisiens et d'échanger autour de deux thèmes : la gestion des usages (séparation, mixité, simplicité des aménagements) et la transformation du paysage. A cette occasion, l'Atelier a diffusé une étude historique sur l'évolution de l'espace public parisien depuis le XIXe siècle, le glossaire des éléments propres à la gestion et à la sécurité des espaces publics, ainsi que les actes de ces échanges professionnels. Les journées d'études sur l'espace public qui se sont déroulées du 24 au 26 janvier 2006, ont réuni les services techniques de la Ville et l'Apur.La deuxième journée a été l'occasion de rappeler l'évolution des espaces publics parisiens et d'échanger autour de deux thèmes : la gestion des usages (séparation, mixité, simplicité des aménagements) et la transformation du paysage. A cette occasion, l'Atelier a diffusé une étude historique sur ...

ESPACE PUBLIC ; HISTOIRE ; XIXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 59 p , 41 PM 1

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
Lors de la phase de préfiguration, ont été réalisées une analyse croisée sur les quartiers des 6 gares test et la monographie du quartier de la gare de Vitry Centre.
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT URBAIN

... Lire [+]

- 25 p

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
Lors de la phase de préfiguration, ont été réalisées une analyse croisée sur les quartiers des 6 gares test et la monographie du quartier de la gare de Vitry Centre.
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

- 35 p , 41 PM t 2

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
Lors de la phase de préfiguration, ont été réalisées une analyse croisée sur les quartiers des 6 gares test et la monographie du quartier de la gare de Vitry Centre.

L'analyse croisée des 16 gares de la ligne 15 sud ainsi que les 13 premières monographies (Vitry Centre, Bry Villiers Champigny, Champigny Centre, Créteil l'Échat, Les Ardoines, Le Vert de Maisons, Noisy-Champs, Rueil-Suresnes-Mont Valérien, Saint-Maur Créteil, Les Agnettes, Arcueil Cachan, Villejuif Louis Aragon et Villejuif Institut Gustave Roussy)
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

- 59 p , 41 PM t 1

L'observatoire des quartiers de gare du Grand Paris a porté sur la ligne 15 sud au premier semestre 2014 et la ligne 16 au deuxième semestre 2014. Six thématiques sont abordées : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare d'un ligne qui permet de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies qui permettent de détailler les caractéristiques de chaque quartier de gare et le resituer dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la petite couronne.
A ce jour les monographies des 16 quartiers de gares de la ligne 15 sud ont été publiées et les monographies des 10 quartiers de gare de la ligne 16 seront mises en ligne d'ici la fin du mois de janvier 2015.

Les travaux de l'observatoire contribuent à une meilleure connaissance de ces territoires. L'analyse croisée confirme la grande diversité de situations observées dans les quartiers de gare. Elle apporte les éléments nécessaires pour accompagner les évolutions et mutations engagées par l'arrivée du Réseau du Grand Paris Express. Elle participe de l'aide à la décision pour les collectivités et acteurs concernés par le RGPE.
L'observatoire des quartiers de gare du Grand Paris a porté sur la ligne 15 sud au premier semestre 2014 et la ligne 16 au deuxième semestre 2014. Six thématiques sont abordées : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

- 25 p , 41 PM t 4

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
Lors de la phase de préfiguration, ont été réalisées une analyse croisée sur les quartiers des 6 gares test et la monographie du quartier de la gare de Vitry Centre.

L'analyse croisée des 16 gares de la ligne 15 sud ainsi que les 13 premières monographies (Vitry Centre, Bry Villiers Champigny, Champigny Centre, Créteil l'Échat, Les Ardoines, Le Vert de Maisons, Noisy-Champs, Rueil-Suresnes-Mont Valérien, Saint-Maur Créteil, Les Agnettes, Arcueil Cachan, Villejuif Louis Aragon et Villejuif Institut Gustave Roussy)
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

- 25 p , 41 PM t 5

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
L'analyse croisée des 16 gares de la ligne 15 sud ainsi que les 13 premières monographies (Vitry Centre, Bry Villiers Champigny, Champigny Centre, Créteil l'Échat, Les Ardoines, Le Vert de Maisons, Noisy-Champs, Rueil-Suresnes-Mont Valérien, Saint-Maur Créteil, Les Agnettes, Arcueil Cachan, Villejuif Louis Aragon et Villejuif Institut Gustave Roussy)
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

- 25 p , 41 PM t 6

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
L'analyse croisée des 16 gares de la ligne 15 sud ainsi que les 13 premières monographies (Vitry Centre, Bry Villiers Champigny, Champigny Centre, Créteil l'Échat, Les Ardoines, Le Vert de Maisons, Noisy-Champs, Rueil-Suresnes-Mont Valérien, Saint-Maur Créteil, Les Agnettes, Arcueil Cachan, Villejuif Louis Aragon et Villejuif Institut Gustave Roussy).
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

- 25 p , 41 PM t 7

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
L'analyse croisée des 16 gares de la ligne 15 sud ainsi que les 13 premières monographies (Vitry Centre, Bry Villiers Champigny, Champigny Centre, Créteil l'Échat, Les Ardoines, Le Vert de Maisons, Noisy-Champs, Rueil-Suresnes-Mont Valérien, Saint-Maur Créteil, Les Agnettes, Arcueil Cachan, Villejuif Louis Aragon et Villejuif Institut Gustave Roussy).
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

- 25 p , 41 PM t 9

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
L'analyse croisée des 16 gares de la ligne 15 sud ainsi que les 13 premières monographies (Vitry Centre, Bry Villiers Champigny, Champigny Centre, Créteil l'Échat, Les Ardoines, Le Vert de Maisons, Noisy-Champs, Rueil-Suresnes-Mont Valérien, Saint-Maur Créteil, Les Agnettes, Arcueil Cachan, Villejuif Louis Aragon et Villejuif Institut Gustave Roussy).
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

- 25 p , 41 PM t 10

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

Z