Rechercher


0

Documents  D'Architectures | enregistrements trouvés : 591

O

-A +A

P Q


Hors-série - 92 pages , 51 AT

Cette publication présente les huit projets finalistes du concours organisé en 2011 par EDF sur le thème de la réduction des émissions de CO2 dans le bâtiment.Les 8 finalistes :MONGES-CROIX DU SUDLieu : Cornebarrieu,Maîtrise d'ouvrage : Urbis et PromologisMaîtrise d'oeuvre : Gouwy Grima RamesAménageur : Oppidea VIEUX-PORTLieu : ReimsMaîtrise d'ouvrage : Foyer RémoisMaîtrise d'oeuvre : Jean-Michel Jacquet architecteAménageur : Foyer RémoisDOCKS DE SAINT-OUEN - PROJET LAURÉAT.Lieu : Saint-OuenMaîtrise d'ouvrage : Leroy Merlin et Paris HabitatMaîtrise d'oeuvre : X-TuAménageur : Séquano Aménagement DOCKS DE RISLieu : Ris-OrangisMaîtrise d'ouvrage : Nexity ApolloniaMaîtrise d'oeuvre : François Leclercq architectesAménageur : AFTRPBANC-VERTLieu : DunkerqueMaîtrise d'ouvrage : La Maison FlamandeMaîtrise d'oeuvre : Remington StyleAménageur : Ville de Dunkerque COLIGNYLieu : OrléansMaîtrise d'ouvrage : Orléans HabitatMaîtrise d'oeuvre : Hondelatte-LaporteAménageur : Semdo ANDROMEDELieu : BeauzelleMaîtrise d'ouvrage : CabritaMaîtrise d'oeuvre : FHYAménageur : Oppidea ARAGO Lieu : Pessac Maîtrise d'ouvrage : Domofrance Maîtrise d'oeuvre : Debarre - Duplantiers et Revel Architecture Aménageur : Domofrance Cette publication présente les huit projets finalistes du concours organisé en 2011 par EDF sur le thème de la réduction des émissions de CO2 dans le bâtiment.Les 8 finalistes :MONGES-CROIX DU SUDLieu : Cornebarrieu,Maîtrise d'ouvrage : Urbis et PromologisMaîtrise d'oeuvre : Gouwy Grima RamesAménageur : Oppidea VIEUX-PORTLieu : ReimsMaîtrise d'ouvrage : Foyer RémoisMaîtrise d'oeuvre : Jean-Michel Jacquet architecteAménageur : Foyer RémoisDOCKS ...

CONCOURS ; DEVELOPPEMENT DURABLE ; ENERGIE ; AMENAGEMENT URBAIN

... Lire [+]

- 190 p , 107 AB

Consacré aux vingt écoles nationales supérieures d'architecture, ce livre est une promenade au travers de l'enseignement de l'architecture en France et de son histoire, et des 20 établissements qui l'accueille.

ECOLE D'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 124 p , 23 AC

14 équipes, soit 26 architectes de moins de 35 ans, sont ici distinguées au travers de la deuxième sélection des nouveaux albums de la jeunes architectures, 2003-2004.

PRIX D'ARCHITECTURE

... Lire [+]

259 - p. 120 - 129

Dans un contexte de virginité urbaine et sociale, il est avant tout question de créer les conditions de la cille et de la vie collective par l'architecture. Les deux équipes 51N4E et Bourbouze et Graindorge u parviennent ici à partir d'une fine stratégie d'implantation et en ramenant la petite échelle - celle d'action, de l'expérience et de la rencontre - au même niveau que la grande : celle du paysage et du devenir. Dans un contexte de virginité urbaine et sociale, il est avant tout question de créer les conditions de la cille et de la vie collective par l'architecture. Les deux équipes 51N4E et Bourbouze et Graindorge u parviennent ici à partir d'une fine stratégie d'implantation et en ramenant la petite échelle - celle d'action, de l'expérience et de la rencontre - au même niveau que la grande : celle du paysage et du devenir.

RESIDENCE UNIVERSITAIRE ; CAMPUS ; CONSTRUCTION EN BETON ; BATIMENT D'HABITATION EN BARRE

... Lire [+]

259 - p. 104 - 113

Jusqu'au XIXr siècle et à l'avènement des chemins de fer, les possibilités d'approvisionnement en pierre de construction étaient rares et couteuses. La constitution géologique des territoires exerçait alors une forte influence sur l'architecture, en caractérisant la morphologie et l'esthétique des édifices selon les régions. L'agence Barrault-Pressacco milite aujourd'hui pour ne redécouverte des matériaux locaux au profit d'une architecture qu'on pourrait qualifier d'"appellation d'origine contrôlée". Jusqu'au XIXr siècle et à l'avènement des chemins de fer, les possibilités d'approvisionnement en pierre de construction étaient rares et couteuses. La constitution géologique des territoires exerçait alors une forte influence sur l'architecture, en caractérisant la morphologie et l'esthétique des édifices selon les régions. L'agence Barrault-Pressacco milite aujourd'hui pour ne redécouverte des matériaux locaux au profit d'une ar...

CONSTRUCTION EN PIERRE ; PIERRE ; LOGEMENT SOCIAL ; BATIMENT D'HABITATION COLLECTIF

... Lire [+]

259 - p. 28 - 29

Jean-Pierre Cousin analyse une étude réalisée à la demande du Conseil régional d'Ile-de-France sur la piétonnisation des berges de Seine rive droite. Cette étude porte notamment sur la pollution atmosphérique et sonore, les reports de trafic et la qualité de l'air en banlieue.

AMENAGEMENT DES BERGES ; ESPACE PIETONNIER ; POLLUTION ; POLLUTION ATMOSPHERIQUE

... Lire [+]

Tour, atours et alentours DESPORTES Marc | D'Architectures décembre 2017 - février 2018

Article

259 - p. 24 - 26

Si la qualité architecturale du choix du jury pour la rénovation de la tour Montparnasse fait consensus, c'est sans doute que son esthétique et le propos qui la porte apparaissent comme l'exact partit chinois de l'image que renvoie le projet de l'agence Nouvelle AOM semble d'avantage vouloir s'adresser au quartier qu'à l'échelle de la capitale, comme s'il lui fallait résoudre par le seul objet-tour une question que le programme ne lui a pas posée : le réaménagement global du suite. À la suite de l'article de Richard Scoffier ne novembre 2018, Marc Desportes s'interroge sur les lacunes de ce concours quant aux ambitions d'une transformation générale de cet ensemble urbain, attendue depuis si longtemps. Si la qualité architecturale du choix du jury pour la rénovation de la tour Montparnasse fait consensus, c'est sans doute que son esthétique et le propos qui la porte apparaissent comme l'exact partit chinois de l'image que renvoie le projet de l'agence Nouvelle AOM semble d'avantage vouloir s'adresser au quartier qu'à l'échelle de la capitale, comme s'il lui fallait résoudre par le seul objet-tour une question que le programme ne lui a pas ...

CONCOURS ; ANALYSE URBAINE

... Lire [+]

257 - p. 126 - 129

Pour baigner d'une confortable lumière naturelle la ville sous cliche qu'est le campus CentraleSupélec de Saclay, les architectes d'OMA ont jeté leur dévolu sur le principe d'une couverture en ETFE (éthylène tétrafluoroéthylène). Plus légère et économique que le verre, cette solution est constituée de membranes gonflées et translucides. Pour répondre à des contraintes plus complexes que prévu, il a fallu innover. Mauro Altana, responsable des travaux chez OMA, nous explique quels ont été les enjeux de cette mise en µuvre. Pour baigner d'une confortable lumière naturelle la ville sous cliche qu'est le campus CentraleSupélec de Saclay, les architectes d'OMA ont jeté leur dévolu sur le principe d'une couverture en ETFE (éthylène tétrafluoroéthylène). Plus légère et économique que le verre, cette solution est constituée de membranes gonflées et translucides. Pour répondre à des contraintes plus complexes que prévu, il a fallu innover. Mauro Altana, responsable des ...

MATIERE PLASTIQUE ; TRANSPARENCE ; TOITURE

... Lire [+]

257 - p. 114 - 125

Après la consultation en 2012, qui avait opposé OMA - Rem Koolhaas et Clément Blanchet - à Barani, Perrault, Cruz y Ortiz et Feichtinger, l'École centrale a ouvert ses portes début septembre 2017. Le projet réalisé semble a priori très différent de celui du concours, mais en découle pourtant.

CAMPUS ; BATIMENT UNIVERSITAIRE ; BATIMENT A USAGE SCIENTIFIQUE ; TRANSPARENCE

... Lire [+]

257 - p. 102 - 113

Pour leur première réalisation en région parisienne, le bâtiment d'enseignement supérieur et de recherche de l'ENSAE ParisTech, les architectes Jean-Patrice Calori, Bita Azimi et Marc Botineau (CAB) substituent au moulage du béton, matériau qu'ils ont éprouvé au fil de leurs projets, l'assemblage de l'acier. Ce mode constructif se met au service d'une structure puissante, impeccablement réglée. Imprimant une grille abstraite en façade, c'est elle qui est le gage de la résistance du bâtiment dans le temps et qui se fait le support d'une architecture poreuse dans cet environnement diffus, le plateau de Saclay en cours d'urbanisation. Pour leur première réalisation en région parisienne, le bâtiment d'enseignement supérieur et de recherche de l'ENSAE ParisTech, les architectes Jean-Patrice Calori, Bita Azimi et Marc Botineau (CAB) substituent au moulage du béton, matériau qu'ils ont éprouvé au fil de leurs projets, l'assemblage de l'acier. Ce mode constructif se met au service d'une structure puissante, impeccablement réglée. Imprimant une grille abstraite en façade, c'est ...

ACIER ; CAMPUS ; BATIMENT UNIVERSITAIRE ; CONSTRUCTION EN ACIER

... Lire [+]

257 - p. 90 - 101

Fait du hasard du calendrier, l'agence parisienne Brenac et Gonzalez vient de livrer trois immeubles du bureaux dont les façades ont clairement fait l'objet d'un travail aussi subtil que complexe. Les programmes et les contraintes étaient cependant très différentes. Nous avons saisi ce prétexte pour interroger Jean-Pierre Lévêque et Xavier Gonzalez sur l'exercice particulier qui consiste à donner une épaisseur sensuelle à ces programmes génériques essentiellement commerciaux. Fait du hasard du calendrier, l'agence parisienne Brenac et Gonzalez vient de livrer trois immeubles du bureaux dont les façades ont clairement fait l'objet d'un travail aussi subtil que complexe. Les programmes et les contraintes étaient cependant très différentes. Nous avons saisi ce prétexte pour interroger Jean-Pierre Lévêque et Xavier Gonzalez sur l'exercice particulier qui consiste à donner une épaisseur sensuelle à ces programmes ...

BATIMENT DE BUREAUX ; FACADE ; BALCON

... Lire [+]

257 - p. 58 - 69

En 1982, la loi Defferre consacrait le début de la décentralisation, répartissant les compétences entre l'État et les collectivités territoriales. La figure de l'architecte évoluait alors au plus près de son terrain ; le duo maire/architecte connut quelques jours heureux. À l'heure de la construction des métropoles, consacrées par la loi Maptam (loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles du 27 janvier 2014), ce couple est mis à l'épreuve. On se souvient que des nouveaux maires élus en 2014 gelèrent la construction d'un grand nombre d'opérations aux abords des grandes villes et imposèrent des modifications jugées arbitraires par les architectes. Quelles furent véritablement les conséquences pour les agences d'architectures concernées ? Le maire doit-il pour autant être dessaisi de son pouvoir de décision sur les projets de territoire ? Quelles relations maires et architectes doivent-ils désormais construire en zone dense ? En 1982, la loi Defferre consacrait le début de la décentralisation, répartissant les compétences entre l'État et les collectivités territoriales. La figure de l'architecte évoluait alors au plus près de son terrain ; le duo maire/architecte connut quelques jours heureux. À l'heure de la construction des métropoles, consacrées par la loi Maptam (loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles du 27 janvier ...

POLITIQUE ; RAPPORT MAITRE D'OEUVRE-MAITRE D'OUVRAGE

... Lire [+]

258 - p. 120 - 121

Bar en terre crue, nappes de LED et chaises découpées à la fraiseuse numérique : entre rugosité et préciosité, le nouveau restaurant du Palais de Tokyo conçu par Lina Ghotmeh invite ses visiteurs à prolonger les expériences des lieux d'exposition.

RESTAURANT-CAFE ; MUSEE D'ARCHITECTURE ; ARCHITECTURE INTERIEURE ; MOBILIER

... Lire [+]

258 - p. 108 - 113

Raphaël Gabrion réalise un pôle artistique de 850 m" dans l'enceinte du lycée Georges-Brassens de Courcouronnes construit par l'AUA dans les années 1980. L'extension répond à la texture minérale tramée des panneaux de béton pré-fabriqués de l'équipement d'origine par d'épaisses façades en gabions. Tour à tour opaque et ouvert, le nouveau bâtiment, ancré dans le relief, complète l'existant avec finesse. Par son effet de masse et son horizontalité, il intervient comme un dispositif qui opère des recadrages décisifs dans la composition instable issue des bâtiments d'origine et d'ateliers techniques plus tardifs. Raphaël Gabrion réalise un pôle artistique de 850 m" dans l'enceinte du lycée Georges-Brassens de Courcouronnes construit par l'AUA dans les années 1980. L'extension répond à la texture minérale tramée des panneaux de béton pré-fabriqués de l'équipement d'origine par d'épaisses façades en gabions. Tour à tour opaque et ouvert, le nouveau bâtiment, ancré dans le relief, complète l'existant avec finesse. Par son effet de masse et son hori...

GABION ; EXTENSION DE BATIMENT ; BATIMENT SCOLAIRE

... Lire [+]

258 - p. 82-91

Équipement emblématique du pouvoir régalien puis républicain en un site d'exception, la Monnaie de paris connait depuis 2010, par phases successives, la transformation la plus radicale de son histoire. La reconquête d'une architecture aussi raffinée qu'éblouissante, l'hypothèse de la réinsertion de 'l'édifice dans son environnement urbain et d l'adaptation de son programme désormais obsolète à des impératifs de rentabilité contemporains sont les mobiles de cette fiévreuse redistribution des cartes qui s'empare de l'hypercentre de la capitale. Équipement emblématique du pouvoir régalien puis républicain en un site d'exception, la Monnaie de paris connait depuis 2010, par phases successives, la transformation la plus radicale de son histoire. La reconquête d'une architecture aussi raffinée qu'éblouissante, l'hypothèse de la réinsertion de 'l'édifice dans son environnement urbain et d l'adaptation de son programme désormais obsolète à des impératifs de rentabilité contemporains sont les ...

REHABILITATION DE BATIMENT ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; HOTEL INDUSTRIEL

... Lire [+]

258 - p. 42 - 53

La tour Montparnasse est une construction conçue avant le premier choc pétrolier et, malgré son désamiantage des années 2000, sa faible hauteur sous plafond la menace d'obsolescence. Une compétitions internationale a été lancée, laissant le choix aux participants de la corriger ou de la transformer, en l'isolant néanmoins de son contexte, notamment du centre commercial qui assure l'articulation avec le boulevard et la rue de Rennes. La tour Montparnasse est une construction conçue avant le premier choc pétrolier et, malgré son désamiantage des années 2000, sa faible hauteur sous plafond la menace d'obsolescence. Une compétitions internationale a été lancée, laissant le choix aux participants de la corriger ou de la transformer, en l'isolant néanmoins de son contexte, notamment du centre commercial qui assure l'articulation avec le boulevard et la rue de Rennes.

CONCOURS ; TOUR ; REHABILITATION DE BATIMENT

... Lire [+]

254 - p. 158-159

Pour remodeler les salles de signature de ce cabinet, les architectes usent de dispositifs lumineux et mobiliers en nappes.

ARCHITECTURE INTERIEURE

... Lire [+]

254 - p. 104-105

Pour aménager une boutique proposant la quintessence du Japon dans le Maris, JospehGrappin s'inspire de la culture nippone et renouvelle la tradition par un astucieux travail sur l'assemblage.

BOUTIQUE ; ARCHITECTURE INTERIEURE

... Lire [+]

254 - p. 102-103

"Un monde sans fin", c'est ainsi que l'agence Jakob + MacFarlane a pensé le 13, rue des Francs-Bourgeois pour y installer une boutique des parfums Frédéric Malle.

BOUTIQUE ; BOIS ; ARCHITECTURE INTERIEURE

... Lire [+]

254 - p. 86-89

Dans la boutique Repossi située place Vendôme, OMA bouscule les codes de la haute joaillerie en imaginant un concept architectural basé sur différentes temporalités. Rem Koolhaas convoque ici des matériaux inattendus et recourt au vide comme forme ultime du luxe.

BOUTIQUE ; ARCHITECTURE INTERIEURE

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z