Rechercher


0

Documents  Infolio Éditions | enregistrements trouvés : 23

O

-A +A

P Q


- 207 p. , 41 AMG

Réalisations et projets de Manuelle Gautrand. Pour Paris : - la Gaîté Lyrique, Paris 3e- Centre de communication de Citroën sur les Champs Elysées, Paris 8e

... Lire [+]

- 192 pages , 37 AMH

Denis Honegger (1907-1981) est l'un des plus grands architectes suisses du XXe siècle. Après un bref passage dans l'atelier de Le Corbusier, ce disciple d'Auguste Perret développera pendant trente ans, avec un degré de sophistication inégalé, la doctrine du "classicisme structurel": c'est dans cet esprit qu'il conçoit l'université de Miséricorde et l'église du Christ-Roi à Fribourg, ainsi que l'Institut de physique de Genève. En France, où se déroule l'essentiel sa carrière après 1945, il est l'auteur de plusieurs ensembles de logements dans lesquels il parvient à concilier industrialisation, langage classique et composition urbaine. La rénovation du quartier de l'église de Pantin, son opération la plus importante, a reçu le label "Patrimoine XXe" en décembre 2008.Quelques réalisations citées:Immeuble de bureaux à l'angle de la rue de Prony et avenue de Wagram (Paris, 17ème).Immeuble de logements rue Dutot (Paris 15ème), sa première réalisation française.Projet d'aménagement de Malakoff. Denis Honegger (1907-1981) est l'un des plus grands architectes suisses du XXe siècle. Après un bref passage dans l'atelier de Le Corbusier, ce disciple d'Auguste Perret développera pendant trente ans, avec un degré de sophistication inégalé, la doctrine du "classicisme structurel": c'est dans cet esprit qu'il conçoit l'université de Miséricorde et l'église du Christ-Roi à Fribourg, ainsi que l'Institut de physique de Genève. En France, où se ...

LOGEMENT ; BATIMENT CULTUEL ; AMENAGEMENT URBAIN ; BATIMENT DE BUREAUX ; BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

- 188 pages , 46 AMC

Parmi les agences qui ont marqué l'architecture et l'urbanisme de l'après-guerre, celle formée par Georges Candilis (1913-1995), Alexis Josic (1921) et Shadrach Woods (1923-1973) occupe une place particulière.En une dizaine d'années d'exercice, ces trois architectes, installés en France ont, à la fois tenté de poser les bases théoriques d'une critique du fonctionnalisme et, avec d'innombrables chantiers, mis en application à grande échelle les principes d'une architecture dite "évolutive". Cet ouvrage propose, à travers l'étude de réalisations emblématiques dans l'histoire du logement et de l'équipement de masse (Bagnols-sur-Cèze, Toulouse Le Mirail, l'Université libre de Berlin), un nouveau regard sur l'oeuvre de cette agence, longtemps incarnée par la figure très médiatique de Georges Candilis.En précisant le rôle de chacun des protagonistes dans la conception des projeta, cette première monographie consacrée au trio Candilis-Josic-Woods inaugure la réévaluation d'un pan important de l'histoire de l'architecture de la seconde moitié du XXe siècle. Parmi les agences qui ont marqué l'architecture et l'urbanisme de l'après-guerre, celle formée par Georges Candilis (1913-1995), Alexis Josic (1921) et Shadrach Woods (1923-1973) occupe une place particulière.En une dizaine d'années d'exercice, ces trois architectes, installés en France ont, à la fois tenté de poser les bases théoriques d'une critique du fonctionnalisme et, avec d'innombrables chantiers, mis en application à grande échelle les ...

GRAND ENSEMBLE ; BATIMENT D'HABITATION EN BARRE ; LOGEMENT SOCIAL

... Lire [+]

- p. 559 , 90 UV

Ce livre est destiné aux flâneurs. Son ambition est de faire entrer dans leur champ de vision les traces laissées, dans notre paysage urbain, par la « comédie urbaine » : l'enchaînement des traces laissées par d'innombrables acteurs venus de toutes les sphères sociales, enchaînement qui crée nos rues et nos places, ces oeuvres collectives. Ces assemblages, véritables tours de Babel, résultent d'équilibres entre les moyens, intérêts, représentations et idées de groupes sociaux qui ne partagent pas la même « langue constructive ».La comédie urbaine insiste sur la complexité de l'entreprise collective nommée ville, en attirant l'attention sur les détails bizarres qu'on peut voir dans l'espace urbain, à Paris et dans bien d'autres villes françaises. Ce livre est destiné aux flâneurs. Son ambition est de faire entrer dans leur champ de vision les traces laissées, dans notre paysage urbain, par la « comédie urbaine » : l'enchaînement des traces laissées par d'innombrables acteurs venus de toutes les sphères sociales, enchaînement qui crée nos rues et nos places, ces oeuvres collectives. Ces assemblages, véritables tours de Babel, résultent d'équilibres entre les moyens, intérêts, repr...

HISTOIRE DES VILLES ; PAYSAGE URBAIN ; THEORIE DE L'URBANISME

... Lire [+]

- 192 p. , 71 AMA

Saint-Malo, le quartier du Marais et la passerelle des Arts à Paris, l'usine marémotrice de la Rance, l'église Sainte-Jeanne-d'Arc à Rouen ont en commun une seule et même signature : celle de Louis Arretche (1905-1991). Premier ouvrage jamais publié sur son oeuvre, cette monographie convie à la découverte d'un architecte prolixe, impliqué dans tous les grands chantiers de la seconde moitié du XXe siècle : la reconstruction, la rénovation et l'extension des villes, l'édification des campus, les infrastructures électroniques, la société des loisirs, le renforcement des équipements urbains. C'est depuis Paris, où il enseignait, qu'il exerça pleinement son influence d'architecte et d'urbaniste dans de nombreuses régions françaises, dont la Bretagne. Saint-Malo, le quartier du Marais et la passerelle des Arts à Paris, l'usine marémotrice de la Rance, l'église Sainte-Jeanne-d'Arc à Rouen ont en commun une seule et même signature : celle de Louis Arretche (1905-1991). Premier ouvrage jamais publié sur son oeuvre, cette monographie convie à la découverte d'un architecte prolixe, impliqué dans tous les grands chantiers de la seconde moitié du XXe siècle : la reconstruction, la rénovation et ...

MONOGRAPHIE

... Lire [+]

- 192 p. , 7 AMZ

Cet ouvrage est la première monographie consacrée à Bernard Zehrfuss, grand prix de Rome en 1939, qui dirige la reconstruction de la Tunisie et s'engage très tôt dans la modernité pour se rallier aux modes de production les plus novateurs.Figure majeure de l'architecture de la seconde moitié du XXe siècle en France, il est l'auteur ou le coauteur de quelques-uns des bâtiments les plus marquants de l'après-guerre. On citera notamment l'imprimerie Mame à Tours, l'usine Renault de Flins, le siège de l'Unesco à Paris, le CNIT à la Défense ou le musée de la Civilisation gallo-romaine à Lyon. Au fil de ces projets, Zehrfuss collabore avec les plus grands ingénieurs ou constructeurs de son temps (Jean Prouvé, Pier Luigi Nervi...). Cet ouvrage est la première monographie consacrée à Bernard Zehrfuss, grand prix de Rome en 1939, qui dirige la reconstruction de la Tunisie et s'engage très tôt dans la modernité pour se rallier aux modes de production les plus novateurs.Figure majeure de l'architecture de la seconde moitié du XXe siècle en France, il est l'auteur ou le coauteur de quelques-uns des bâtiments les plus marquants de l'après-guerre. On citera notamment l'imprimerie ...

MONOGRAPHIE

... Lire [+]

- 192 p. , 49 AMC

Parmi les agences qui ont marqué l'architecture et l'urbanisme de l'après-guerre, celle formée par Georges Candilis (1913-1995), Alexis Josic (1921) et Shadrach Woods (1923-1973) tient une place particulière. En une dizaine d'années de travail commun (1955-1964), ces trois architectes installés en France ont posé les bases théoriques d'une critique du fonctionnalisme et, à travers d'innombrables chantiers, mis en application à grande échelle les principes d'une architecture nouvelle, dite « proliférante ». Cet ouvrage propose, à travers l'étude d'oeuvres emblématiques dans l'histoire du logement et des grands équipements (Bagnols-sur-Cèze, Toulouse Le Mirail, l'Université Libre de Berlin), un nouveau regard sur la production de cette agence, longtemps incarnée par la figure médiatique de Georges Candilis. En précisant le rôle de chacun des protagonistes dans la conception des projets, cette première monographie consacrée au trio Candilis-Josic-Woods inaugure la réévaluation d'un pan important de l'histoire de l'architecture moderne. Parmi les agences qui ont marqué l'architecture et l'urbanisme de l'après-guerre, celle formée par Georges Candilis (1913-1995), Alexis Josic (1921) et Shadrach Woods (1923-1973) tient une place particulière. En une dizaine d'années de travail commun (1955-1964), ces trois architectes installés en France ont posé les bases théoriques d'une critique du fonctionnalisme et, à travers d'innombrables chantiers, mis en application à grande échelle les ...

MONOGRAPHIE

... Lire [+]

- 607 pages , 105 UV

L'abécédaire de Marcel Roncayolo est le résultat d'une série d'entretiens entre Isabelle Chesneau et Marcel Roncayolo. L'interviewer a proposé à l'interviewé une série de thèmes présentés dans l'ordre alphabétique, meilleur moyen de présenter une pensée sans en faire un système. L'ouvrage pose la question des choix méthodologiques et conceptuels de Roncayolo, et celle de la validité de leur transfert d'une discipline à l'autre. En d'autres termes, il s'agit d'une réflexion sur les conditions de constitution et d'exercice d'une pensée sur la ville ­ de ce point de vue, le caractère intergénérationnel du dialogue n'est pas que de pure forme. L'abécédaire de Marcel Roncayolo est le résultat d'une série d'entretiens entre Isabelle Chesneau et Marcel Roncayolo. L'interviewer a proposé à l'interviewé une série de thèmes présentés dans l'ordre alphabétique, meilleur moyen de présenter une pensée sans en faire un système. L'ouvrage pose la question des choix méthodologiques et conceptuels de Roncayolo, et celle de la validité de leur transfert d'une discipline à l'autre. En d'autres ...

VILLE ; POLITIQUE URBAINE

... Lire [+]

- 495 pages , 65 A

Du Parthénon à la postmodernité, de Platon à Merleau-Ponty, Amaldi propose une histoire de la pensée architecturale et de la perception de l'espace, en même temps qu'une phénoménologie du vide et du plein, de la ligne et du mouvement. Qu'est-ce que la profondeur, comment la perspective en rend-elle compte, qu'est-ce en fin de compte que l'espace, pour nous qui l'habitons ?

PHILOSOPHIE ; ANALYSE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 190 pages , 96 AMP

Cette monographie permet de découvrir le parcours et les réalisations d'un représentant de la modernité architecturale, auteur notamment de l'hôtel Latitude 43 à Saint-Tropez (1932), du Mémorial des martyrs de la déportation à Paris (1962) et du théâtre des Menus-Plaisirs, rue La Fontaine, à Paris (1929-1930)

EXPOSITION UNIVERSELLE ; LOGEMENT ; MAISON INDIVIDUELLE ; PROJET D'ARCHITECTURE ; PROJET URBAIN ; BATIMENT INDUSTRIEL ; MOBILIER

... Lire [+]

- 192 pages , 13 AMD

Architecte prolifique et exigeant, Jean Dubuisson est l'un des symboles forts des Trente Glorieuses. Auteur d'un nombre impressionnant de réalisations, il a su imposer au logement de masse un style et une qualité d'usage très largement reconnus, que son cadet Claude Parent décrit en ces termes : «L'architecture de Jean Dubuisson ? Avant tout l'amour de l'horizontale. Une horizontale rigoureuse, absolue, sans remise en question possible. Le culte de la pureté de la ligne. À la limite du graphisme, de l'épure.» Concepteur d'opérations qui ont marqué l'histoire de la construction et de l'habitat (le SHAPE Village à Saint-Germain-en-Laye, la résidence du Parc à Croix, Maine-Montparnasse, la ZUP de Chambéry), Jean Dubuisson, à qui l'on doit également le musée des Arts et Traditions populaires à Paris, a développé une esthétique proche de l'art abstrait et une subtile dialectique entre le dedans et le dehors. Cet ouvrage est la première monographie qui lui est consacrée. Architecte prolifique et exigeant, Jean Dubuisson est l'un des symboles forts des Trente Glorieuses. Auteur d'un nombre impressionnant de réalisations, il a su imposer au logement de masse un style et une qualité d'usage très largement reconnus, que son cadet Claude Parent décrit en ces termes : «L'architecture de Jean Dubuisson ? Avant tout l'amour de l'horizontale. Une horizontale rigoureuse, absolue, sans remise en question possible. Le culte ...

TOUR ; LOGEMENT

... Lire [+]

- p. 253 , 106 UV

Publié pour la première fois en 1978 aux Etats-Unis, Collage City est désormais un classique de la théorie urbain. Réévaluation critique des théorie contemporaine de l'urbanisme et du rôle de l'architectes-urbaniste dans un contexte urbain, cet ouvrage s'adresse aussi bien à des historiens, des spécialistes du droit public, des sociopsychologues et des politiciens qu'à des archietctes. Publié pour la première fois en 1978 aux Etats-Unis, Collage City est désormais un classique de la théorie urbain. Réévaluation critique des théorie contemporaine de l'urbanisme et du rôle de l'architectes-urbaniste dans un contexte urbain, cet ouvrage s'adresse aussi bien à des historiens, des spécialistes du droit public, des sociopsychologues et des politiciens qu'à des archietctes.

THEORIE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 219 p , 52 UEP

Ce livre nous parle de la ville éclairée dans son ensemble, d'une entité nocturne à grande échelle que l'on peut apercevoir de loin ou découvrir de près. C'est un territoire nocturne souvent incompris de la plupart des élus, des acteurs de la ville comme du grand public. La première partie du livre aborde l'histoire des éclairages urbains, l'identité nocturne des villes, l'urbanisme lumière, les stratégies lumière, l'avenir de la ville nocturne.La deuxième partie présente 23 cartes postales nocturnes de villes. Nées de voyages professionnels ou de visites touristiques, ces cartes postales racontent les visions fugitives et les sensations d'un visiteur, conjuguées avec le regard d'un concepteur et d'un expert en la matière.Court chapitre sur Paris. Ce livre nous parle de la ville éclairée dans son ensemble, d'une entité nocturne à grande échelle que l'on peut apercevoir de loin ou découvrir de près. C'est un territoire nocturne souvent incompris de la plupart des élus, des acteurs de la ville comme du grand public. La première partie du livre aborde l'histoire des éclairages urbains, l'identité nocturne des villes, l'urbanisme lumière, les stratégies lumière, l'avenir de la ville ...

ECLAIRAGE PUBLIC ; LUMIERE-ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 251 p , 114 UV

L'esthétique des villes fait figure d'exception dans son oeuvre. Il y dénonce les vices de l'uniformisation et du fonctionnalisme technologique, appelle de ses voeux une ville lumineuse, habitée, animée. Ce livre, publié en 1908 et jamais réédité, fait partie des textes fondateurs de l'urbanisme moderne.Sommaire * Le décor de la rue * Le mouvement de la rue * Les cortèges * Marchés, bazars, foires * Les cimetières * Esthétique de l'eau * Esthétique du feu * L'architectonique de la cité future L'esthétique des villes fait figure d'exception dans son oeuvre. Il y dénonce les vices de l'uniformisation et du fonctionnalisme technologique, appelle de ses voeux une ville lumineuse, habitée, animée. Ce livre, publié en 1908 et jamais réédité, fait partie des textes fondateurs de l'urbanisme moderne.Sommaire * Le décor de la rue * Le mouvement de la rue * Les cortèges * Marchés, bazars, foires * Les cimetières * Esthétique de l'eau * ...

HISTOIRE DE L'URBANISME

... Lire [+]

- 461 p , 133 AB

Au coeur des villes, le stade apparaît comme le lieu historique de la compétition sportive et d'un spectacle planétaire. Né à Olympie, il s'est métamorphosé en une machine à voir grâce à la modernité technologique ­ acier et verre, béton et gigantesques porte-à-faux, systèmes télévisuels et vidéosurveillance.Consacrant une architecture monumentale, le stade est devenu une puissance visuelle ostensible magnétisant les foules fascinées. La rigueur de sa géométrie en anneau participe du façonnement de la masse qui clame sa soumission à l'ordre de la compétition sportive au sein d'un espace clos et dans un temps rythmé par les prouesses des athlètes.Loin de la neutralité, de l'innocence, de la pureté où il puiserait une force originelle, le stade est le réceptacle dans lequel s'accumulent les ferments de la violence. Les rancoeurs politiques et sociales sont captées, orientées et amplifiées par la logique de la compétition sportive dont le stade est la matrice. Au coeur des villes, le stade apparaît comme le lieu historique de la compétition sportive et d'un spectacle planétaire. Né à Olympie, il s'est métamorphosé en une machine à voir grâce à la modernité technologique ­ acier et verre, béton et gigantesques porte-à-faux, systèmes télévisuels et vidéosurveillance.Consacrant une architecture monumentale, le stade est devenu une puissance visuelle ostensible magnétisant les foules fascinées. La rigueur ...

STADE ; EQUIPEMENT SPORTIF

... Lire [+]

- 171 p , 7 IF77

La ville nouvelle de Sénart, en Seine-et-Marne, fête en 2013 son quarantième anniversaire. Jean-Jacques Fournier, maire de Moissy-Cramayel et président du Syndicat d'agglomération nouvelle, retrace au cours de ces entretiens l'histoire de ce projet singulier, né de la volonté du général de Gaulle et mis en oeuvre par Paul Delouvrier.
Une aventure urbaine et humaine éclairée par les témoignages de Daniel Coattrieux, adjoint au maire de Savigny-le-Temple et président du Syndicat communautaire d'aménagement du Grand Melun en 1984 ; Bertrand Méary, directeur de l'Établissement Public d'Aménagement (EPA) de Melun-Sénart de 1987 à 1992 ; Jean-Paul Viguier, architecte du centre commercial du Carré Sénart ; François Tirot, directeur de l'urbanisme et du paysage à l'EPA Sénart ; Guy Geoffroy, député et maire de Combs-la-Ville.

Un document passionnant et hors langue de bois sur l'histoire d'une "ville nouvelle", sur la manière dont les collectivités publiques ont accompagné, soutenu ou freiné son évolution au gré des élections et des transformations politiques.


SOMMAIRE :
Préface de Michel Rocard
1 > Les années de fondation, 1963-1973
2 > De la loi Boscher à la loi Rocard, 1973-1983
Témoignage : Daniel Coattrieux, un pionnier à Savigny
3 > Un nouveau mode de ville, 1983-1987
4 > Les années Grand Stade, 1990-1993
Témoignage : Bertrand Méary, l'homme des deux stades
5 > Vers un espace de centralité, 1987-1995
Témoignage : Jean-Paul Viguier, un architecte au Carré
6 > Le tournant du rapport Villain, 1993-1995
Témoignage : François Tirot, l'urbaniste du Carré
7 > Les nouvelles voies du désenclavement, 1995-2001
Témoignage : Guy Geoffroy, un député-maire au San
8 > Du Carré Sénart au Quadrant sud-est, 2002-2003
9 > Le San au coeur du Carré, 2004-2006
10 > À la recherche de la notoriété, 2007-2010
11 > Sénart dans le Grand Paris, 2011-2012
La ville nouvelle de Sénart, en Seine-et-Marne, fête en 2013 son quarantième anniversaire. Jean-Jacques Fournier, maire de Moissy-Cramayel et président du Syndicat d'agglomération nouvelle, retrace au cours de ces entretiens l'histoire de ce projet singulier, né de la volonté du général de Gaulle et mis en oeuvre par Paul Delouvrier.
Une aventure urbaine et humaine éclairée par les témoignages de Daniel Coattrieux, adjoint au maire de ...

VILLE NOUVELLE

... Lire [+]

- 160 p , 78 U

L'urbanisation est d'abord une localisation, c'est-à-dire une occupation du sol, d'où la réflexion de Vincent Renard sur le foncier, les formes de propriété, la spéculation, les usages, etc. Mais l'urbanisation n'est pas figée, les citadins circulent et sont réseautés, c'est ce qu'explore Jean-Marc Offner en constatant que nous assistons à la fin du modèle unique et que nous entrons dans une nouvelle ère des mobilités, marquée aussi bien par les économies d'énergie que par la multiplication des échanges. Les formes de l'urbanisation planétaire génèrent plus ou moins d'exclusions et de ségrégations qui se traduisent par de l'insécurité ou de la sécurité, ce qu'explore Sophie Body-Gendrot. Il serait absurde de nier le réchauffement climatique, la future pénurie d'énergie fossile, la surconsommation de matières premières aux réserves limitées, etc., d'où la nécessité d'imaginer d'autres architectures, d'autres paysages, ce à quoi s'exerce Frédéric Bonnet. La prise en compte de la question environnementale change le paradigme sur lequel reposait l'urbanisme productiviste, Chris Younès esquisse ces nouveaux milieux urbains dans lesquels nous sommes appelés à bâtir notre demeure. Mais vivre ensemble exige des accords et des désaccords, ce qu'on nomme « la politique » : quelles en sont les territorialités, réelles ou virtuelles ? Ce dernier sujet est traité par Thierry Paquot.
Six thèmes, six auteurs pour comprendre l'urbanisme et le repenser à l'heure de l'impératif écologique et de la configuration d'aires numériques inédites. Une démarche rétroprospective qui combine ce que le passé nous révèle et ce que le futur nous inspire.
L'urbanisation est d'abord une localisation, c'est-à-dire une occupation du sol, d'où la réflexion de Vincent Renard sur le foncier, les formes de propriété, la spéculation, les usages, etc. Mais l'urbanisation n'est pas figée, les citadins circulent et sont réseautés, c'est ce qu'explore Jean-Marc Offner en constatant que nous assistons à la fin du modèle unique et que nous entrons dans une nouvelle ère des mobilités, marquée aussi bien par les ...

ANALYSE URBAINE

... Lire [+]

- 526 p. , 59 AT

Cet ouvrage est le compte rendu de plusieurs conférences qui ont eu lieu à l'école nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais. Ces conférences concernent l' évolution néfaste des conditions climatologiques et ses conséquences sur l'architecture et l'urbanisme.

ECOLOGIE ; DEVELOPPEMENT DURABLE

... Lire [+]

- 271 p , AR 37

Ce livre donne la parole à des architectes, artistes, paysagistes et théoriciens de l'art qui ont expérimenté la possibilité de rencontres et croisements entre cinéma, arts technologiques et architecture. Il soumet deux interrogations à la discussion :
 comment, dans la porosité des arts, les arts technologiques et le cinéma peuvent-ils transformer le projet territorial en un processus indissociable de la société dont il émane et à laquelle il s'adresse?
 comment la pensée des territoires peut-elle participer au renouvellement des arts technologiques ? Les enjeux politiques et écologiques des territoires contemporains nous forcent à inventer des stratégies de projets originales pour susciter de nouveaux imaginaires, tout en demeurant au plus près de la vie et du réel.
Ce livre donne la parole à des architectes, artistes, paysagistes et théoriciens de l'art qui ont expérimenté la possibilité de rencontres et croisements entre cinéma, arts technologiques et architecture. Il soumet deux interrogations à la discussion :
 comment, dans la porosité des arts, les arts technologiques et le cinéma peuvent-ils transformer le projet territorial en un processus indissociable de la société dont il émane et à ...

ART CONTEMPORAIN ; CINEMA ET ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 631 p , 153 PU

Morizet a été un membre très actif de la commission du Vieux Paris et de la commission des monuments historiques. Publié en 1932, son livre fait immédiatement référence. Il propose une histoire fouillée, documentée, systématique d'un siècle de métamorphose de Paris. Un modèle d'historiographie positiviste, sur fond d'enthousiasme pour les développements contemporains et à venir du Grand Paris.

SOMMAIRE :
Avant-propos : Paris en 1800
Première partie. Les embellissements de Paris de 1800 à 1853
I.Les débuts de l'administration parisienne. Le préfet de l'empire : Frochot
II.Le préfet de la Restauration. Chabrol le liquidateur
III.Au temps de Louis-Philippe. La tirelire de Monsieur de Rambuteau
IV.L'entracte de 1848. Un essai de mairie centrale
V.Louis-Napoléon, urbaniste
VI.M. Berger, préfet de la présidence. La fin du « parlouër aux bourgeois »
Deuxième partie. Haussmann et la transformation de Paris (1853-1870)
I.Un sous-préfet sous Louis-Philippe. Un préfet du prince-président. La jeunesse d'Haussmann
II.Pourquoi Persigny le nomma à Paris
III.La grande croisée de Paris
IV.Le traité des 180 millions
V.L'annexion de la banlieue
VI.L'apogée du grand préfet
VII.Naissance du Paris de l'Ouest
VIII.Les difficultés financières
IX.Le lion devenu vieux
Troisième partie. Vers le Grand Paris
I.Depuis la liquidation d'Haussmann (1870-1929)
II.Maintenant la région parisienne
Morizet a été un membre très actif de la commission du Vieux Paris et de la commission des monuments historiques. Publié en 1932, son livre fait immédiatement référence. Il propose une histoire fouillée, documentée, systématique d'un siècle de métamorphose de Paris. Un modèle d'historiographie positiviste, sur fond d'enthousiasme pour les développements contemporains et à venir du Grand Paris.

SOMMAIRE :
Avant-propos : Paris en 1800
Première ...

HISTOIRE DE L'URBANISME ; XVIIIe SIÈCLE ; XIXe SIÈCLE

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z