Rechercher


0

Documents  Parigramme | enregistrements trouvés : 102

O

-A +A

P Q


- 615 pages , 110 PH

Cette histoire sensible de Paris quartier par quartier est celle des hommes plutôt que des pierres. Du vacarme de la rue aux conversations des salons, les générations successives qui ont habité les mêmes murs, contemplé les mêmes paysages, parcouru les mêmes rues... revivent sous nos yeux. La ville-roman retrouve ses personnages qui sont les artisans de l'âme parisienne. S'il n'y a rien de tout à fait neuf à Paris, « pas même la statue posée d'hier sur laquelle un gamin a déjà mis son nom », relevait Balzac en 1834, c'est que passé et présent s'entremêlent étroitement. Les souvenirs légués ne restent jamais lettres mortes. Cette fresque vivante renoue les fils de la comédie urbaine et nous fait pénétrer dans le théâtre légendaire d'un Paris animé, en perpétuelle ébullition. Publiée en 2006, c'est aujourd'hui une version refondue, soigneusement actualisée par l'auteur. Cette histoire sensible de Paris quartier par quartier est celle des hommes plutôt que des pierres. Du vacarme de la rue aux conversations des salons, les générations successives qui ont habité les mêmes murs, contemplé les mêmes paysages, parcouru les mêmes rues... revivent sous nos yeux. La ville-roman retrouve ses personnages qui sont les artisans de l'âme parisienne. S'il n'y a rien de tout à fait neuf à Paris, « pas même la statue posée ...

HISTOIRE DES HOMMES ; QUARTIER

... Lire [+]

- 187 p , 141 PU

De 1855 à 1937, Paris connaît 6 expositions universelles. L'auteur présente les divers espaces d'exposition. Une comparaison entre ces différents lieux à partir d'une documentation photographique en présente l'évolution. Résultat de 5 années d'enquête pour mieux connaître la Tour Eiffel depuis 1889, le Grand Palais des années 1900 ou le palais du Trocadéro en 1937. De 1855 à 1937, Paris connaît 6 expositions universelles. L'auteur présente les divers espaces d'exposition. Une comparaison entre ces différents lieux à partir d'une documentation photographique en présente l'évolution. Résultat de 5 années d'enquête pour mieux connaître la Tour Eiffel depuis 1889, le Grand Palais des années 1900 ou le palais du Trocadéro en 1937.

EXPOSITION UNIVERSELLE

... Lire [+]

- 246 pages , 92 PH

De la muraille du Bas-Empire à l'enceinte de 1840, Paris s'est protégée derrière de solides ouvrages, toujours élargis alors que la ville repousse sans cesse ses limites. Il y a des vestiges importants de l'enceinte de Philippe Auguste mais pas de l'enceinte de Charles V et il reste peu de choses du mur des Fermiers généraux ou de l'enceinte de 1840. Dès lors, des incertitudes demeurent sur le tracé exact de ces enceintes comme sur la conformation même des ouvrages. C'est en hommes de terrain que les auteurs ont cherché - comme ils l'avaient fait pour l'ouvrage sur la Bièvre - à restituer le parcours de ces murs disparus. La quête des vestiges dans le tissu urbain actuel de toutes les enceintes de Paris depuis la période gallo-romaine a été systématique. Il a fallu étudier sur le plan parcellaire chaque mur mitoyen susceptible de fournir des indications. La disparition physique des enceintes - ce qui est le cas le plus fréquent - n'a pas toujours effacé les traces imprimées dans le tissu urbain : c'est durablement, en effet, que les enceintes - ou leur fantôme - ont marqué la limite entre des propriétés, que l'orientation du mur a guidé la découpe des parcelles. Ces formes sont souvent parvenues jusqu'à nous. Cartes en mains, il restait à pénétrer dans les cours, grimper les escaliers, inspecter les appartements, gagner les toits, descendre dans les caves et les garages, visiter des secteurs, en général interdits au public, dans les lycées et les collèges, les écoles, les casernes, les musées, les banques, descendre encore dans les carrières souterraines et les égouts... pour traquer le moindre indice. Il en résulte le guide de référence le plus complet qui ait jamais été réalisé sur la question (incluant les enceintes "autonomes" comme Saint-Germain-des-Prés, le Temple, Saint-Marcel...) qui invite le promeneur à porter attention à l'orientation des souches de cheminées comme à des dénivelés d'apparence bien anodine pour retrouver le chemin des remparts de Paris. De la muraille du Bas-Empire à l'enceinte de 1840, Paris s'est protégée derrière de solides ouvrages, toujours élargis alors que la ville repousse sans cesse ses limites. Il y a des vestiges importants de l'enceinte de Philippe Auguste mais pas de l'enceinte de Charles V et il reste peu de choses du mur des Fermiers généraux ou de l'enceinte de 1840. Dès lors, des incertitudes demeurent sur le tracé exact de ces enceintes comme sur la c...

ENCEINTE ; HISTOIRE

... Lire [+]

- p. 157 , 45 PEP

Depuis 1912, la Bièvre a totalement cessé de couler à ciel ouvert dans Paris, victime des siècles de mauvais traitements que ses riverains, teinturiers, tanneurs, meuniers, industriels, lui ont infligés. Pour autan, la rivière n'a jamais cessé d'enfiévrer les imaginations au point qu'on évoque aujourd'hui sa restitution partielle dans la capitale.

VOIE D'EAU ; BIEVRE ; HISTOIRE

... Lire [+]

- 150 p , 55 PI

Photographies de Louis Stettner sur le Paris des annèes 50. (scènes de rue, personnages..)

PHOTOGRAPHIE ; XXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 215 p , 82 PI

Ce livre juxtapose des vues de quariers, de rues ou de monuments parisiens prises exactement sous le même angle à près d'un siècle de distance.

PHOTOGRAPHIE ; XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 271 pages , 48 IF

Imaginons un Paris aux 40 arrondissements, un Paris qui s'agrandirait aux communes qui l'entourent, comme la capitale l'a toujours fait dans l'histoire. Ce n'est sans doute pas la formule du Grand Paris au coeur des débats actuels, mais rien n'interdit de vagabonder en pensée...Au-delà du périphérique, l'aventure ! Les communes de la petite couronne sont bien souvent méconnues des Parisiens et de leurs habitants eux-mêmes.De Saint-Mandé à Vincennes en passant par Malakoff, Levallois-Perret ou Montreuil, ce guide invite le promeneur à découvrir un patrimoine urbain et architectural aussi riche qu'hétéroclite où vestiges gallo-romains côtoient édifices de l'Ancien Régime, maisons de faubourgs, bâtisses industrielles et immeubles contemporains.Vingt promenades de charme qui font voir la banlieue autrement. Imaginons un Paris aux 40 arrondissements, un Paris qui s'agrandirait aux communes qui l'entourent, comme la capitale l'a toujours fait dans l'histoire. Ce n'est sans doute pas la formule du Grand Paris au coeur des débats actuels, mais rien n'interdit de vagabonder en pensée...Au-delà du périphérique, l'aventure ! Les communes de la petite couronne sont bien souvent méconnues des Parisiens et de leurs habitants eux-mêmes.De Saint-Mandé à Vincennes ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL

... Lire [+]

- 207 p , 37 PGA

Attirés par les édifices remarquables, les perspectives régulières et le pittoresque, nous courons d'un site exceptionnel à un autre sans porter beaucoup d'attention aux quartiers que nous traversons. Trop ordinaires, sinon trop laids... Et si nous regardions avec davantage de curiosité ce tissu urbain banal ? Ses imperfections -bicoques insolites, décalages de toitures, juxtapositions surprenantes, immeubles en retrait... résultent des interventions d'une foule d'acteurs sociaux qui ont rarement les mêmes intérêts et ne disposent pas des mêmes moyens pour parvenir à leurs fins. Ainsi se fabriquent les villes, l'allure des rues n'étant finalement que la traduction des accords, des compromis ou des brouilles entre architectes, représentants de la puissance publique, propriétaires ou investisseurs, dans un fascinant mélange d'harmonie et disharmonie. Attirés par les édifices remarquables, les perspectives régulières et le pittoresque, nous courons d'un site exceptionnel à un autre sans porter beaucoup d'attention aux quartiers que nous traversons. Trop ordinaires, sinon trop laids... Et si nous regardions avec davantage de curiosité ce tissu urbain banal ? Ses imperfections -bicoques insolites, décalages de toitures, juxtapositions surprenantes, immeubles en retrait... résultent des ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; ANALYSE DE L'ARCHITECTURE ; ANALYSE URBAINE ; PARCELLAIRE

... Lire [+]

- 189 p. , 15 PB

Ce guide propose un voyage dans la vingtaine de passages couverts encore accessibles.

PASSAGE COUVERT ; GUIDE

... Lire [+]

- 224 pages , 111 PH

Quelle est donc cette ville, surgie d'un autre âge ? Rapprochant avec une minutie d'archéologue photographies anciennes et vues contemporaines, Leonard Pitt nous montre un Paris que nous n'avons plus guère l'occasion de contempler, quand bien même nous sommes familiers de ses quartiers, Saint-Germain-des-Prés, Maubert, les Halles, Beaubourg, Opéra... Tel était donc le visage de la capitale avant la régularisation haussmannienne, avant les remaniements plus ou moins heureux du xxe siècle. Quelle est donc cette ville, surgie d'un autre âge ? Rapprochant avec une minutie d'archéologue photographies anciennes et vues contemporaines, Leonard Pitt nous montre un Paris que nous n'avons plus guère l'occasion de contempler, quand bien même nous sommes familiers de ses quartiers, Saint-Germain-des-Prés, Maubert, les Halles, Beaubourg, Opéra... Tel était donc le visage de la capitale avant la régularisation haussmannienne, avant les ...

HISTOIRE DE L'URBANISME ; PHOTOGRAPHIE ; FACADE ; RENOVATION URBAINE ; RUE

... Lire [+]

- 189 p , 32 PA

Ce panorama, autrement dit cette « vue qui embrasse tout », veut présenter l'architecture parisienne comme une suite de moments, de monuments, d'acteurs ou de traits distinctifs qui, chacun, ont contribué à façonner la ville. Le lecteur suivra ainsi le cours d'une histoire découpée, double page par double page, selon un mode à la fois chronologique et thématique. Il ne s'agit pas d'une seule succession de formes mais aussi des modalités de leur émergence et de leur diffusion. L'histoire vivante de l'architecture est faite d'influences, d'inventions, d'assimilations et de rejets. On passera ainsi en revue, dans des synthèses concises et claires agrémentées de photographies des exemples les plus significatifs, des époques et des styles (classicisme, romantisme, éclectisme, art nouveau...), des acteurs déterminants (architectes, souverains...), des notions (monumentalité, rationalisme, légèreté...), des motifs (clochers, dômes, tours...), des situations urbaines (l'immeuble d'angle), des matériaux (fer, brique, béton armé...). Ce vaste tableau ne se restreint pas aux seuls immeubles d'habitation mais englobe aussi les édifices - églises, hôtels particuliers, bâtiments publics...- qui composent le paysage urbain. Ce panorama, autrement dit cette « vue qui embrasse tout », veut présenter l'architecture parisienne comme une suite de moments, de monuments, d'acteurs ou de traits distinctifs qui, chacun, ont contribué à façonner la ville. Le lecteur suivra ainsi le cours d'une histoire découpée, double page par double page, selon un mode à la fois chronologique et thématique. Il ne s'agit pas d'une seule succession de formes mais aussi des modalités de leur ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 143 pages , 109 PT

Cet album, en français et en anglais, est consacré à la Seine. C'est en effet vers le fleuve que se tourne la ville à l'époque classique pour le sertir des plus beaux, des plus prestigieux monuments. Dans cette promenade visuelle illustrée par les photographies magnifiques de Catherine Bibollet, on passe en revue tous les styles puisque l'histoire se poursuit à l'époque contemporaine avec les lignes modernes de l'architecture d'aujourd'hui. Les berges de la Seine, classées au patrimoine mondial de l'Unesco, sont un joyau mais aussi un lieu de promenade et de rêverie cher au coeur des Parisiens. Cet album, en français et en anglais, est consacré à la Seine. C'est en effet vers le fleuve que se tourne la ville à l'époque classique pour le sertir des plus beaux, des plus prestigieux monuments. Dans cette promenade visuelle illustrée par les photographies magnifiques de Catherine Bibollet, on passe en revue tous les styles puisque l'histoire se poursuit à l'époque contemporaine avec les lignes modernes de l'architecture d'aujourd'hui. Les ...

AMENAGEMENT DES BERGES ; SEINE ; TRANSPORT FLUVIAL ; PONT ; MONUMENTS HISTORIQUES ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL

... Lire [+]

- 159 p , 9 PAC

À Paris, la signature artistique de la Belle Époque, de la fin du XIXe siècle à la Grande Guerre, ne se résume pas aux volutes de l'Art nouveau. Si celles-ci peuplent les décors, elles sont moins présentes dans l'architecture. Les temps s'illustrent plutôt dans une joyeuse diversité des styles, des architectes et des créations au service d'un éclectisme bouillonnant. Paradoxalement, ce ne sont pas ceux qui entendaient rompre avec le passé qui ont le mieux préparé l'avenir, mais ceux qui s'attachaient à renouveler la tradition classique, dépassant les modes et s'inscrivant dans la durée.
Du Grand au Petit Palais, de la Samaritaine aux Galeries Lafayette, du Castel Béranger au Céramic hôtelB l'architecture 1900 transcende son époque.
À Paris, la signature artistique de la Belle Époque, de la fin du XIXe siècle à la Grande Guerre, ne se résume pas aux volutes de l'Art nouveau. Si celles-ci peuplent les décors, elles sont moins présentes dans l'architecture. Les temps s'illustrent plutôt dans une joyeuse diversité des styles, des architectes et des créations au service d'un éclectisme bouillonnant. Paradoxalement, ce ne sont pas ceux qui entendaient rompre avec le passé qui ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; ART NOUVEAU ; ART DECO ; XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 238 P , 40 PGA

La promenade architecturale est un des grands plaisirs parisiens. Les immeubles remarquables ne manquent pas. Il suffit de lever les yeux pour s'émerveiller devant des cariatides songeuses et des mascarons rieurs, le savant paraphe des balcons de fer forgé, le modelé des chapiteaux et des frises, ou le tricot plus populaire de briques multicolores.

Classée dans l'ordre chronologique, cette anthologie esquisse, à la paresseuse, une histoire des façades parisiennes, du pavillon d'Henri IV, premier immeuble-monument, à nos jours. Mais au fil du temps se détachent les trente années glorieuses de la façade de l'immeuble parisien, de 1882, date du règlement qui libère les saillies sur la rue, à 1914, qui met fin à cette Belle Époque.
La promenade architecturale est un des grands plaisirs parisiens. Les immeubles remarquables ne manquent pas. Il suffit de lever les yeux pour s'émerveiller devant des cariatides songeuses et des mascarons rieurs, le savant paraphe des balcons de fer forgé, le modelé des chapiteaux et des frises, ou le tricot plus populaire de briques multicolores.

Classée dans l'ordre chronologique, cette anthologie esquisse, à la paresseuse, une histoire des ...

GUIDE D'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 159 p. , 89 PT

Du milieu du XIXè siècle aux années 1930, les tramways sillonnèrent les rues de Paris et de sa banlieue. Le tram connut son heure de gloire avant d'être emporté par la redoutable concurrence du métro et des autobus. Le dernier spécimen disparu en 1937.Ce n'est qu'un peu plus d'un demi siècle plus tard qu'on se souviendra des vertus du tramway...

TRAMWAY ; TRANSPORT EN COMMUN ; HISTOIRE

... Lire [+]

- 189 p. , 24 PGA

Cet ouvrage recence pour chaque arrondissement les lieux peu connus : impasses, villas, cloîtres, hotels, ateliers d'artistes, inscriptions, enseignes etc...

GUIDE D'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 256 P. , 43 PG

Du faubourg Saint-Jacques aux alentours de l'église Saint-Sulpice, de la plaine Monceau à Popincourt, en passant par le Palais-Royal ou le Sentier, Pascal Varejka fait revivre la mémoire des quartiers du centre de la capitale.Au fil de dix-huit promenades, il explore ce Paris contenu dans l'enceinte des Fermiers Généraux, le mur qui marquait la limite de la ville à la fin de l'Ancien Régime.Parcourir les rues de la ville, c'est en arpenter l'histoire et découvrir un passé artisanal, religieux ou littéraire insoupçonné.Mêlant l'ancien et le moderne, le réel et l'imaginaire, l'urbain et le villageois, l'élégant et le kitsch, ces promenades nous font voir d'un oeil neuf ce que nous avions perdu l'habitude de regarder. Du faubourg Saint-Jacques aux alentours de l'église Saint-Sulpice, de la plaine Monceau à Popincourt, en passant par le Palais-Royal ou le Sentier, Pascal Varejka fait revivre la mémoire des quartiers du centre de la capitale.Au fil de dix-huit promenades, il explore ce Paris contenu dans l'enceinte des Fermiers Généraux, le mur qui marquait la limite de la ville à la fin de l'Ancien Régime.Parcourir les rues de la ville, c'est en arpenter ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE

... Lire [+]

- 463 p , 15 PAB

En novembre 1851, l'Administration charge un jeune architecte, Gabriel Davioud, de faire exécuter des relevés de toutes les maisons appelées à être démolies dans le cadre des grands travaux modifiant le visage de Paris. Afin, est-il précisé, de conserver « du moins le souvenir des quartiers qui vont disparaître ».
Une équipe de collaborateurs-architectes est donc mise en place qui, durant trois ans, prend méthodiquement des croquis des façades concernées avec toutes les notations utiles (couleurs, enseignes, commerces...), puis reproduit et aquarelle ces dessins en atelier. L'entreprise, commandée par ceux-mêmes qui s'apprêtent à tailler en pièces le vieux Paris, aboutit ainsi au plus vaste recueil jamais réalisé des destructions du Second Empire et constitue en cela un document exceptionnel.
Malheureusement, ces dessins sont déposés aux archives de la Ville de Paris, lesquelles partent en fumée dans les incendies de la Commune en 1871. Les maisons détruites l'auront donc été deux fois, d'abord, réellement sous la pioche et ensuite, symboliquement, par les flammes. Restent les relevés de terrain, que Davioud dépose à la bibliothèque historique de la Ville de Paris en 1877... et dont ils ressortent aujourd'hui pour la première fois dans leur ensemble.
Ce document inédit passionnera par son détail les amateurs du vieux Paris et restera comme l'ultime trace d une ville fantôme, à jamais perdue, désertée par ses habitants mais montrant encore ses façades des XVIIe et XVIIIe siècles et les étalages de ses boutiques soudainement abandonnées.
En novembre 1851, l'Administration charge un jeune architecte, Gabriel Davioud, de faire exécuter des relevés de toutes les maisons appelées à être démolies dans le cadre des grands travaux modifiant le visage de Paris. Afin, est-il précisé, de conserver « du moins le souvenir des quartiers qui vont disparaître ».
Une équipe de collaborateurs-architectes est donc mise en place qui, durant trois ans, prend méthodiquement des croquis des façades ...

XVIIe SIÈCLE ; XVIIIe SIÈCLE ; DEMOLITION ; FACADE ; DESSIN ; COMMERCE

... Lire [+]

- 363 p , 82 PH

Histoire des ouvriers à Paris, leur participation à la construction de Paris, leur langage, mais aussi, classés par arrondissement, les lieux et adresses correspondant à autant de sièges de partis, syndicats, journaux et usines.

POPULATION ; HISTOIRE SOCIALE ; XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE ; BATIMENT INDUSTRIEL ; MOUVEMENT SOCIAL ; CLASSE SOCIALE ; OUVRIER

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z