Rechercher


0

Documents  Thames & Hudson | enregistrements trouvés : 11

O
     

-A +A

P Q


- 506 p. , 22 AA

Publication des deux premières expositions d'Archilab, en 1999 et en 2000. Ce livre rassemble les contributions de soixante architectes du monde entier, les plus avant-gardistes et offre un panorama de l'architecture de la fin du 20e siècle et de l'architecture à venir.

CRECHE ; RESTAURANT-CAFE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; EXPOSITION ; INFORMATIQUE APPLIQUEE A L'ARCHITECTURE ; PRIX D'ARCHITECTURE ; ARCHITECTE-DICTIONNAIRE

... Lire [+]

- 276 p. , 35 AMB

L'ouvrage présente la vie et les constructions de l'architecte sri lanquais, devenu légendaire dans son pays et influent dans le monde.

ARCHITECTE-PROFESSION

... Lire [+]

- 222 p , 97 AB

Petits édifices, cabanes, kiosques et pavillons, ces micro-architectures constituent un ensembles hétéroclite dont le seul denominateur commun est la petite taille.

KIOSQUE ; MOBILIER URBAIN ; ARCHITECTURE DEMONTABLE

... Lire [+]

- 224p. , 17 AMB

Travaux de Luis Barragan, architecte mexicain.

... Lire [+]

- 214 p , 18 AH

La fin du XXe siècle fut, dans le domaine de l'architecture et du design, une période extraordinairement libre et créative : portée par la dinamique de l'industralisation et par l'affirmation de la bourgeoisie, l'invention artistique se développa selon des directions tout à fait nouvelles, que nécessitaient aussi l'emploi de matériaux particuliers et les contraintes de la production en série. Deux tendances finirent par s'affirmer, d'une part l'Art nouveau, sinueux et onirique, de l'autre le Style international, rigoriste et fonctionnel. La fin du XXe siècle fut, dans le domaine de l'architecture et du design, une période extraordinairement libre et créative : portée par la dinamique de l'industralisation et par l'affirmation de la bourgeoisie, l'invention artistique se développa selon des directions tout à fait nouvelles, que nécessitaient aussi l'emploi de matériaux particuliers et les contraintes de la production en série. Deux tendances finirent par s'affirmer, d'une part ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; ART NOUVEAU ; MOUVEMENT MODERNE ; XXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 175 p , 49 AH

Le XVIIIe siècle compte parmi les plus riches de l'histoire de l'architecture, et il est en bien des aspects celui où, en Europe comme en Amérique, on atteint à la plénitude classique des formes. Deux tendances se partagent presque également l'époque : une première moitié encore habitée par l'esprit du baroque, qui trouve ses expressions les plus accomplies dans l'architecture officielle des palais et des églises : Schônbrunn à Vienne, le palais d'Hiver à Saint-Pétersbourg ou les édifices superbement théâtraux de l'Allemagne et de l'Europe de l'Est. Après 1750, l'architecture abandonne la rhétorique extravertie du baroque pour se tourner vers la rigueur néo-classique. C'est aussi bien l'architecture délicatement équilibrée de Gabriel que les prémisses du style Empire : ce sont aussi les premiers grands projets de planification urbaine - à Bath, Philadelphie ou Washington - et les prolongements d'une telle tendance dans les architectures oniriques de Boullée ou Ledoux. Prenant en considération tant les problèmes stylistiques que ceux posés par les idées religieuses et politiques, sans oublier les données techniques, Sir John Summerson offre ici au lecteur un survol élégant et concis d'une période cruciale, dont de nombreux témoignages illuminent encore le décor de nos villes. Le XVIIIe siècle compte parmi les plus riches de l'histoire de l'architecture, et il est en bien des aspects celui où, en Europe comme en Amérique, on atteint à la plénitude classique des formes. Deux tendances se partagent presque également l'époque : une première moitié encore habitée par l'esprit du baroque, qui trouve ses expressions les plus accomplies dans l'architecture officielle des palais et des églises : Schônbrunn à Vienne, le palais ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; XVIIIe SIÈCLE

... Lire [+]

- 14 p , 48 AH

Depuis longtemps considéré comme un classique, le livre de John Summerson constitue sans doute l'introduction la plus claire qui soit à un langage devenu énigmatique pour les non-spécialistes, qui fut pourtant le moyen de communication essentiel des architectes au cours des siècles. Ce langage est celui des ordres classiques, offrant à la fois un vocabulaire et des principes essentiels à l'édification des monuments. Lumineux et concis, John Summerson commence par analyser les éléments et les modèles mis en place par les anciens puis envisage les tensions et transformations dont ce modèle fut l'objet au cours de l'histoire : de sa reconstruction par les génies de la Renaissance à son exaltation par le baroque, du rationalisme des Lumières aux contradictions du néoclassicisme, des curiosités, enfin, de l'éclectisme aux résurgences de cet idiome apparemment désuet chez les maîtres du modernisme. Depuis longtemps considéré comme un classique, le livre de John Summerson constitue sans doute l'introduction la plus claire qui soit à un langage devenu énigmatique pour les non-spécialistes, qui fut pourtant le moyen de communication essentiel des architectes au cours des siècles. Ce langage est celui des ordres classiques, offrant à la fois un vocabulaire et des principes essentiels à l'édification des monuments. Lumineux et concis, John ...

ARCHITECTURE CLASSIQUE ; ANALYSE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 240 p , 52 AH

Depuis la mise en question du mouvement moderne à la fin des années 1960, l'architecture a suivi des voies très divergentes et le terme postmodernisme, utilisé pour la première fois en architecture vers 1975, recouvre aujourd'hui des significations multiples. Dans la volonté de se dégager du cadre jugé trop étroit du modernisme, le postmodernisme prône un retour à des modèles traditionnels, un langage plus accessible et une approche souvent ludique, que singularise en particulier le recours à l'ornement. Tout en ébauchant un vaste tour d'horizon des édifices construits ces dernières années, Diane Ghirardo concentre son essai sur plusieurs "mégaprojets" spécifiques - l'empire Disney et ses parcs de loisirs, l'IBA à Berlin et les docks à Londres considérés comme autant de lieux exemplaires des nouvelles tendances. S'articulant autour de trois types d'espace - public, privé et urbain -, cet ouvrage analyse des théories développées dans un contexte social et politique déterminant et dresse un panorama fascinant de l'univers architectural du dernier quart de ce siècle. Depuis la mise en question du mouvement moderne à la fin des années 1960, l'architecture a suivi des voies très divergentes et le terme postmodernisme, utilisé pour la première fois en architecture vers 1975, recouvre aujourd'hui des significations multiples. Dans la volonté de se dégager du cadre jugé trop étroit du modernisme, le postmodernisme prône un retour à des modèles traditionnels, un langage plus accessible et une approche souvent ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; XXe SIÈCLE ; POSTMODERNISME

... Lire [+]

- 235 p , 69 UJ

Ma Ville en vert présente une multitude d idées pour réintroduire la nature au c ur de la cité. De l architecture à l activisme potager, du design au jardinage, ce livre foisonnant de réalisations d'artistes, d architectes, de designers et de simples citoyens à travers le monde réinvente notre quotidien urbain avec poésie, humour, créativité et respect de l environnement.Potagers urbains, jardins communautaires, guerilla gardening, fermes verticales, interventions artistiques, design vert..., les centaines de projets présentés ici révèlent avec force les possibilités fonctionnelles et esthétiques de l écologie urbaine. Tandis que certains de ces projets vont jusqu à modifier le paysage urbain, d autres, à une échelle plus réduite mais non moins importante, font de nos villes des endroits plus verts et tout simplement plus agréables à vivre. Quelle que soit leur nature, tous ces projets nous amènent à changer notre regard sur la ville et la manière dont nous pensons notre environnement Ma Ville en vert présente une multitude d idées pour réintroduire la nature au c ur de la cité. De l architecture à l activisme potager, du design au jardinage, ce livre foisonnant de réalisations d'artistes, d architectes, de designers et de simples citoyens à travers le monde réinvente notre quotidien urbain avec poésie, humour, créativité et respect de l environnement.Potagers urbains, jardins communautaires, guerilla gardening, fermes ...

RAPPORT ARCHITECTURE NATURE ; ESPACE PUBLIC ; ESPACE VERT

... Lire [+]

- 307 p , 60 AMS

James Stirling's untimely death in 1992 cut short an immensely fruitful later phase of a creative career which began in the 1950s. Stirling inaugurated this second period in the Seventies when he established his main London office in partnership with Michael Wilford and devised his ambitious urban-planning proposals for the area round the Cathedral and the Wallraf-Richartz Museum in Cologne. International recognition resulted in a host of spectacular commissions for the team, consolidating its reputation and its influence on a younger generation of architects. James Stirling, Michael Wilford and Associates: Buildings and Projects 1975-1992 is a retrospective documentation of this achievement, detailing the plans and projects that Stirling executed right up until his death. Critical appraisals, technical data and extensive illustrations record many important buildings, including the Staatsgalerie, Stuttgart; the Sackler Wing extension to the Fogg Museum, Harvard; the Science Centre in Berlin; the Clore Gallery for the Turner Collection at the Tate Gallery, London; the Performing Arts Center at Cornell University, New York State; and the B. Braun Melsungen A.G. buildings at Melsungen in Germany. All these projects testify to Stirling and Wilford's ability to synthesize many types of architectural idiom into work rich with a sense of play and spontaneity. Some of the most celebrated - and often controversial - buildings of recent years are included in this comprehensive summary of an impressive canon of modern British architecture. Their fame is a measure of James Stirling's attainment, which now receives its proper commemoration. James Stirling's untimely death in 1992 cut short an immensely fruitful later phase of a creative career which began in the 1950s. Stirling inaugurated this second period in the Seventies when he established his main London office in partnership with Michael Wilford and devised his ambitious urban-planning proposals for the area round the Cathedral and the Wallraf-Richartz Museum in Cologne. International recognition resulted in a host of ...

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z