Rechercher


0

Archilab orléans 2002

Penser "l'économie de la terre" implique de prendre en compte les environnements locaux et leur interaction avec une économie globale de la circulation, de l'échange ; à penser en termes de mouvements plutôt que de fondation ; à envisager la dynamique des flux urbains, l'économie du déplacement et l'architecture de réseaux qui irriguent aujourd'hui le monde. L'économie de la terre est autant culturelle que technique, sociale que politique, virtuelle que territoriale. Quelle est la place de l'architecte et quel est son rôle au sein de ces environnements, tout à la fois locaux et mondiaux, en perpétuels changements.


Exemplaires

Cote Code barre Commentaire
1 [disponible]
Z