Rechercher


0

Documents  FAMILLE | enregistrements trouvés : 6

O
     

-A +A

P Q

Les Ghettos du Gotha. | Seuil septembre 2007

Ouvrage

- p. 294 , 53 U

Les riches défendent leur pré carré grâce à un réseau dense d'associations, de comités, de conseils, de cercles. Des rivages bretons aux châteaux de l'Oise, des beaux quartiers parisiens aux parcs et jardins de Normandie, les élites fortunées se mobilisent pour leurs espaces.Les auteurs ont mené l'enquête auprès de militants peu ordinaires. Ils ont assisté aux dîners et aux cocktails où, à Neuilly et dans le 16e arrondissement, la haute société se retrouve et se concerte pour préserver la qualité de ses lieux de vie et veiller sur un entre-soi qui lui est vital. La grande bourgeoisie se protège des autres, quitte à former des ghettos. Les ghettos du Gotha. Les riches défendent leur pré carré grâce à un réseau dense d'associations, de comités, de conseils, de cercles. Des rivages bretons aux châteaux de l'Oise, des beaux quartiers parisiens aux parcs et jardins de Normandie, les élites fortunées se mobilisent pour leurs espaces.Les auteurs ont mené l'enquête auprès de militants peu ordinaires. Ils ont assisté aux dîners et aux cocktails où, à Neuilly et dans le 16e arrondissement, la haute société ...

SOCIOLOGIE DE L'HABITAT ; SOCIOLOGIE URBAINE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; FAMILLE

... Lire [+]

- 29 pages , 101 PT

En marge des travaux de l'observatoire des familles, créé en 2006 par la municipalité parisienne, cette étude dresse un état des lieux des déplacements quotidiens des familles parisiennes avec enfant à partir des données disponibles. Outre la mobilité supplémentaire des adultes, liée aux enfants, et l'inscription d'une part importante de cette mobilité dans un territoire local, « le quartier », l'étude fait apparaître un équipement automobile plus fréquent pour les familles. Pour une part importante d'entre elles, cet équipement paraît surtout motivé par les déplacements occasionnels en fin de semaine et pendant les vacances car l'automobile est peu utilisée dans la semaine. Lorsqu'elle l'est, l'usage apparaît plus souvent personnel -l'un des actifs se rend à son travail en voiture- que familial. Au total, que les familles parisiennes soient équipées ou non, leur mobilité un jour de semaine et leurs comportements de déplacements demeurent très proches. Ce n'est plus le cas le dimanche : appartenir à un ménage équipé en automobile se traduit alors de façon plus directe en terme d'usage. Vu la part des familles sans automobile (une sur trois) et l'usage souvent occasionnel des familles parisiennes équipées, l'étude explore les nouvelles perspectives qui facilitent les déplacements des familles autrement qu'en automobile ou qui développent de nouveaux services alternatifs à la possession d'une automobile individuelle à Paris comme en témoigne l'essor de l'autopartage En marge des travaux de l'observatoire des familles, créé en 2006 par la municipalité parisienne, cette étude dresse un état des lieux des déplacements quotidiens des familles parisiennes avec enfant à partir des données disponibles. Outre la mobilité supplémentaire des adultes, liée aux enfants, et l'inscription d'une part importante de cette mobilité dans un territoire local, « le quartier », l'étude fait apparaître un équipement automobile ...

FAMILLE ; MOBILITE

... Lire [+]

- 127 pages , 97 UL

tout le monde habite ! Oui, mais voilà, que recouvre cette notion si universellement répandue ? La réponse est aussi multiple que les sujets traités dans ce Mook : du très intime qu'est le fait d'y manger ou d'y dormir au très sociologique, sans oublier l'aspect social, écologique, psychologique, décoratif, technologique, sanitaire. Car s'il est un thème où la forme et le fond se marient avec harmonie, c'est bien " habiter ".Aussi riche sur le plan iconographique - le sujet est par essence visuel - que sur le plan éditorial - la multiplicité des angles et des approches prend ici tout son sens -, le Mook Habiter autrement propose un voyage inédit chez soi, mais aussi chez son voisin, si proche et si lointain. Parce que, grâce aux journalistes, anthropologues, illustrateurs, photographes, etc., qui y ont mis leur touche, vous ne regarderez plus votre lieu d'habitation de la même façon après avoir refermé cet ouvrage.Ce qu'habiter dit de nous, de notre inconscient, de l'évolution de la société, de nos rapports aux autres, telle est la thématique développée à chaque page. Bienvenue chez vous ! Le Mook (magazine / book) raconte le changement, ses lieux, ses acteurs et leurs démarches, avec une vaste panoplie d'écritures et d'images. Il propose des focalisations originales, parfois inattendues, toujours révélatrices. tout le monde habite ! Oui, mais voilà, que recouvre cette notion si universellement répandue ? La réponse est aussi multiple que les sujets traités dans ce Mook : du très intime qu'est le fait d'y manger ou d'y dormir au très sociologique, sans oublier l'aspect social, écologique, psychologique, décoratif, technologique, sanitaire. Car s'il est un thème où la forme et le fond se marient avec harmonie, c'est bien " habiter ".Aussi riche sur le ...

CELLULE D'HABITATION ; SOCIOLOGIE DE L'HABITAT ; FAMILLE

... Lire [+]

- 91 pages , 45 PS

Après des décennies de réduction de leur nombre et de leur taille, les familles parisiennes paraissent retrouver un certain dynamisme. C'est ce que semble indiquer la reprise de la natalité et la légère augmentation des effectifs scolaires ces dernières années. De même, la diminution du nombre de mariages et le succès du Pacs attestent d'une évolution des schémas d'union et de vie dans la capitale. Après des décennies de réduction de leur nombre et de leur taille, les familles parisiennes paraissent retrouver un certain dynamisme. C'est ce que semble indiquer la reprise de la natalité et la légère augmentation des effectifs scolaires ces dernières années. De même, la diminution du nombre de mariages et le succès du Pacs attestent d'une évolution des schémas d'union et de vie dans la capitale.

DEMOGRAPHIE ; FAMILLE ; POPULATION ; MODE DE VIE

... Lire [+]

- 8 pages , 48 PS

À Paris, une famille sur quatre est constituée d'un parent vivant seul avec ses enfants. Leur nombre a augmenté de 26 % en trente ans. À l'image de l'ensemble de la population parisienne, les parents seuls sont en moyenne relativement plus qualifiés, plus nombreux à avoir suivi des études supérieures et aussi plus aisés qu'ailleurs. Mais cette «monoparentalité» recouvre différents profils. En effet, les fortes disparités sociales entre les familles parisiennes se retrouvent au sein des familles monoparentales.Une double approche a été suivie pour mieux comprendre le développement de la monoparentalité et ses implications dans le contexte parisien. Un travail de connaissance statistique a été réalisé dans le cadre d'une collaboration entre l'Apur et la Direction régionale de l'Insee. Il fait notamment émerger une typologie territoriale et sociale des familles monoparentales vivant à Paris. En complément, l'Apur a conduit une enquête qualitative auprès d'un échantillon de ces familles. Elle permet d'illustrer leur vécu et de repérer les besoins de services et d'équipements qui pourraient en découler. À Paris, une famille sur quatre est constituée d'un parent vivant seul avec ses enfants. Leur nombre a augmenté de 26 % en trente ans. À l'image de l'ensemble de la population parisienne, les parents seuls sont en moyenne relativement plus qualifiés, plus nombreux à avoir suivi des études supérieures et aussi plus aisés qu'ailleurs. Mais cette «monoparentalité» recouvre différents profils. En effet, les fortes disparités sociales entre les ...

STATISTIQUE ; FAMILLE

... Lire [+]

- 229 pages , 109 UL

1ère partie : bilan des savoirs sur l'architecture domestique au 19ème siècle (transformations et émergence des modèles, Daly, Viollet-le-Duc, Guadet, l'habitation ouvrière, les dispositifs spatiaux). 2ème partie : les interactions au sein du groupe domestique, et leurs effets sur la distribution.

FAMILLE ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; HYGIENISTES ; LOGEMENT

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z