Rechercher


0

Documents  GARE DE CHEMIN DE FER | enregistrements trouvés : 118

O

-A +A

P Q

- 325 p , 43 CAT

Présentation d'une trentaine de lieux pour illustrer les démarches qui ont fait naître les identités multiples de l'espace public parisien depuis le milieu du XVIIIe siècle.-Les Halles, Paris 1er- Place Georges Berry, Paris 8e- Boulevard Richard-Lenoir, Paris 11e- Rue de Rivoli et Boulevard Sébastopol, Paris 1er et 4 e- Place Gambetta, Paris 20e-Gare Saint-Lazare, Paris 8e- Butte Montmartre, Paris 18e- Avenue Paul Doumer, Paris 16e- Pont Solférino et rue Castiglione, Paris 1er et 7e- Place de la Porte de Saint Cloud, Paris 16e- Square Saint Lambert, Paris 15e- Square Georges Contenot, Paris 12e- îlot 7 à Belleville, Paris 20e-Front de Seine, Paris 15e- Voies Georges Pompidou- Gare de Lyon, Paris 12e- Quartier de l'Horloge, Paris 3e- Place de Catalogne, Paris 14e-Zac de Reuilly, Paris 12e- Place Stalingrad, Paris 19e- Zac Bercy et Paris Rive Gauche, 12e et 13e- Montorgueil, Paris 2e- Rue Nationale, Paris 13e- Gare du Nord, Paris 10e- Tramway de Paris-Quartiers verts-Boulevard de Clichy et Rochechouard, Paris 18e- Paris Plage-ZAc de la Porte Pouchet, Paris 17e- Paris Nord EstChronologie des théories urbaines qui ont façonné Paris, ainsi que une chronologie du mobilier urbain. Présentation d'une trentaine de lieux pour illustrer les démarches qui ont fait naître les identités multiples de l'espace public parisien depuis le milieu du XVIIIe siècle.-Les Halles, Paris 1er- Place Georges Berry, Paris 8e- Boulevard Richard-Lenoir, Paris 11e- Rue de Rivoli et Boulevard Sébastopol, Paris 1er et 4 e- Place Gambetta, Paris 20e-Gare Saint-Lazare, Paris 8e- Butte Montmartre, Paris 18e- Avenue Paul Doumer, Paris 16e- Pont ...

ESPACE PUBLIC ; XVIIe SIÈCLE ; XVIIIe SIÈCLE ; XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE ; CENTRE HISTORIQUE ; VOIE URBAINE ; PLACE ; GARE DE CHEMIN DE FER ; TRAMWAY

... Lire [+]

- 92 pages , 11 AML

Victor Laloux, né à Tours en 1850, mort à Paris en 1937, a construit une série d'édifices : les Hôtels de Ville de Tours et de Roubaix, la gare et la basiliqque St-Martin à Tours etc. Il est aussi l'architecte de la gare d'Orsay à Paris.

GARE DE CHEMIN DE FER

... Lire [+]

- 36 p , 53 PE

Les déplacements des touristes pour se rendre à Paris constituent, de loin, le principal facteur d'émission de gaz à effet de serre (GES) du tourisme ; les arrivées en avion représentent à elles seules 95% du total des émissions liées à l'activité touristique à Paris.Si une partie de ces déplacements en avion pourrait être évitée et remplacée aisément par le train, beaucoup moins émetteur de GES, l'avion s'impose aux clientèles lointaines (Amérique, Asie). Pour cette clientèle « captive » tout l'enjeu réside donc dans la promotion d'attitudes « éco-responsables » : allongement des durées de séjour, nouvelles habitudes de déplacement, et éventuellement la compensation des émissions de GES induites par les trajets.Du point de vue de la stratégie touristique globale, il s'agirait également de privilégier les actions de promotions et de fidélisations en direction des clientèles des pays proches, qui ne sont pas captives de l'avion, et qui, avec le développement des réseaux ferrés rapides se trouveront à moins de 5 heures de train de Paris d'ici 2020. En utilisant davantage le train, ces clientèles permettront au tourisme parisien d'afficher une empreinte environnementale acceptable au regard des objectifs de réduction des GES.Ainsi, la situation géographique de Paris, au coeur d'un vaste marché touristique avec un haut niveau de vie et des liaisons ferroviaires très développées, lui assure de préserver encore durablement sa place de première destination touristique mondiale. Les déplacements des touristes pour se rendre à Paris constituent, de loin, le principal facteur d'émission de gaz à effet de serre (GES) du tourisme ; les arrivées en avion représentent à elles seules 95% du total des émissions liées à l'activité touristique à Paris.Si une partie de ces déplacements en avion pourrait être évitée et remplacée aisément par le train, beaucoup moins émetteur de GES, l'avion s'impose aux clientèles lointaines ...

TOURISME ; GARE DE CHEMIN DE FER ; ECOLOGIE APPLIQUEE

... Lire [+]

, 23 PM

Le Grand Paris, c'est d'abord la conscience d'un destin commun, partagé par les douze millions d'habitants de l'agglomération parisienne. Ce projet pour une métropole du XXIe siècle passe par la remise en mouvement des territoires qu'ils habitent, par leur rééquilibrage et par leur développement.La possibilité de se déplacer librement, facilement et rapidement à travers le territoire métropolitain est une condition nécessaire mais pas suffisante pour réussir le Grand Paris. Le Grand Paris ne se résume pas à un système de transport. La mobilité conjugue tous les modes de déplacement et toutes les vitesses (de la plus lente à la plus rapide), ceux que l'on connaît - à pied, en vélo, en voiture, en tramway, en RER, en train, en bus, en bateau... - aussi bien que ceux à venir. La méthode proposée consiste à articuler les réseaux de transport en commun repensés avec tous les autres modes de déplacement dans un Grand Système Métropolitain. Ce système doit être à la fois prospectif et pouvoir être mis en oeuvre sans tarder et à moindre coût. Dans la situation d'urgence actuelle, il importe d'investir avec clairvoyance et de repenser la gouvernance des transports à l'échelle métropolitaine.Ce scénario s'appuie sur trois principes :Interconnecter tous les modes de déplacementUn maillage interconnecté de l'ensemble des réseaux de transport, y compris le réseau autoroutier, permet d'optimiser la mobilité dans tout le Grand Paris. Il recherche la combinaison la plus efficace - techniquement, socialement, durablement - de différents modes de transport insérés dans la réalité des territoires.S'appuyer sur l'existantLe scénario s'appuie pour une large part sur les réseaux existants, ferroviaires et routiers, ainsi que sur les projets déjà adoptés et financés. Il augmente leur efficacité en les remodelant en partie, en les cadençant, en les complétant là où il faut. Cela facilite la réalisation effective, plus rapide et à moindre coût, des nouvelles lignes projetées, qui passent autant que possible à l'air libre pour mettre en scène la découverte du paysage métropolitain.Desservir tous les territoiresLe système dessert tous les territoires sans exclusion avec trois échelles de vitesse : un maillage fin de bus et de tramways pour irriguer les quartiers, sans oublier le métro parisien ; quatre nouvelles lignes dont trois tangentielles pour compléter le réseau métropolitain des RER et des Transiliens, et des transports en commun sur les autoroutes ; trois nouvelles lignes ferroviaires en rocade à grande capacité et à grande vitesse maillées avec sept lignes radiales repensées, ainsi qu'avec les autoroutes, le réseau TGV et les aéroports.55 gares de correspondance coïncident avec des lieux à fort potentiel d'habitat, d'emplois ou particulièrement emblématiques.Ce scénario avancé accueille et fédère les différents projets en les resituant dans la réalité des territoires face aux enjeux du Grand Paris. Il est ouvert au débat, évolutif et a vocation à être discuté, partagé et amendé par tous, acteurs institutionnels comme habitants. Il correspond à une méthode rapportée aux enjeux du Grand Paris. Le Grand Paris, c'est d'abord la conscience d'un destin commun, partagé par les douze millions d'habitants de l'agglomération parisienne. Ce projet pour une métropole du XXIe siècle passe par la remise en mouvement des territoires qu'ils habitent, par leur rééquilibrage et par leur développement.La possibilité de se déplacer librement, facilement et rapidement à travers le territoire métropolitain est une condition nécessaire mais pas suffisante ...

MOBILITE ; MÉTROPOLE RÉGIONALE ; RESEAU ROUTIER ; TRANSPORT EN COMMUN ; RESEAU FERRE ; GARE DE CHEMIN DE FER ; AMENAGEMENT URBAIN ; ESPACE PUBLIC

... Lire [+]

Valode et Pistre. | Archistorm 01-02-2016

Article

18 hors-série (partie du n° 76 de janvier février 2016) - de p 1 à p 91

Numéro hors-série n° 18 de Achistorm (fait partie intégrant du n° 76 de janvier février 2016) consacré aux architectes Valode et Pistre.
Pour les réalisation ou projets en Île de France, on trouve :
- La tour Saint-Gobain à La Défense
- La Tour T1 à La Défense
- Centre commercial Beaugrenelle à Paris
- Réhabilitation de la tour Nobel à La Défense
- Rénovation du Pavillon n° 7 au parc des expositions de la Porte de Versailles
- Rénovation de la Grande Arche à La Défense
- Gare du Vert de la Maison, gare du réseau Grand Paris Express à Maisons-Alfort.
Numéro hors-série n° 18 de Achistorm (fait partie intégrant du n° 76 de janvier février 2016) consacré aux architectes Valode et Pistre.
Pour les réalisation ou projets en Île de France, on trouve :
- La tour Saint-Gobain à La Défense
- La Tour T1 à La Défense
- Centre commercial Beaugrenelle à Paris
- Réhabilitation de la tour Nobel à La Défense
- Rénovation du Pavillon n° 7 au parc des expositions de la Porte de Versailles
- Rénovation de la ...

TOUR ; CENTRE COMMERCIAL ; GARE DE CHEMIN DE FER

... Lire [+]

- 73 pages , 33 P14

Jean Tossan souhaitait faire l'historique de l'Opération Maine-Montparnasse dans un ouvrage qui couvrirait les différents aspects de cette opération, commencée par la reconstruction de la gare Montparnasse et la volonté de quelques hommes et des pouvoirs publics de faire de cette nécessité une opération d'urbanisme d'envergure.Il est question de la Tour bien sur mais aussi d'urbanisme, de politique et d'une réflexion sur les grands ensembles tels qu'ils étaient perçus à la fin du règne de Giscard d'Estaing.C'est donc une compilation de ces chapitres que nous livre Hélène Tossan brut de décoffrage, comme un document tel qu'il a été déchiffré par sa collaboratrice Betty Gueguen. Il ne l'a pas relu et aucune mise en page n'a été faite. Jean Tossan souhaitait faire l'historique de l'Opération Maine-Montparnasse dans un ouvrage qui couvrirait les différents aspects de cette opération, commencée par la reconstruction de la gare Montparnasse et la volonté de quelques hommes et des pouvoirs publics de faire de cette nécessité une opération d'urbanisme d'envergure.Il est question de la Tour bien sur mais aussi d'urbanisme, de politique et d'une réflexion sur les grands ensembles ...

TOUR ; AMENAGEMENT URBAIN ; GARE DE CHEMIN DE FER

... Lire [+]

- 71 pages , 18 P10

Analyse historique de ce territoire suivi de la présentation des projets de réamenagement : réaménagement de la Gare de l'Est, du Parvis de la Gare du Nord, du parvis de la Gare de l'Est, Balcon Vert, liaison bipôle..

GARE DE CHEMIN DE FER ; ANALYSE URBAINE

... Lire [+]

n° Hors série

Situé dans le nouveau quartier Paris-Rive-Gauche en cours d'aménagement, le bâtiment des "messageries" de la gare d'Austerlitz, construit entre 1927 et 1929 par Eugène Freyssinet est aujourd'hui menacé. La démolition partielle, envisagée dans le cadre du projet d'aménagment urbain en cour, porterait une atteinte définitive à l'architecture et à la qualité exceptionnelle du volume intérieur de cet édifice. Depuis le printemps 2009, le groupe Jaulin, une société événementielle, y organise avec succès des manifestations artistiques et des défilés de mode. Situé dans le nouveau quartier Paris-Rive-Gauche en cours d'aménagement, le bâtiment des "messageries" de la gare d'Austerlitz, construit entre 1927 et 1929 par Eugène Freyssinet est aujourd'hui menacé. La démolition partielle, envisagée dans le cadre du projet d'aménagment urbain en cour, porterait une atteinte définitive à l'architecture et à la qualité exceptionnelle du volume intérieur de cet édifice. Depuis le printemps 2009, le groupe ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; BATIMENT D'EXPOSITION ; DEMOLITION

... Lire [+]

n° 47 - de p 22 à p 25

Nouvelle gare de Turin Porta Susa qui abritera le futur TGV Paris-Lyon-Turin, elle comprendera aussi un bâtiment pour les voyageurs qui servira lors des prochains jeux olympiques d'hiver de 2006, et une tour de 100 mètres d'hauteur qui acceuillera des bureaux et un hôtel.

GARE DE CHEMIN DE FER

... Lire [+]

n° 108 - de p. 20 à p. 21

Les gares de la ligne TGV méditerranéen. Valence, Avignon, Aix-en-Provence.

GARE DE CHEMIN DE FER

... Lire [+]

- 78 p. , 8 P7

L'ouvrage réunit plus de 250 cartes postales anciennes qui illustrent l'évolution de la gare d'Orsay.

GARE DE CHEMIN DE FER ; HISTOIRE

... Lire [+]

- 144 p , 42 P8

Depuis la création des chemins de fer au XIXe siècle, la gare est devenue le point central des villes. Lieu de départ vers de grands voyages ou lieu de passage quotidien, on y marche, on y court, on s'y retrouve.

Deuxième gare de voyageurs en France, la gare Saint-Lazare est un coeur qui bat au rythme de ce flux et reflux de passagers. Depuis le ponton en bois d'où partait la première ligne de train française vers Le Pecq jusqu'au pôle d'échange qu'elle est aujourd'hui, la gare a connu de nombreuses transformations. Elle s'est adaptée à l'arrivée des différents transports, bus puis métro et RER, qui se sont ajoutés à la gare d'origine.

La rénovation de la gare Saint-Lazare était devenue nécessaire pour l'adapter aux évolutions de la ville du XXIe siècle et à ses modes de vie. Elle a fait l'objet d'un chantier hors-normes, où l'intérieur de la gare était entièrement vidé, creusé puis reconstruit, pendant qu'autour les voyageurs continuaient leurs déplacements.

Avec cette rénovation, la gare Saint-Lazare entre dans une nouvelle ère. Elle n'est plus le sas vers une succession de transports accolés les uns aux autres, mais un véritable lieu d'échanges. Elle n'est plus seulement un espace de départ ou d'arrivée, elle devient un espace de vie, dans lequel la ville pénètre.
Depuis la création des chemins de fer au XIXe siècle, la gare est devenue le point central des villes. Lieu de départ vers de grands voyages ou lieu de passage quotidien, on y marche, on y court, on s'y retrouve.

Deuxième gare de voyageurs en France, la gare Saint-Lazare est un coeur qui bat au rythme de ce flux et reflux de passagers. Depuis le ponton en bois d'où partait la première ligne de train française vers Le Pecq jusqu'au pôle ...

GARE DE CHEMIN DE FER

... Lire [+]

72 - p.65

La Société du Grand Paris poursuit l'attribution de marchés sur les différents sites du Grand Paris Express. Kengo Kuma travaillera sur la gare emblématique de Saint-Denis. une première consulation immobilière est par ailleurs lancée ur Créteil.

GARE DE CHEMIN DE FER ; GARE-STATION DE METRO

... Lire [+]

84 - p. 34-36

L'arrivée de nouvelles gares chamboule la configuration urbaine du nord de Rosny-sous-Bois. La ville souhaite constituer un environnement plus urbain autour des locomotives commerciales existantes, en s'appuyant sur le plan guide de l'agence Seura, et prendre en compte en amont l'insertion des futures infrastructures de transport.

GARE DE CHEMIN DE FER ; Z.A.C. ; ECOQUARTIER ; PROJET URBAIN

... Lire [+]

- 24 p , 13 PT

Plaquette présentant le futur module d'échanges (TGV et RER) et la nouvel aérogare CDG 3.

AEROPORT ; GARE DE CHEMIN DE FER

... Lire [+]

L'Apur a réalisé un portrait de la petite ceinture ferroviaire qui laisse apparaître au-delà de ses multiples enjeux son caractère unique. C'est le portrait d'un territoire exceptionnel : son histoire, ses paysages inédits à mi-chemin entre friche ferroviaire et jardin d'Eden, le calme qui y règne au coeur même de la ville dense, ses qualités écologiques, sa présence tantôt discrète, tantôt monumentale dans le paysage urbain, l'attachement fort des riverains à ce site singulier et atypique au coeur de la métropole...Ce document résume ou détaille cette plongée dans l'univers tout à fait particulier de la petite ceinture, pour mieux le connaître et le découvrir. L'Apur a réalisé un portrait de la petite ceinture ferroviaire qui laisse apparaître au-delà de ses multiples enjeux son caractère unique. C'est le portrait d'un territoire exceptionnel : son histoire, ses paysages inédits à mi-chemin entre friche ferroviaire et jardin d'Eden, le calme qui y règne au coeur même de la ville dense, ses qualités écologiques, sa présence tantôt discrète, tantôt monumentale dans le paysage urbain, l'attachement fort ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ; RESEAU FERRE

... Lire [+]

- 68 p , 28 P10

Cette étude a été réalisée dans le cadre du programme partenarial de l'Atelier Parisien d'Urbanisme en relation avec les directions de la Ville de Paris et principalement la Direction de l'Urbanisme. Elle vise à contribuer à la connaissance des évolutions des quartiers autour des gares du Nord et de l'Est alors même que ces dernières sont devenues avec les arrivées successives des TGV, EUROSTAR et THALYS une des plus grande gare d'Europe et la plus grande porte d'entrée de l'Europe de l'Est et du Nord de Paris.Les quartiers des gares du Nord et de l'Est sont profondément marqués par la présence du système ferroviaire.S'ils connaissent encore beaucoup de difficultés, ils racontent Paris dans sa diversité culturelle et dans la richesse de ses paysages. Beaucoup se sont exprimés sur la nécessité de « rendre visible » ces quartiers, considérant que la dynamique des « gares » devait trouver un écho dans son « image urbaine ». Les cinq leviers mis en exergue dans l'étude, l'identité, l'espace public et le maillage, la souplesse du tissu urbain, la typologie économique et l'offre foncière des faisceaux sont autant d'outils que l'étude souhaite mettre à disposition des projets à venir. Il s'agit d'apporter une réponse à l'avenir de ces quartiers riches de leur complexité, pour améliorer la diversité indispensable de Paris, au service de la construction métropolitaine illustrée par les développements de Paris Nord-Est et Plaine Commune. Cette étude est le 3e volet d'une étude plus large sur les quartiers des gares à Paris. Ont déjà été présentés : * la gare Montparnasse * les gares Lyon-Bercy-AusterlitzSommaire * La situation métropolitaine * Les quartiers des gares du Nord et de l'Est * La compréhension des faisceaux * Pour un dessein ensemble Cette étude a été réalisée dans le cadre du programme partenarial de l'Atelier Parisien d'Urbanisme en relation avec les directions de la Ville de Paris et principalement la Direction de l'Urbanisme. Elle vise à contribuer à la connaissance des évolutions des quartiers autour des gares du Nord et de l'Est alors même que ces dernières sont devenues avec les arrivées successives des TGV, EUROSTAR et THALYS une des plus grande gare d'Europe et la ...

RESEAU FERRE ; GARE DE CHEMIN DE FER ; QUARTIER

... Lire [+]

, 32 P18

Ce travail présente les études et les réflexions menées sur le secteur de Paris Nord-Est à l'occasion de la consultation d'urbanisme menée par la ville de Paris.Les 4 équipes retenues étaient Devillers Associés, Dusapin et Leclercq, Tania Concko, Chemin Faisant.

QUARTIER ; DEVELOPPEMENT URBAIN ; ANALYSE URBAINE ; PROTECTION DES SITES ; ESPACE PUBLIC ; GARE DE CHEMIN DE FER ; ESPACE VERT

... Lire [+]

- 25 p

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
Lors de la phase de préfiguration, ont été réalisées une analyse croisée sur les quartiers des 6 gares test et la monographie du quartier de la gare de Vitry Centre.
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

- 59 p , 41 PM 1

L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que sont appelés à connaître les quartiers de gare, d'évaluer les dynamiques de construction de logements, de développement économique, de transition énergétique et d'accessibilité des gares.

La mise en oeuvre de l'observatoire est le résultat d'échanges entre la Société du Grand Paris, la DRIEA Ile-de-France, l'Apur et les collectivités locales concernées par l'arrivée prochaine d'une gare. En 2013 un travail de préfiguration a consisté à établir une sélection parmi tous les indicateurs statistiques disponibles, à en limiter le nombre pour ne conserver que les plus pertinents. Cette étape de préfiguration a permis d'aboutir à une liste d'une cinquantaine d'indicateurs organisés en 6 thématiques : les densités, les centralités, le cadre urbain et paysager, les caractéristiques démographiques et sociales des habitants des quartiers de gare, la mobilité et les espaces publics et les dynamiques de construction et les projets.

L'observation est conduite à deux échelles :
Une analyse croisée de l'ensemble des quartiers de gare, considérés ligne par ligne, permettant de comparer la situation des quartiers de gare les uns par rapport aux autres.
Des monographies détaillant les caractéristiques de chaque quartier de gare et le restituant dans son environnement immédiat, dans les communes concernées par l'arrivée de la gare mais aussi dans le reste de la Petite couronne.
Lors de la phase de préfiguration, ont été réalisées une analyse croisée sur les quartiers des 6 gares test et la monographie du quartier de la gare de Vitry Centre.
L'observatoire des quartiers de gare est né de la volonté de la Société du Grand Paris (SGP), de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France (DRIEA) et de l'Apur de se doter d'un outil de connaissance et d'analyse des quartiers des futures gares du coeur de l'agglomération.
Cet outil doit permettre d'améliorer la compréhension du territoire, de mesurer les évolutions urbaines et sociales que ...

GARE DE CHEMIN DE FER ; TRANSPORT URBAIN

... Lire [+]

Z