Rechercher


0

Documents  HABITAT INSALUBRE | enregistrements trouvés : 35

O

-A +A

P Q

, 74 PL

L'étude tente d'identifier les immeubles parisiens qui présentent un risque particulier de dégradation dans les années à venir. En termes de méthode, une dizaine d'indicateurs statistiques ont été retenus, au croisement desquels apparaît une liste de 700 immeubles montrant des signes inquiétants, dont 200 environ semblent présenter un risque accru au vu du cumul de difficultés constaté.Les principaux indicateurs retenus pour identifier les risques de dégradation sont le pourcentage de petits logements locatifs, les arrêtés relatifs aux problèmes de sécurité et de salubrité, les factures d'eau impayées et la présence d'occupants à faibles revenus (part des demandeurs de logements, bénéficiaires des aides du FSL). Cet exercice ouvre la voie à la mise en oeuvre d'actions préventives pour éviter que ces immeubles ne versent dans la spirale de la dégradation. L'étude tente d'identifier les immeubles parisiens qui présentent un risque particulier de dégradation dans les années à venir. En termes de méthode, une dizaine d'indicateurs statistiques ont été retenus, au croisement desquels apparaît une liste de 700 immeubles montrant des signes inquiétants, dont 200 environ semblent présenter un risque accru au vu du cumul de difficultés constaté.Les principaux indicateurs retenus pour identifier les ...

LOGEMENT ; IMMEUBLE ; PARC IMMOBILIER ; HABITAT INSALUBRE ; POLITIQUE DU LOGEMENT ; STATISTIQUE

... Lire [+]

- 64 pages , 68 PL

L'étude tente d'identifiier les immeubles parisiens qui présentent un risque particulier de dégradation dans les années à venir. En termes de méthode, une dizaine d'indicateurs statistiques ont été retenus, au croisement desquels apparait une liste de 700 immeubles montrant des signes inquiétants, dont 200 environ semblent présenter un risque accru au vu du cumul de difficultés constaté. Les principaux indicateurs retenus pour identifier les risques de dégradation sont le pourcentage de petits logements locatifs, les arrêtés relatifs aux problèmes de sécurité et de salubrité, les factures d'eau impayées et la présence d'occupants à faibles revenus (part des demandeurs de logements, bénéficiaires des aides du FSL). Cet exercice ouvre la voie à la mise en oeuvre d'actions prévventives pour éviter que ces immeubles ne versent dans la spirale de la dégradation. L'étude tente d'identifiier les immeubles parisiens qui présentent un risque particulier de dégradation dans les années à venir. En termes de méthode, une dizaine d'indicateurs statistiques ont été retenus, au croisement desquels apparait une liste de 700 immeubles montrant des signes inquiétants, dont 200 environ semblent présenter un risque accru au vu du cumul de difficultés constaté. Les principaux indicateurs retenus pour identifier les ...

LOGEMENT ; HABITAT INSALUBRE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

110 - p. 64-73

Qu'il s'agisse des taudis dénoncés par Victor Considérant, des mal-lotis des années 1920, des bidonvilles des années 1950-1960 ou des campements des années 2000, la question du logement des groupes sociaux vulnérables et la dénonciation de conditions d'habitat inaceptables sont des figures récurrentes dans l'histoire des politiques urbaines. S'intéresser aujourd'hui aux dispositifs destinés à reloger les habitants vivant en bidonvilles dans la France de ce début du XXIe siècle revient à s'inscrire au croisement de deux histoires : celle du traitement de l'habitat insalubre et celle des migrations. Cet article propose ainsi d'analyser un volet du traitement de la vulnérabilité résidentelle, en mettant en regard les dispositifs de relogement des habitants de bidonvilles dans les années 1960 et 2000. (...) Nous cherchons à comprendre comment l'extension de la zone de vulnérabilité, identifiée ici par l'apparition de bidonvilles, a donné loeu à des processus de transformations urbaines spécifiques par leur caractère transitoire, urgent et atypique. Qu'il s'agisse des taudis dénoncés par Victor Considérant, des mal-lotis des années 1920, des bidonvilles des années 1950-1960 ou des campements des années 2000, la question du logement des groupes sociaux vulnérables et la dénonciation de conditions d'habitat inaceptables sont des figures récurrentes dans l'histoire des politiques urbaines. S'intéresser aujourd'hui aux dispositifs destinés à reloger les habitants vivant en bidonvilles dans la ...

BIDONVILLE ; HABITAT INSALUBRE ; URBANISME

... Lire [+]

- 22 p , 31 PL

Il existe à Paris plusieurs centaines d'immeubles en mauvais état parfois vétustes et insalubres. Au début de l'année 2001, la Préfecture de Paris a demandé à l'APUR de dresser des listes d'immeubles "en mauvais état" à partir de differentslistes utiliséespar les services du logement de l'Etat.

HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales n° 1 , 29 VGA 9

Ni traditionnelle, ni moderne, Rio de Janeiro désespérément chaotique, créatrice, et violente, vit seulement son présent, méfait d'une politique urbaine non respectée dans les années 1920. La ville devient la scène où s'expérimentent des solutions issues des différents courants urbanistiques internationaux. Depuis 1980, déclin de la tutelle de l'état sur l'urbain.Métropole balnéaire de la démesure et des contrastes sous les Tropiques. Ni traditionnelle, ni moderne, Rio de Janeiro désespérément chaotique, créatrice, et violente, vit seulement son présent, méfait d'une politique urbaine non respectée dans les années 1920. La ville devient la scène où s'expérimentent des solutions issues des différents courants urbanistiques internationaux. Depuis 1980, déclin de la tutelle de l'état sur l'urbain.Métropole balnéaire de la démesure et des contrastes sous les Tropiques.

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; TISSU URBAIN ; ANALYSE URBAINE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; POLITIQUE URBAINE ; HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

- 51 pages , 57 PL

L'Etat et la Ville de Paris ont affiché l'ambition d'accélérer l'éradication de l'habitat insalubre sur le territoire parisien en y consacrant des moyens très importants. Ont été mis en oeuvre de nouveaux outils de traitement sur un millier d'immeubles dégradés : des conventions publiques d'aménagement (SIEMP et SEMAVIP), une opération d'amélioration de l'habitat dégradé (OAHD) et le renforcement des OPAH. L'étude s'attache à présenter les principes de ce plan d'éradication, à expliquer l'articulation des outils et à exposer les premiers résultats, notamment à l'attention de collectivités locales qui seraient désireuses de s'inspirer de l'expérience parisienne. En avril 2007, sur le millier d'immeubles concernés par le plan d'éradication, 30% ne présentent plus aucun danger et sont donc sortis d'indignité, 50% sont en cours de travaux et 20% sont en phase préparatoire. Ce travail s'appuie sur les données de «l'Observatoire du saturnisme, de l'insalubrité et de l'habitat dégradé», constitué en 2003 sous l'égide de l'Etat et de la Ville de Paris, précisément pour permettre le suivi de cette grande opération. Cet observatoire réunit les informations transmises par les acteurs de la lutte contre l'habitat indigne : la Ville, l'Etat, l'ANAH mais aussi les opérateurs : la SIEMP, la SEMAVIP, Le Pacte de Paris et Urbanis L'Etat et la Ville de Paris ont affiché l'ambition d'accélérer l'éradication de l'habitat insalubre sur le territoire parisien en y consacrant des moyens très importants. Ont été mis en oeuvre de nouveaux outils de traitement sur un millier d'immeubles dégradés : des conventions publiques d'aménagement (SIEMP et SEMAVIP), une opération d'amélioration de l'habitat dégradé (OAHD) et le renforcement des OPAH. L'étude s'attache à présenter les ...

HABITAT INSALUBRE ; CRISE DU LOGEMENT ; STATISTIQUE ; POLITIQUE SOCIALE

... Lire [+]

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales n° 1 , 29 VGA 4

Une analyse méticuleuse de l'architecture de la "médina" de Rabat depuis sa fondation au XIIème siècle jusqu'à la mise en place du Protectorat français sous l'égide du Résident Général Hubert Lyautey (1912).Un nouvel aménagemet du territoire et un nouvel urbanisme en modifient l'aspect et la prolongent harmonieusement, intégrant à la ville nouvelle les quartiers déjà développés à l'extérieur de la "médina".Puis sont abordés le problème de l'habitat spontané et péri-urbain, avec les bidonvilles et lotissements clandestins, la potitique de l'habitat social depuis l'Indépendance (1956) et le "projet de développement urbain de Rabat". Une analyse méticuleuse de l'architecture de la "médina" de Rabat depuis sa fondation au XIIème siècle jusqu'à la mise en place du Protectorat français sous l'égide du Résident Général Hubert Lyautey (1912).Un nouvel aménagemet du territoire et un nouvel urbanisme en modifient l'aspect et la prolongent harmonieusement, intégrant à la ville nouvelle les quartiers déjà développés à l'extérieur de la "médina".Puis sont abordés le problème de ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES ; POLITIQUE URBAINE ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; DEVELOPPEMENT URBAIN ; HABITAT INSALUBRE ; TISSU URBAIN

... Lire [+]

- 133 p. , 79 UL

Journées d'étude sur le thème de la lutte contre les exclusions.Les interventions et les débats ont permis de proposer une série d'actions à mener pour la formation des futurs architectes:Affirmer la qualité et le confort d'usage pour tous.Considérer l'architecte comme un acteur de santé.Prendre en compte l'Etre humain au coeur de toute réalisation architecturale.

HABITAT INSALUBRE ; HANDICAPÉ ; AMENAGEMENT URBAIN ; ARCHITECTE-ROLE ; ACTION SOCIAL ; SEGREGATION SOCIALE ; IMAGE DE LA VILLE

... Lire [+]

, 22 PP13

Sans-logis, quai de la Gare.

HABITAT INSALUBRE ; SQUATTER

... Lire [+]

- 106 p , 33 PL t3

Le processus d'élaboration du Programme local de l'habitat s'est achevé par une rencontre avec l'Adjoint au MAire, chargé du logement, avec chaque Maire d'arrondissement d'avril à juin 2003 ; au cours de ces rencontres ont été abordés les dossiers de construction de logements sociaux, de mixité sociale, d'amélioration de l'habitat, de lutte contre l'insalubrité.

LOGEMENT ; LOGEMENT SOCIAL ; HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

- 43 p , 33 PL t2

Le présent document constitue le diagnostic du PLH ; il dresse l'état des lieux des particularités parisiennes en matière de logement.Le Programme local de l'habitat est composé de 2 documents :-un état des lieux, qui analyse la situation et les évolutions en cours à partir des données relatives à la démographie et à l'habitat (c'est l'objet de ce document)-des orientation générales qui définissent les principes retenus pour assurer une diversité en matière d'habitat et un programme d'actions qui développe les moyens à mettre en oeuvre pour les atteindre, avec leur déclinaison pour chaque arrondissement. Le présent document constitue le diagnostic du PLH ; il dresse l'état des lieux des particularités parisiennes en matière de logement.Le Programme local de l'habitat est composé de 2 documents :-un état des lieux, qui analyse la situation et les évolutions en cours à partir des données relatives à la démographie et à l'habitat (c'est l'objet de ce document)-des orientation générales qui définissent les principes retenus pour assurer une ...

LOGEMENT ; LOGEMENT SOCIAL ; HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

- 81 p. , 33 PL t1

Le Programme Local de l'Habitat se déroulera en 2 phases : un diagnostic et un programme d'actions.Le présent document constitue la première étape de ce processus. Il présente, à partir des données relatives à l'habitat, une analyse de la situation locale existante et une prévision des besoins des habitants en fonction des évolutions démographiques et socio-économiques.Ce diagnostic comprend 2 parties :-les tendances dans lesquelles s'inscrit la politique de l'habitat, sur le plan démographique et celui de la structure du parc de logements.-les enjeux des prochaines années en matière d'accroissement et de rééquilibrage géographique des logements sociaux ou de résorption de l'habitat insalubre. Le Programme Local de l'Habitat se déroulera en 2 phases : un diagnostic et un programme d'actions.Le présent document constitue la première étape de ce processus. Il présente, à partir des données relatives à l'habitat, une analyse de la situation locale existante et une prévision des besoins des habitants en fonction des évolutions démographiques et socio-économiques.Ce diagnostic comprend 2 parties :-les tendances dans lesquelles s'inscrit la ...

POPULATION ; HABITAT ; LOGEMENT SOCIAL ; DEMOGRAPHIE ; HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

- 95 p. , 83 P19

Hors Série de Trait Urbain consacré au secteur d'aménagement Ourcq-Jaurès situé entre la petite Ceinture et le canal de l'Ourcq Avec un aperçu historique du quartier, le détail des différentes étapes de la requalification et l'implication des différents acteurs (SEMAVIP, mairie du XIXe, mairie de Paris, architectes, urbanistes...) et la présentation des réalisations suivantes : - 24 logements sociaux par Laura Carducci, - un foyer de jeunes travailleurs par Hors Limites, - un foyer de jeunes travailleurs par Boiron et Freiman, - une résidence étudiante par Jade et Sami Tabet, - 81 logements par Tectône, - 97 logements étudiants, des locaux d'activités, 30 logements sociaux, une maison d'accueil spécialisée pour personnes polyhandicapées par Lacaton et Vassal, - 134 logements de standing par TVK, - des logements sociaux et un café par Cremnitzer et Chiffar, - une crèche par l'agence Grifo, - 3 logements sociaux et des commerces par Cremnitzer et Chiffard Hors Série de Trait Urbain consacré au secteur d'aménagement Ourcq-Jaurès situé entre la petite Ceinture et le canal de l'Ourcq Avec un aperçu historique du quartier, le détail des différentes étapes de la requalification et l'implication des différents acteurs (SEMAVIP, mairie du XIXe, mairie de Paris, architectes, urbanistes...) et la présentation des réalisations suivantes : - 24 logements sociaux par Laura Carducci, - un foyer de jeunes ...

SECTEUR D'AMÉNAGEMENT ; REHABILITATION URBAINE ; HABITAT INSALUBRE ; CANAL ; HISTOIRE DES VILLES ; LOGEMENT SOCIAL ; FOYER D'HEBERGEMENT ; RESIDENCE UNIVERSITAIRE ; CRECHE ; JARDIN PARTAGÉ

... Lire [+]

- 12 pages , 79 PL

À la suite de l'achèvement du plan de résorption de l'habitat indigne (2002-2010), une démarche nouvelle s'affirme pour prévenir la dégradation des immeubles anciens à Paris et éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité. Comme les années précédentes, une analyse statistique a été réalisée. Son but est de passer au crible les points de fragilité des immeubles parisiens. Un système de pondération est mis en oeuvre qui prend en compte le poids des petits logements locatifs, les mises en demeure au titre de la sécurité et de la salubrité, les diagnostics d'exposition et d'accessibilité au plomb, le poids des demandeurs de logement social et les facture d'eau impayée pour les immeubles. Il en ressort une notation à l'immeuble qui exprime une présomption de risque de dégradation. En 2011, ces travaux font ressortir 328 immeubles anciens qui présentent des signes de fragilité. Ce sont pour l'essentiel des immeubles en copropriété, localisés dans les arrondissements du Nord-Est parisien (10e, 11e, 18e, 19e, 20e arrondissements). Réalisée en liaison avec la direction du logement et de l'habitat de la Ville de Paris, l'exercice s'inscrit dans une perspective opérationnelle de suivi et de prévention, les présomptions statistiques étant mises au service d'une intervention administrative aussi précoce que possible. À la suite de l'achèvement du plan de résorption de l'habitat indigne (2002-2010), une démarche nouvelle s'affirme pour prévenir la dégradation des immeubles anciens à Paris et éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité. Comme les années précédentes, une analyse statistique a été réalisée. Son but est de passer au crible les points de fragilité des immeubles parisiens. Un système de pondération est mis en oeuvre qui ...

LOGEMENT ; PARC DE LOGEMENTS ; STATISTIQUE ; IMMEUBLE ; HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

- 14 p , 91 PL

À la suite de l'achèvement du plan de résorption de l'habitat indigne (2002-2010), la démarche de prévention initiée dès 2008 se poursuit. Son but est de prévenir la dégradation des immeubles anciens à Paris et d'éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité. Comme les années précédentes, une analyse statistique a été réalisée visant à passer au crible les points de fragilité des immeubles parisiens, au travers d'indicateurs tels que la part des petits logements locatifs, les mises en demeure au titre de la sécurité et de la salubrité, les diagnostics d'accessibilité au plomb, le poids des demandeurs de logement social, les facture d'eau impayées pour les immeubles, ainsi que la présence de termites et le fait qu'un immeuble d'habitat soit issu de la transformation d'un hôtel meublé. Il en ressort une notation à l'immeuble qui exprime une présomption de risque de dégradation.

En 2013 ces travaux font ressortir 304 immeubles anciens qui présentent des signes de fragilité. Ce sont pour l'essentiel des immeubles en copropriété, localisés dans les arrondissements du Nord-Est parisien (10e, 11e, 18e, 19e, 20e arrondissements). Réalisée en liaison avec la direction du logement et de l'habitat de la Ville de Paris, l'exercice s'inscrit dans une perspective opérationnelle de suivi et de prévention, les présomptions statistiques étant mises au service d'une intervention administrative aussi précoce que possible.
À la suite de l'achèvement du plan de résorption de l'habitat indigne (2002-2010), la démarche de prévention initiée dès 2008 se poursuit. Son but est de prévenir la dégradation des immeubles anciens à Paris et d'éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité. Comme les années précédentes, une analyse statistique a été réalisée visant à passer au crible les points de fragilité des immeubles parisiens, au travers ...

HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

- 16 pages , 76 PL

En 2008, une méthode a été mise au point dans le but de repérer les immeubles privés présentant un risque de dégradation de leur bâti. Une série d'indicateurs avaient été sélectionnés et croisés, ce qui avait conduit à définir une liste d'immeubles. Sur la base de cette liste, plus d'une centaine d'enquêtes de terrain ont été faites. Elles ont permis de valider ou parfois d'invalider le diagnostic de risque que suggérait l'analyse statistique. En 2010, l'exercice a été réédité à partir des données de 2009. Il a permis de mettre à jour la liste des immeubles qui présentent un risque de dégradation de leur bâti mais aussi d'affiner la méthode en tenant compte des retours du terrain.235 immeubles parisiens ont ainsi été repérés. Ces immeubles d'habitat privé cumulent au moins trois types de difficultés (en termes de bâti, d'entretien, de gestion ou d'occupation) et présentent un risque de dégradation de leur bâti. Les caractéristiques de ces immeubles semblent justifier une surveillance particulière de la part des services techniques municipaux, sans que leur état soit nécessairement très problématique. Cet exercice s'inscrit dans une perspective opérationnelle de suivi des immeubles anciens et de prévention. L'enjeu est d'orienter, par un ensemble de présomptions statistiques, les contrôles de terrain opérés par les services techniques, favorisant ainsi une intervention administrative aussi précoce que possible. Cette démarche peut éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité. En 2008, une méthode a été mise au point dans le but de repérer les immeubles privés présentant un risque de dégradation de leur bâti. Une série d'indicateurs avaient été sélectionnés et croisés, ce qui avait conduit à définir une liste d'immeubles. Sur la base de cette liste, plus d'une centaine d'enquêtes de terrain ont été faites. Elles ont permis de valider ou parfois d'invalider le diagnostic de risque que suggérait l'analyse statistique. ...

HABITAT INSALUBRE ; LOGEMENT ; BATIMENT ; POLITIQUE DU LOGEMENT ; STATISTIQUE

... Lire [+]

- 17 p , 108 PL

À la suite de l'achèvement du Plan de Résorption de l'Habitat Indigne (2002-2010), la démarche de prévention de la dégradation des immeubles d'habitation commencée dès 2008 se poursuit à Paris. En 2017, ces travaux font ressortir 276 immeubles d'habitat privé anciens qui présentent des signes de fragilité. Ce sont pour l'essentiel des immeubles en copropriété, localisés dans les arrondissements du Nord-Est parisien (10e, 11e, 18e, 19e, 20e arrondissements). Depuis 2014, le nombre d'immeubles signalés diminue. Cette diminution est le signe d'une amélioration lente mais régulière du parc d'immeubles anciens à Paris. À la suite de l'achèvement du Plan de Résorption de l'Habitat Indigne (2002-2010), la démarche de prévention de la dégradation des immeubles d'habitation commencée dès 2008 se poursuit à Paris. En 2017, ces travaux font ressortir 276 immeubles d'habitat privé anciens qui présentent des signes de fragilité. Ce sont pour l'essentiel des immeubles en copropriété, localisés dans les arrondissements du Nord-Est parisien (10e, 11e, 18e, 19e, 20e ...

HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

- 16 pages

À la suite de l'achèvement du plan de résorption de l'habitat indigne (2002-2010), la démarche de prévention initiée dès 2008 se poursuit. Son but est de prévenir la dégradation des immeubles anciens à Paris et d'éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité.

Comme les années précédentes, une analyse statistique a été réalisée visant à passer au crible les points de fragilité des immeubles parisiens, au travers d'indicateurs tels que la part des petits logements locatifs, les mises en demeure au titre de la sécurité et de la salubrité, les diagnostics d'accessibilité au plomb, le poids des demandeurs de logement social, les factures d'eau impayées pour les immeubles, ainsi que la présence de termites et le fait qu'un immeuble d'habitat soit issu de la transformation d'un hôtel meublé. Il en ressort une notation à l'immeuble qui exprime une présomption de risque de dégradation.

En 2015 ces travaux font ressortir 344 immeubles anciens qui présentent des signes de fragilité. Ce sont pour l'essentiel des immeubles en copropriété, localisés dans les arrondissements du Nord-Est parisien (10e, 11e, 18e, 19e, 20e arrondissements). L'exercice s'inscrit dans une perspective opérationnelle de suivi et de prévention, les présomptions statistiques étant mises au service d'une intervention administrative aussi précoce que possible.
À la suite de l'achèvement du plan de résorption de l'habitat indigne (2002-2010), la démarche de prévention initiée dès 2008 se poursuit. Son but est de prévenir la dégradation des immeubles anciens à Paris et d'éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité.

Comme les années précédentes, une analyse statistique a été réalisée visant à passer au crible les points de fragilité des immeubles parisiens, au travers ...

HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

- 13 p , 102 PL

À la suite de l'achèvement du plan de résorption de l'habitat indigne (2002-2010), la démarche de prévention initiée dès 2008 se poursuit. Son but est de prévenir la dégradation des immeubles anciens à Paris et d'éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité.

Comme les années précédentes, une analyse statistique a été réalisée visant à passer au crible les points de fragilité des immeubles parisiens, au travers d'indicateurs tels que la part des petits logements locatifs, les mises en demeure au titre de la sécurité et de la salubrité, les diagnostics d'accessibilité au plomb, le poids des demandeurs de logement social, les factures d'eau impayées pour les immeubles, ainsi que la présence de termites et le fait qu'un immeuble d'habitat soit issu de la transformation d'un hôtel meublé. Il en ressort une notation à l'immeuble qui exprime une présomption de risque de dégradation.

En 2014 ces travaux font ressortir 347 immeubles anciens qui présentent des signes de fragilité. Ce sont pour l'essentiel des immeubles en copropriété, localisés dans les arrondissements du Nord-Est parisien (10e, 11e, 18e, 19e, 20e arrondissements). Réalisée en liaison avec la direction du logement et de l'habitat de la Ville de Paris, l'exercice s'inscrit dans une perspective opérationnelle de suivi et de prévention, les présomptions statistiques étant mises au service d'une intervention administrative aussi précoce que possible.
À la suite de l'achèvement du plan de résorption de l'habitat indigne (2002-2010), la démarche de prévention initiée dès 2008 se poursuit. Son but est de prévenir la dégradation des immeubles anciens à Paris et d'éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité.

Comme les années précédentes, une analyse statistique a été réalisée visant à passer au crible les points de fragilité des immeubles parisiens, au travers ...

HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

- 18 pages , 106 PL

À la suite de l'achèvement du plan de résorption de l'habitat indigne (2002-2010), la démarche de prévention commencée dès 2008 se poursuit. Son but est de prévenir la dégradation des immeubles anciens à Paris et d'éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité.

Comme les années précédentes, une analyse statistique a été réalisée visant à passer au crible les points de fragilité des immeubles parisiens, au travers d'indicateurs tels que la part des petits logements locatifs, les mises en demeure au titre de la sécurité et de la salubrité, les diagnostics d'accessibilité au plomb, le poids des demandeurs de logement social, les factures d'eau impayées pour les immeubles, ainsi que la présence de termites et le fait qu'un immeuble d'habitat soit issu de la transformation d'un hôtel meublé. En 2016 un nouvel indicateur a été collecté grâce aux services d'Etatlab et intégré à la démarche, sans modification du système de pondération. Le nouvel indicateur signale les interventions des sapeurs-pompiers de Paris sur des bâtiments. Il en ressort une notation à l'immeuble qui exprime une présomption de risque de dégradation.

En 2016 ces travaux font ressortir 309 immeubles anciens qui présentent des signes de fragilité. Ce sont pour l'essentiel des immeubles en copropriété, localisés dans les arrondissements du Nord-Est parisien (10e, 11e, 18e, 19e, 20e arrondissements). Réalisé en partenariat avec les acteurs de la lutte contre l'habitat indigne à Paris, l'exercice s'inscrit dans une perspective opérationnelle de suivi et de prévention, les présomptions statistiques étant mises au service d'une intervention administrative et technique aussi précoce que possible.
À la suite de l'achèvement du plan de résorption de l'habitat indigne (2002-2010), la démarche de prévention commencée dès 2008 se poursuit. Son but est de prévenir la dégradation des immeubles anciens à Paris et d'éviter à de nouveaux immeubles de tomber dans la spirale de l'insalubrité.

Comme les années précédentes, une analyse statistique a été réalisée visant à passer au crible les points de fragilité des immeubles parisiens, au travers ...

HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

Z