Rechercher


0

Documents  HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE | enregistrements trouvés : 230

O

-A +A

P Q

- 547 p. , 36 PH

Album de 600 illustrations d'après les documents accompagnés de légendes et d'un exposé historique.

HISTOIRE DE L'URBANISME ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; DEVELOPPEMENT URBAIN

... Lire [+]

n° 2 - p.59 à p.69

Depuis une quinzaine d'années, l'opinion a manifesté de l'intérêt pour la période de l'Occupation, stimulant les recherches historiques. Plusieurs ouvrages sont été ainsi publiés sur les artistes, les banquiers, les fonctionnaires, mais rien, semble-t-il, sure les architectes... Pour témoigner de la violence de certaines affrontements de l'époque, l'auteur publie deux lettres de Frank Lloyd Whright et Lewis Mumford qui brisa leur amitié pendant plus de 10 ans. Depuis une quinzaine d'années, l'opinion a manifesté de l'intérêt pour la période de l'Occupation, stimulant les recherches historiques. Plusieurs ouvrages sont été ainsi publiés sur les artistes, les banquiers, les fonctionnaires, mais rien, semble-t-il, sure les architectes... Pour témoigner de la violence de certaines affrontements de l'époque, l'auteur publie deux lettres de Frank Lloyd Whright et Lewis Mumford qui brisa leur amitié pendant ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; POLITIQUE CULTURELLE ; RECONSTRUCTION ; XXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 280 pages , 38 AB

Consacré à l'architecture des théâtres contemporains, cet ouvrage retrace l'évolution historique des modèles d'organisation d'espaces dédiés à la représentation de spectacles (théâtre et danse). Il s'interroge sur les schémas actuels de fonctionnement d'une institution vieille de plus de deux mille ans (théâtre grec) et pourtant en perpétuelle évolution. Après un riche essai historique, chacune des réalisations dont la liste suit est présentée dans sa spécificité par des plans, des photographies et une fiche technique précise. L'ouvrage est enrichi de biographies des architectes et d'une abondante bibliographie. Allemagne : Théâtre de Potsdamer Platz, Berlin : Renzo Piano ­ Théâtre et centre de conférences, Recklinghausen : Auer + Weber Angleterre : Opera House, Glyndebourne : Michael Hopkins Autriche : Théâtre, Hallein : Heinz Tesar Espagne : Théâtre national de Catalogne, Barcelone : Ricardo Bofill ­ Théâtre de Galice, Saint-Jacques-de-Compostelle : J. Cano Lasso ­ Auditorium et théâtre, León : Luis Moreno Mansilla et Emilio Tunon ­ Gran Teatro del Liceu, Barcelone : Ignasi Sola Morales et Luis Dilmé Xavier Fabré (reconstruction) ­ Auditorium et palais des Congrès, San Sebastian : Rafael Moneo ­ Théâtre, Sagunto : Giorgio Grassi (reconstruction) Etats-Unis : Performing Arts Centre, New York : Frank O. Gehry France : Théâtre et Maison de la culture André-Malraux, Chambéry : Mario Botta ­ Opéra, Lyon : Jean Nouvel ­ Théâtres des Salins, Martigues : Marino Narpozzi Italie : Théâtre d'Avellino, Avellino : Carlo Aymonino ­ Piccolo Teatro, Milan : Marco Zanuso ­ Teatro degli Arcimboldi, Milan : Vittorio Gregotti ­ Teatro La Fenice, Venise : Rossi e Associati (reconstruction) ­ Teatro Carlo Felice, Gênes : Aldo Rossi et Ignazio Gardella (reconstruction) ­ Teatro alla Scala, Milan : Mario Botta (reconstruction) ­ Teatro della compagnia, Florence : Adolfo Natalini ­ Teatro delle Muse, Ancône : Danilo Guerri et Paola Salmoni ­ Teatro Fossati, Milan : Marco Zanuso Norvège : Théâtre communal, Trondelag : 4B-Arkitekter Pays-Bas : Nieuwe Luxor Theater, Rotterdam : J. Bolles-Wilson et Peter Wilson ­ Théâtre Chassé, Breda : Herman Hertzberger ­ Théâtre Markant, Uden : Herman Hertzberger ­ Théâtre, Ijsselstein : UN Studio Ben Van Berkel Portugal : Centre culturel de Belem, Lisbonne : Vittorio Gregotti Suisse : Centre culturel et auditorium, Lucerne : Jean Nouvel Consacré à l'architecture des théâtres contemporains, cet ouvrage retrace l'évolution historique des modèles d'organisation d'espaces dédiés à la représentation de spectacles (théâtre et danse). Il s'interroge sur les schémas actuels de fonctionnement d'une institution vieille de plus de deux mille ans (théâtre grec) et pourtant en perpétuelle évolution. Après un riche essai historique, chacune des réalisations dont la liste suit est présentée ...

THEATRE ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; RECONSTRUCTION

... Lire [+]

- 175 p. , 9 P6

A chaque page de l'histoire du petit théâtre du Vieux Colombier racontée par des programmes, les affiches, photographies, surgissent des noms de comédiens, d'auteurs, metteurs en scène, décorateurs qui ont laissé une trace, un sillon.

THEATRE ; HISTOIRE ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; ARCHITECTURE DE SPECTACLE ; SCENOGRAPHIE

... Lire [+]

- 214 p. , 19 IF93

Oeuvre de mémoire, cet ouvrage de synthèse a pour objectif de faire découvrir la richesse de ce passé industriel de Seine-Saint-Denis et de mettre en relief la qualité et la diversité de ces architectures.

BATIMENT INDUSTRIEL ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 368 pages , 27 AMT

En juillet 1953, au IXe congrès des Congrès internationaux d'architecture moderne à Aix-en-Provence, de jeunes architectes commencent à percevoir la limite des principes définis par la Charte d'Athènes et des dérives qu'ils peuvent engendrer dans leur application. 4 d'entre eux se chargent d'organiser le congrès suivant, (Xe congrès, d'où le nom Team X) : ce sont Jaap Bakema, George Candilis, Rolf Gutmann et Peter Smithson, rapidement rejoints par d'autres architectes : Aldo van Eyck, Bill and Gill Howell, Alison Smithson, John Voelcker and Shadrach Woods. Ils se rencontrent pour préparer le CIAM X à Doorn aux Pays-Bas où il mettent au point un « Manifeste de Doorn ». Au cours de ce dixième Congrès international d'architecture moderne qui se déroule à Dubrovnik en 1956, l'équipe de préparation entérine son divorce d'avec les tenants des conceptions traditionnelles héritées du Corbusier. Une dernière réunion a lieu à Otterlo qui met fin définitivement aux CIAMLa première réunion officiellement sous le nom de Team X eut lieu à Bagnols-sur-Cèze en 1960, la dernière, se déroula en juin 1977 à Bonnieux dans la maison de vacances de Georges Candilis. La réunion prévue en 1981 à Lisbonne fut annulée à la suite du décès de Jaap Bakema. Les participants constituèrent un groupe qui se définirent comme « une petite famille d'architectes qui recherchaient chacun des autres futurs membres, parce que chacun individuellement trouvait l'aide des autres indispensable au développement et à la compréhension de son propre travail. »1Parmi les nombreux architectes qui ont participer aux rencontres, on peut isoler un groupe qui a contribué pour l'essentiel à la réflexion et à l'émergences des nouvelles conceptions : ? Jaap Bakema, néerlandais ? Georges Candilis, grec travaillant en France ? Giancarlo De Carlo, italien ? Aldo van Eyck, néerlandais ? Alison et Peter Smithson, anglais ? Shadrach Woods, né aux Etats-Unis et travaillant en FranceOn peut ajouter un certain nombre d'architectes qui ont gravité autour du groupe : José Coderch, Ralph Erskine, Daniel van Ginkel and Blanche Lemco-van Ginkel, Amancio Guedes, Rolf Gutmann, Oskar Hansen, Herman Hertzberger, Alexis Josic, Guillermo Jullian de la Fuente, Reima Pietilä, Charles Polonyi, Brian Richards, Manfred Schiedhelm, André Schimmerling, Jerzy Soltan, Oswald Mathias Ungers, John Voelcker, Stefan Wewerka , Kenzo TangeLes idées du Team X se sont exprimées aussi dans un certain nombre de revues d'architecture bien souvent dirigées par ces mêmes architectes : Le Carré Bleu en Finlande puis en France, Forum aux Pays-Bas, Architectural Design au Royaume-Uni. En juillet 1953, au IXe congrès des Congrès internationaux d'architecture moderne à Aix-en-Provence, de jeunes architectes commencent à percevoir la limite des principes définis par la Charte d'Athènes et des dérives qu'ils peuvent engendrer dans leur application. 4 d'entre eux se chargent d'organiser le congrès suivant, (Xe congrès, d'où le nom Team X) : ce sont Jaap Bakema, George Candilis, Rolf Gutmann et Peter Smithson, rapidement rejoints ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; CONCOURS ; RECONSTRUCTION ; ANALYSE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 144 pages , 33 AMR

Le quatrième dans la série des entretiens de Ramin Jahanbegloo avec des intellectuels en vue qui ont influencé la pensée de l'Inde moderne, dans Talking Architecture Jahanbegloo s'entretient avec Raj Rewal, un des architectes contemporains principaux de l'Inde. Le livre pose des questions sur les bases esthétiques de l'architecture indienne, l'architecture au XXIème siècle et le travail de Rewal, parmi d'autres, produire des idées stimulantes et des suggestions provocatrices sur le rôle d'un architecte indien dans un contexte mondial. Le dialogue coule aisément des descriptions de Rewal de sa jeunesse en Inde et ses expériences en Europe aux discussions sur l'architecture indienne aussi bien que sur l'architecture dans un monde globalisé. Le quatrième dans la série des entretiens de Ramin Jahanbegloo avec des intellectuels en vue qui ont influencé la pensée de l'Inde moderne, dans Talking Architecture Jahanbegloo s'entretient avec Raj Rewal, un des architectes contemporains principaux de l'Inde. Le livre pose des questions sur les bases esthétiques de l'architecture indienne, l'architecture au XXIème siècle et le travail de Rewal, parmi d'autres, produire des idées stimulantes et ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 160 p , 72 AH

L'importance de ce petit livre, d'une clarté exceptionnelle, est de résumer en 160 pages, à l'attention de tous les publics, les tenants et aboutissants de notre architecture occidentale depuis quelque 25 ans comme expression de la manière dont nous pensons nos sociétés. Il confronte ainsi trois phases dans le temps : le style international à la Gropius et Le Corbusier, dominant après-guerre, mais accusé à partir des années 80 d'avoir généré depuis 1945 une production anonyme, à grande échelle interchangeable, technocrate, visuellement pauvre, indifférente à la fois à l'homme et au contexte. Avec Venturi, Eisenman, Botta, Gehry, Boffil, Richard Meier, l'âge postmoderne s'est érigé ainsi en critique de la notion de progrès technologique au profit d'un retour à la mémoire, au symbole et à un accord plus respectueux de l'environnement. Cette critique de la modernité voit grandir une alliance entre architectes et philosophes (Derrida, Liotard, Deleuze, Baudrillard) soudés autour d'un credo dans le relativisme et l'équivalence, de plus en plus éloigné de la pratique quotidienne de la fonctionnalité et de la pertinence sociale. C'est ainsi que le déconstructivisme oeuvrant pour une libre expression de l'individu, débouche sur une personnalisation de l'architecture comme auto-expression artistique. Troisième temps : avec la fin des années 90, on voit naître un regain d'intérêt, encouragé par le goût minimaliste, en faveur du modernisme d'après-guerre. Stimulée par l'amélioration des technologies et des matériaux, cette tendance épurée se retrouve aussi bien dans les architectures très esthétiques de Tadao Ando, Wiel Arets, John Pawson que dans le dépouillement des boîtes en verre contemporaines à l'aspect très abstrait. L'auteur voit dans cette nouvelle abstraction l'expression d'une attitude inédite par rapport à l'architecture considérée désormais comme objet neutre, aux moyens formels limités. Chez Jean Nouvel, Dominique Perrault, Philippe Starck, Tayo Ito on ne trouve plus que légèreté et apparence, façades lisses, aspect monolithe. Tout concourt à la neutralité, à l'indéfini. Selon l'auteur, ce sentiment d'espace indéfini, sans limites, serait la résultante des effets de globalisation (mobilité, télécommunication planétaire, nouveaux médias) qui ont modifié notre perception du temps et de l'espace, en vertu de l'adage selon lequel un monde de plus en plus connu devient de moins en moins signifiant. Cette expérience de l'absence de signification de l'environnement bâti s'incarne dans le phénomène d'espace de passage - aéroports, hôtels, restaurants fast-food, centres commerciaux, supermarchés, aires de repos - espaces publics de consommation individuelle, à rebours de toute convivialité sociale comme l'était jadis la place de village, et qui sont devenus une culture de la périphérie, de l'autoroute et des parcs industriels. Des "non lieux" interchangeables d'un bout à l'autre de la planète, expression exacte de l'ère de la globalisation. L'importance de ce petit livre, d'une clarté exceptionnelle, est de résumer en 160 pages, à l'attention de tous les publics, les tenants et aboutissants de notre architecture occidentale depuis quelque 25 ans comme expression de la manière dont nous pensons nos sociétés. Il confronte ainsi trois phases dans le temps : le style international à la Gropius et Le Corbusier, dominant après-guerre, mais accusé à partir des années 80 d'avoir généré ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE

... Lire [+]

- 576 p , 41 PS

Histoire de l'invention du béton et de son intrerprétation architecturale depuis la fin du 18e siècle jusqu'au milieu du 20e. La seconde partie du livre traite de l'oeuvre de Perret et il est centré sur 3 réalisations essentielles : l'immeuble de la rue Franklin, le théâtre des Champs Élysées et la reconstruction du Havre.

BETON ; CONSTRUCTION EN BETON ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DE LA CONSTRUCTION ; XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE ; THEATRE ; RECONSTRUCTION

... Lire [+]

Ricostruire Milano. | Domus 05/2003

Article

- 39 p. , 29 P10

Ce fassicule sorti au moment du concours du réaménagement de la place de la République, revient sur l'histoire de cette place de 1770 à 1884.

PLACE ; AMENAGEMENT URBAIN ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

N°1 - pp.14-19

L'immeuble du siège de la Caisse d'allocations familiales de la rue Viala construit par Raymond Lopez et Marcel Reby figure aujourd'hui à juste titre dans toutes les histoires de l'architecture moderne.

EQUIPEMENT PUBLIC ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

n° 203 - p.84 à p.92

La transformation de l'intérieur des logements souligne le lien entre l'évolution des modes de vies des différents groupes sociaux et la conception architecturale. Le logement collectif et particulièrement le logement social, a été en région parisienne, entre 1945 et 2010, le vecteur de la plupart des innovations architecturales et urbaines alors que, dans le grand public, il a une image dévalorisée. La transformation de l'intérieur des logements souligne le lien entre l'évolution des modes de vies des différents groupes sociaux et la conception architecturale. Le logement collectif et particulièrement le logement social, a été en région parisienne, entre 1945 et 2010, le vecteur de la plupart des innovations architecturales et urbaines alors que, dans le grand public, il a une image dévalorisée.

LOGEMENT ; XXe SIÈCLE ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; HABITAT-HISTOIRE

... Lire [+]

n° 185 - p.81 à p.87

Morceau de bravoure de l'habitat parisien dû à Le Vau et décoré par Le Brun, l'hôtel Lambert édifiié au XVIIème à la proue de l'Ile-Saint-Louis a été cédé récemment à un prince qatari, grand amateur d'art français. Ce dernier a chargé Alain-Charles Perrot, architecte en chef des Monuments historiques d'un projet de restauration qui prévoit le retour de l'ancienne construcation actuellement divisée en appartements à sa vocation originlle de résidence privée. Or les travaux prévus soulèvent une indignation unanime chez les spécialistes. Les pièces à conviction rassemblées ici tentent d'expliquer cette controverse. Morceau de bravoure de l'habitat parisien dû à Le Vau et décoré par Le Brun, l'hôtel Lambert édifiié au XVIIème à la proue de l'Ile-Saint-Louis a été cédé récemment à un prince qatari, grand amateur d'art français. Ce dernier a chargé Alain-Charles Perrot, architecte en chef des Monuments historiques d'un projet de restauration qui prévoit le retour de l'ancienne construcation actuellement divisée en appartements à sa vocation originlle de ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; XVIIe SIÈCLE

... Lire [+]

- 205 p. , 15 PA

Ce livre s'attache à identifier les types de façades des immeubles d'habitation parisiens selon les siècles : du Moyen-Age jusqu'à nos jours (2000).Les styles Empire, Restauration, Louis Philippe, Haussmanien, l'art nouveau, le style art déco, les années trentes, l'habitat social de l'entre-deux guerres, les Trentes Glorieuses ou encore la dernière décennie du Millénaire y sont analysés. Ce livre s'attache à identifier les types de façades des immeubles d'habitation parisiens selon les siècles : du Moyen-Age jusqu'à nos jours (2000).Les styles Empire, Restauration, Louis Philippe, Haussmanien, l'art nouveau, le style art déco, les années trentes, l'habitat social de l'entre-deux guerres, les Trentes Glorieuses ou encore la dernière décennie du Millénaire y sont analysés.

FACADE ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; XVe SIÈCLE ; XVIe SIÈCLE ; XVIIe SIÈCLE ; XVIIIe SIÈCLE ; XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE ; DECORATION DE FACADE ; HABITAT ; ORNEMENT ARCHITECTURAL ; BOW-WINDOW

... Lire [+]

n° 199 - p.44 à p.46

Depuis 2003, l'ANRU incite à la démolition de programmes de logements collectif des Trente Glorieuses, une production souvent dénigrée, êu comprise. Or, par sa brutalité elle induit un processus de reconnaissance de ces ensembles par les services culturels.

GRAND ENSEMBLE ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

n° 3 - p.38 à p.110

Débats, publications, expositions sur les constructions de "grands ensembles" qui ont suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une chronologie critique et illustrée est poposée entre 1988 et 2008

XXe SIÈCLE ; GRAND ENSEMBLE ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; SOCIOLOGIE URBAINE ; PLANIFICATION URBAINE

... Lire [+]

- 309 p. , 45 PH

Par 11 promenades, les auteurs vous emmènent voir les Paris (gallo-romain, médiéval, Bourbon, révolutions, Napoléon, 1900, 1930, aprés-guerre, Mittérand, le Paris des artistes) qui se cachents dans le tissu composite de la ville.

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DE L'URBANISME

... Lire [+]

- 80 p , 29 VGA t26

Histoire de la constitution de la ville du 19eme siècle à nos jours.

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DE L'URBANISME

... Lire [+]

Z