Rechercher


0

Documents  HISTOIRE DES VILLES | enregistrements trouvés : 80

O

-A +A

P Q

- 95 p. , 83 P19

Hors Série de Trait Urbain consacré au secteur d'aménagement Ourcq-Jaurès situé entre la petite Ceinture et le canal de l'Ourcq Avec un aperçu historique du quartier, le détail des différentes étapes de la requalification et l'implication des différents acteurs (SEMAVIP, mairie du XIXe, mairie de Paris, architectes, urbanistes...) et la présentation des réalisations suivantes : - 24 logements sociaux par Laura Carducci, - un foyer de jeunes travailleurs par Hors Limites, - un foyer de jeunes travailleurs par Boiron et Freiman, - une résidence étudiante par Jade et Sami Tabet, - 81 logements par Tectône, - 97 logements étudiants, des locaux d'activités, 30 logements sociaux, une maison d'accueil spécialisée pour personnes polyhandicapées par Lacaton et Vassal, - 134 logements de standing par TVK, - des logements sociaux et un café par Cremnitzer et Chiffar, - une crèche par l'agence Grifo, - 3 logements sociaux et des commerces par Cremnitzer et Chiffard Hors Série de Trait Urbain consacré au secteur d'aménagement Ourcq-Jaurès situé entre la petite Ceinture et le canal de l'Ourcq Avec un aperçu historique du quartier, le détail des différentes étapes de la requalification et l'implication des différents acteurs (SEMAVIP, mairie du XIXe, mairie de Paris, architectes, urbanistes...) et la présentation des réalisations suivantes : - 24 logements sociaux par Laura Carducci, - un foyer de jeunes ...

SECTEUR D'AMÉNAGEMENT ; REHABILITATION URBAINE ; HABITAT INSALUBRE ; CANAL ; HISTOIRE DES VILLES ; LOGEMENT SOCIAL ; FOYER D'HEBERGEMENT ; RESIDENCE UNIVERSITAIRE ; CRECHE ; JARDIN PARTAGÉ

... Lire [+]

- 80 pages , 29 VGA t.25

New-York reste la référence incontournable d'une moderité urbine symbolisée par Manhattan et ses bouquets de gratte-ciel dont la fine fleur date des années 1930. S'étendant sur 17400 km2 et comptant 19 millions d'habitants, l'agglomération s'inscrit sur 4 états. Le développements de projets à l'échelle paysagère est sans doute un des aspects les plus intéressants de son renouvellement au cour de la dernière décennie. New-York reste la référence incontournable d'une moderité urbine symbolisée par Manhattan et ses bouquets de gratte-ciel dont la fine fleur date des années 1930. S'étendant sur 17400 km2 et comptant 19 millions d'habitants, l'agglomération s'inscrit sur 4 états. Le développements de projets à l'échelle paysagère est sans doute un des aspects les plus intéressants de son renouvellement au cour de la dernière décennie.

VILLE ; HISTOIRE DES VILLES ; TOUR

... Lire [+]

, 19 PM

Les projecteurs sont braqués sur Paris depuis le printemps 2009, lorsque les premières hypothèses des dix équipes invitées par l'Élysée à imaginer son « grand » avenir furent présentées. C'est sur ce Paris étendu au-delà des limites bétonnées du Périphérique, dont les centralités et les limites restent élastiques, que Critique a rassemblé, à l'initiative de Jean-Louis Cohen, les contributions croisées d'une douzaine d'observateurs et d'acteurs des transformations présentes.ommaireOuvertureJean-Louis Cohen : Petite histoire du Grand ParisAlexandre Chemetoff : Coule la Seine...Virginie Picon-Lefebvre : La Défense, archive de l'avenirMarc Wiel : Ségrégation sociale et déplacementsDavid Mangin : Vies périphériquesGuillaume Maurice : L"archipel des délaissésLe Grand Pari(s) et après... : 5 questions à 7 équipesPhilippe Fauvel : Plans parisiens. Regards de cinéastesAnthony Pecqueux : Paris à l'oreilleJean-Charles Depaule : Cafés d'hier et d'aujourd'hui, ou la méthode SimenonJean-Claude Ribaut : Paris gourmandEntretien avec Daniel Buren : L'art visuel pour remodeler Paris ? Les projecteurs sont braqués sur Paris depuis le printemps 2009, lorsque les premières hypothèses des dix équipes invitées par l'Élysée à imaginer son « grand » avenir furent présentées. C'est sur ce Paris étendu au-delà des limites bétonnées du Périphérique, dont les centralités et les limites restent élastiques, que Critique a rassemblé, à l'initiative de Jean-Louis Cohen, les contributions croisées d'une douzaine d'observateurs et d'acteurs ...

MÉTROPOLE RÉGIONALE ; THEORIE DE L'URBANISME ; HISTOIRE DES VILLES ; SEINE ; CONCERTATION

... Lire [+]

, 29 VGA 10

Fondée en 1862, Dakar est une ville nouvelle implantée sur un site quasiment vierge. Son essor débute avec la voie ferrée qui la relie avec St Louis en 1885. Devenue capitale de l'AOF, Dakar s'urbanise entre 1900 et 1930. Après la guerre, la ville est dotée d'un "plan directeur" qui n'aura pas l'effet désiré de contrôler l'accroissement de la ville. Le tissu urbain de cette capitale du tiers-monde juxtapose des éléments architecturaux tout à fait disparates (architecture coloniale, architecture verticale et bidonvilles).

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales
Fondée en 1862, Dakar est une ville nouvelle implantée sur un site quasiment vierge. Son essor débute avec la voie ferrée qui la relie avec St Louis en 1885. Devenue capitale de l'AOF, Dakar s'urbanise entre 1900 et 1930. Après la guerre, la ville est dotée d'un "plan directeur" qui n'aura pas l'effet désiré de contrôler l'accroissement de la ville. Le tissu urbain de cette capitale du tiers-monde juxtapose des éléments architecturaux tout à ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES ; TISSU URBAIN ; POLITIQUE URBAINE ; HABITAT INSALUBRE ; URBANISME COLONIAL ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; ARCHITECTURE COLONIALE ; URBANISATION

... Lire [+]

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales n° 1 , 29 VGA 9

Ni traditionnelle, ni moderne, Rio de Janeiro désespérément chaotique, créatrice, et violente, vit seulement son présent, méfait d'une politique urbaine non respectée dans les années 1920. La ville devient la scène où s'expérimentent des solutions issues des différents courants urbanistiques internationaux. Depuis 1980, déclin de la tutelle de l'état sur l'urbain.Métropole balnéaire de la démesure et des contrastes sous les Tropiques. Ni traditionnelle, ni moderne, Rio de Janeiro désespérément chaotique, créatrice, et violente, vit seulement son présent, méfait d'une politique urbaine non respectée dans les années 1920. La ville devient la scène où s'expérimentent des solutions issues des différents courants urbanistiques internationaux. Depuis 1980, déclin de la tutelle de l'état sur l'urbain.Métropole balnéaire de la démesure et des contrastes sous les Tropiques.

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; TISSU URBAIN ; ANALYSE URBAINE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; POLITIQUE URBAINE ; HABITAT INSALUBRE

... Lire [+]

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales n° 1 , 29 VGA 8

Edo, seconde ville du monde après Londres en 1840, fut rebaptisée Tokyo par l'empereur Meiji, à la fin du XIXème siècle. Dès lors, l'architecture occidentale est introduite. Pour pallier au désastre provoqué par le tremblement de terre de 1923 et la seconde guerre mondiale, de vastes reconstructions sont entreprises avec des préoccupations sismiques permanentes (pilotis, petites maisons légères en bois ou structures de béton indépendantes les unes des autres).De 1950 à 1975, un nouveau style architectural et urbanistique, le Métabolisme (Tange Kenzo), résolument moderne et technologique, accentue encore l'influence occidentale (intégration de la cuisine à l'intérieur de l'habitat, grandes barres, autoroutes urbaines sur pilotis). Avec les post-métabolistes, influencés par Shinohara Kazuo, s'affirment des solutions architecturales de conception plus asiatique (exposition d'Osaka en 1978). Les universités offrent un éventail des diverses tendances de l'architecture contemporaine japonaise. Edo, seconde ville du monde après Londres en 1840, fut rebaptisée Tokyo par l'empereur Meiji, à la fin du XIXème siècle. Dès lors, l'architecture occidentale est introduite. Pour pallier au désastre provoqué par le tremblement de terre de 1923 et la seconde guerre mondiale, de vastes reconstructions sont entreprises avec des préoccupations sismiques permanentes (pilotis, petites maisons légères en bois ou structures de béton indépendantes les ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; RECONSTRUCTION ; POLITIQUE URBAINE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; TISSU URBAIN ; URBANISATION ; ZONAGE

... Lire [+]

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales n° 1 , 29 VGA 7

Au début du XIXème siècle, la physionomie de Marseille est encore provinciale et villageoise (habitat individuel et bastide). A partir du milieu du XIXème siècle, des grands projets d'esprit haussmannien réorganisent l'espace de la ville avec une certaine monumentalité et l'extension des ports la hissent au rang de métropole et de ville industrielle (1er port de France).Après la première guerre mondiale, apparaissent des programmes d'habitat social, pour combattre l'insalubrité et le manque d'hygiène. La reconstruction, suite à la seconde guerre mondiale, s'accompagne de querelles urbanistiques et architecturales (F. Pouillon, Le Corbusier) qui ne seront réglées qu'à la fin des années 1950. Les années 1960-1970 sont marquées par une extension peu contrôlée de la périphérie. Ce n'est qu'à partir de 1975 que Marseille réorganise son centre. Au début du XIXème siècle, la physionomie de Marseille est encore provinciale et villageoise (habitat individuel et bastide). A partir du milieu du XIXème siècle, des grands projets d'esprit haussmannien réorganisent l'espace de la ville avec une certaine monumentalité et l'extension des ports la hissent au rang de métropole et de ville industrielle (1er port de France).Après la première guerre mondiale, apparaissent des programmes d'habitat ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; POLITIQUE URBAINE ; RECONSTRUCTION ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; URBANISME ; TISSU URBAIN ; URBANISATION

... Lire [+]

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales n° 1 , 29 VGA 6

Lisbonne, installée au Moyen-âge sur les pentes d'un mont abrupte, s'édifie petit à petit autour du Tage. L'architecture renaissance et baroque de la ville sombrera dans le grand tremblement de terre de 1755. Pour sa reconstruction, le marquis de Pombal inspire une ville "régulière", symbole d'un ordre économique "moderne". Au XIXème et au XXème siècle, Lisbonne se développe sous le double effet du colonialisme et du capitalisme, d'abord vers le nord puis les franges côtières occidentales et orientales sans plan directeur efficace. Lisbonne, installée au Moyen-âge sur les pentes d'un mont abrupte, s'édifie petit à petit autour du Tage. L'architecture renaissance et baroque de la ville sombrera dans le grand tremblement de terre de 1755. Pour sa reconstruction, le marquis de Pombal inspire une ville "régulière", symbole d'un ordre économique "moderne". Au XIXème et au XXème siècle, Lisbonne se développe sous le double effet du colonialisme et du capitalisme, d'abord vers le ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; TISSU URBAIN ; HISTOIRE DES VILLES ; POLITIQUE URBAINE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; RECONSTRUCTION ; URBANISATION ; ARCHITECTURE COLONIALE

... Lire [+]

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales n° 1 , 29 VGA 5

A l'arrivée des Ottomans, Constantinople est déjà une capitale depuis 10 siècles, comptant dans son patrimoine palais et églises, avec lequel les architectes ottomans (Sinan) veulent rivaliser. Parallèlement, l'extension de la population et le risque de séisme favorisent une architecture en bois pour l'habitat courant.A partir du XVIIIème siècle, les sultans multiplieront les palais selon des plans propres à l'architecture ottomane ou influencés par le style européen. En même temps, la ville, de plus en plus cosmopolite, conserve un certain pittoresque méditérranéen malgré l'arrivée de formes stylistiques nouvelles. Nouvel essor au XXème siècle, marqué par le "plan Prost", soucieux d'adapter la ville à la circulation automobile, tout en protégeant le patrimoine architectural, pris en charge depuis 1960 par l'UNESCO. A l'arrivée des Ottomans, Constantinople est déjà une capitale depuis 10 siècles, comptant dans son patrimoine palais et églises, avec lequel les architectes ottomans (Sinan) veulent rivaliser. Parallèlement, l'extension de la population et le risque de séisme favorisent une architecture en bois pour l'habitat courant.A partir du XVIIIème siècle, les sultans multiplieront les palais selon des plans propres à l'architecture ottomane ou influencés ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES ; TISSU URBAIN ; RECONSTRUCTION ; URBANISATION ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; POLITIQUE DE L'URBANISME ; ARCHITECTURE BYZANTINE ; MOSQUÉE ; ARCHITECTURE ; ISLAM

... Lire [+]

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales n° 1 , 29 VGA 4

Une analyse méticuleuse de l'architecture de la "médina" de Rabat depuis sa fondation au XIIème siècle jusqu'à la mise en place du Protectorat français sous l'égide du Résident Général Hubert Lyautey (1912).Un nouvel aménagemet du territoire et un nouvel urbanisme en modifient l'aspect et la prolongent harmonieusement, intégrant à la ville nouvelle les quartiers déjà développés à l'extérieur de la "médina".Puis sont abordés le problème de l'habitat spontané et péri-urbain, avec les bidonvilles et lotissements clandestins, la potitique de l'habitat social depuis l'Indépendance (1956) et le "projet de développement urbain de Rabat". Une analyse méticuleuse de l'architecture de la "médina" de Rabat depuis sa fondation au XIIème siècle jusqu'à la mise en place du Protectorat français sous l'égide du Résident Général Hubert Lyautey (1912).Un nouvel aménagemet du territoire et un nouvel urbanisme en modifient l'aspect et la prolongent harmonieusement, intégrant à la ville nouvelle les quartiers déjà développés à l'extérieur de la "médina".Puis sont abordés le problème de ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES ; POLITIQUE URBAINE ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; DEVELOPPEMENT URBAIN ; HABITAT INSALUBRE ; TISSU URBAIN

... Lire [+]

, 29 VGA 3

Un parcours historique et architectural de l'habitat et de la ville se développant sous les influences successives des différents conquérants arabes.Les grandes opérations d'urbanisme et de construction à partir du XIIIème siècle sous les Mamelouks se prolongent à l'époque ottomane.Puis de 1870 à 1950, sous l'influence occidentale, les mutations du Caire s'effectuent selon un développement en quatre temps, depuis la création de la ville neuve (avec des références haussmanniennes) jusqu'à la planification urbaine et la reconstruction.Enfin le développement du Grand Caire (villes nouvelles, voies de communication à l'époque du Président Nasser de 1960 à 1984.
Un parcours historique et architectural de l'habitat et de la ville se développant sous les influences successives des différents conquérants arabes.Les grandes opérations d'urbanisme et de construction à partir du XIIIème siècle sous les Mamelouks se prolongent à l'époque ottomane.Puis de 1870 à 1950, sous l'influence occidentale, les mutations du Caire s'effectuent selon un développement en quatre temps, depuis la création de la ville neuve ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES ; POLITIQUE URBAINE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; TISSU URBAIN ; RECONSTRUCTION ; URBANISATION

... Lire [+]

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales n° 1 , 29 VGA 2

Trois périodes ponctuent cette analyse minutieuse de l'habitat algérois, la ville et ses faubourgs :. de la période ottomane (16ème siècle) à la capitulation d'Alger face à l'intervention française (1830),. la colonisation française et ses conséquences (1930),. de l'Indépendance (1962) jusqu'au projet de réhabilitation des années 1980.

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; HISTOIRE DES VILLES ; URBANISATION ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; URBANISME COLONIAL ; ARCHITECTURE COLONIALE ; POLITIQUE URBAINE

... Lire [+]

n° spécial : supplément au Bulletin d'informations architecturales n° 1 , 29 VGA 1

Présentation synthétique de l'histoire de la ville de Pékin. Plusieurs étapes sont signicatives dans son évolution : sa fondation en tant que ville impériale au XIIIème siècle, puis l'influence étrangère dès la fin du XVIIème siècle et la prise du pouvoir du parti communiste en 1949. Cette analyse est complétée par un questionnement sur les projets urbains réalisés par des architectes de réputation internationale, sous l'impulsion du nouveau gouvernement déterminé à transformer la capitale impériale en cité moderne internationale. Présentation synthétique de l'histoire de la ville de Pékin. Plusieurs étapes sont signicatives dans son évolution : sa fondation en tant que ville impériale au XIIIème siècle, puis l'influence étrangère dès la fin du XVIIème siècle et la prise du pouvoir du parti communiste en 1949. Cette analyse est complétée par un questionnement sur les projets urbains réalisés par des architectes de réputation internationale, sous l'impulsion du nouveau ...

GUIDE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES ; POLITIQUE URBAINE ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; URBANISATION

... Lire [+]

- 228 p , 14 IF78

Du hameau Villena de 1007, il ne reste que l'église romane Saint-Nicolas qui pourrait nous raconter les mille ans d'histoire de notre village : les Vikings, la guerre de Cent Ans, la famine et les destructions, les chevaux russes en 1814 dans les prés de l'île, la fumée des premiers trains, 1910 et ses crues...
Elle dirait aussi sa tristesse quand les cloches sonnaient le glas ou le tocsin... Perché tout en haut du clocher, le coq se souviendrait de la construction du château Brinon, pierre après pierre, de Ronsard versifiant sous les frondaisons, et au XVIIIe siècle, de Gilbert de Voisins et son fermier de Marolles discutant de semis printaniers.
Ses voûtes, qui avaient entendu nos élus prêter serments de fidélité (aussi enthousiastes qu'éphémères !) à la République, au Roi, à l'Empereur, préfèreraient-elles se taire ?
Mais pendant ces mille étés, les blés ont continué à onduler sous le vent et les grappes à mûrir sous le soleil.
C'est un peu tout cela... « Villennes au passé simple » !
Du hameau Villena de 1007, il ne reste que l'église romane Saint-Nicolas qui pourrait nous raconter les mille ans d'histoire de notre village : les Vikings, la guerre de Cent Ans, la famine et les destructions, les chevaux russes en 1814 dans les prés de l'île, la fumée des premiers trains, 1910 et ses crues...
Elle dirait aussi sa tristesse quand les cloches sonnaient le glas ou le tocsin... Perché tout en haut du clocher, le coq se so...

HISTOIRE ; HISTOIRE DES VILLES

... Lire [+]

- 250 p

Pourquoi des architectes, des régimes politiques, des cultures (américaine, européenne, asiatique) complètement différents en arrivent-ils à des configurations similaires ? À travers des questions d'ordinaire délaissées par les architectes : la congestion, la tabula rasa ou le junkspace, Rem Koolhaas s'interroge sur ce qu'est devenue la ville. Ce livre regroupe, pour la première fois, une série de textes — dont le magistral essai Singapour Songlines — qui sont autant de méditations sur la nature de la ville contemporaine et ses métamorphoses radicales au cours des dernières décennies. Ces écrits sont consacrés à Atlanta, Singapour, Paris, Lille, Berlin, Tokyo, New York ou Londres, et complétés par un texte sur la campagne, qui représente peut-être l'avant-poste de l'urbain. Pourquoi des architectes, des régimes politiques, des cultures (américaine, européenne, asiatique) complètement différents en arrivent-ils à des configurations similaires ? À travers des questions d'ordinaire délaissées par les architectes : la congestion, la tabula rasa ou le junkspace, Rem Koolhaas s'interroge sur ce qu'est devenue la ville. Ce livre regroupe, pour la première fois, une série de textes — dont le magistral essai Singapour ...

HISTOIRE DES VILLES ; IMAGE DE LA VILLE ; ECRIT ; THEORIE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 204 p , 93 IF

La zone, les fortifs, les villes nouvelles, les cités-jardins, tous ces mots mythiques entendus des dizaines de fois sont abordés dans cet ouvrage très documenté... Il dévoile le Grand Paris, enchevêtrement de lois et de dispositifs, de projets oubliés et d'utopies, d'aménagements et de réseaux. Pour décortiquer cette histoire complexe de plus de 130 ans, historiens, ethnologues, archivistes, habitants se sont associés et invitent le lecteur à remonter le temps. Cet ouvrage s'appuie sur une riche iconographie balayant les paysages urbains régionaux, en conférant une place respectable aux périphéries parisiennes. Il met en lumière la relation nécessaire que la capitale entretient à la fois avec son milieu géographique, mais aussi avec les acteurs locaux. Ce livre accompagne l'exposition itinérante «Aux origines du Grand Paris» durant toute l'année 2018 dans différentes communes du Grand Paris. La zone, les fortifs, les villes nouvelles, les cités-jardins, tous ces mots mythiques entendus des dizaines de fois sont abordés dans cet ouvrage très documenté... Il dévoile le Grand Paris, enchevêtrement de lois et de dispositifs, de projets oubliés et d'utopies, d'aménagements et de réseaux. Pour décortiquer cette histoire complexe de plus de 130 ans, historiens, ethnologues, archivistes, habitants se sont associés et invitent le lecteur à ...

HISTOIRE DE L'URBANISME ; HISTOIRE DES VILLES ; MÉTROPOLE RÉGIONALE

... Lire [+]

- 359 p.
ISBN 978-2-35487-035-5, 124 P.13

Les 130 hectares de Paris Rive Gauche constituent l'un des plus ambitieux projets parisiens depuis Haussmann. Textes, esquisses, archives, dessins, maquettes et photographies : les quelque 400 documents ici rassemblés reconstituent pour la première fois la chronologie du développement d'un quartier qui tient depuis plus de trente ans tantôt le rôle de témoin ou de laboratoire, de chambre d'écho ou de précipité des mutations urbaines contemporaines.
En racontant l'histoire de ce secteur, l'ouvrage en restitue une autre, en creux ou par résonance : celle de la capitale française telle qu'elle se gouverne, s'aménage, se dessine et se débat depuis les années 1980, et se projette dans les décennies à venir.
Les 130 hectares de Paris Rive Gauche constituent l'un des plus ambitieux projets parisiens depuis Haussmann. Textes, esquisses, archives, dessins, maquettes et photographies : les quelque 400 documents ici rassemblés reconstituent pour la première fois la chronologie du développement d'un quartier qui tient depuis plus de trente ans tantôt le rôle de témoin ou de laboratoire, de chambre d'écho ou de précipité des mutations urbaines con...

SECTEUR D'AMÉNAGEMENT ; HISTOIRE DES VILLES ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; DOCUMENT D'URBANISME ; FINANCEMENT D'OPERATION D'URBANISME ; URBANISME ; TOUR ; ILOT

... Lire [+]

- 271 p , 8 IF77

Lovée au creux d'un méandre de la Seine, l'agglomération de Melun s'est développée autour du point de franchissement du fleuve constitué par l'île Saint-Étienne. Judith Förstel nous propose de retracer les différentes étapes de la croissance de la ville depuis les temps reculés jusqu'à nos jours.

Dès l'époque celte, l'île est occupée par un oppidum, et les découvertes archéologiques récentes ont permis de retrouver les traces d'un pont antique. Du Moyen Âge jusqu'au milieu du XXe siècle, le développement urbain s'articule autour de l'axe nord-sud défini par les ponts jetés sur les deux bras de la Seine : le pont-aux-moulins et le pont-aux-fruits. L'île, qui contrôle l'accès à Paris par l'amont, joue un rôle militaire et économique très important, qui se concrétise dans des monuments (château royal et moulins) aujourd'hui disparus mais bien connus par les documents anciens.

À partir du XIXe siècle, l'homme intervient plus lourdement sur ce site naturel en régulant le débit de la Seine et en endiguant son cours, par la construction de quais et d'écluses. C'est un fleuve domestiqué qui traverse désormais la ville. Moins redoutable par ses crues et ses « baissiers », la Seine demeure un élément fondamental dans l'organisation urbaine. Ses rives attirent diverses installations industrielles ou artisanales, mais aussi les baigneurs et les canotiers du cercle nautique.
Lovée au creux d'un méandre de la Seine, l'agglomération de Melun s'est développée autour du point de franchissement du fleuve constitué par l'île Saint-Étienne. Judith Förstel nous propose de retracer les différentes étapes de la croissance de la ville depuis les temps reculés jusqu'à nos jours.

Dès l'époque celte, l'île est occupée par un oppidum, et les découvertes archéologiques récentes ont permis de retrouver les traces d'un pont antique. ...

HISTOIRE DE L'URBANISME ; HISTOIRE DES VILLES ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 160 p , 119 UV

Suburbia est un terme que les Anglo-Saxons utilisent depuis longtemps pour désigner l'urbanisation périphérique des grandes villes. À l'opposé des agglomérations séculaires, la suburbia recouvre une tout autre forme de ville, faite de contraires, qui unifie campagne et centres denses, dispersion et congestion et où, pendant le siècle et demi passé, ont été inventées les nouvelles formes urbaines. Mégastructure, zone piétonne, impasse résidentielle, enclave, dalle urbaine, superblock, centre multifonctionnel, village urbain y sont nés.
Parcourir les cent cinquante dernières années démontre qu'il ne s'agit pas d'un événement subi, imprévu, voire catastrophique, improprement baptisé « étalement urbain ». Cette formule, trop géographique, cache l'action d'une utopie — d'inspiration libérale — obstinément entretenue au long des aléas de l'histoire urbaine du capitalisme : l'avènement d'une « démocratie de propriétaires ». Imaginée à la fin du XVIIe siècle par John Locke et ses suiveurs, elle s'est peu à peu réalisée à travers la colonisation des campagnes par les citadins, au cours de laquelle se sont inventées les formes urbaines de la dispersion. Ce faisant, ces formes ont changé, ainsi que les relations des citadins à leur espace public.
En construisant des infrastructures de transport rapides et en favorisant l'accession à la propriété des citadins, l'acteur décisif de cette conquête fut l'État-providence. Si ce dernier est actuellement en crise, cela résulte notamment du succès de la suburbanisation, car la démocratisation de l'accès au patrimoine immobilier a développé une société civile de citoyens-propriétaires bien organisée, plus adepte de l'entre-soi, donc moins désireuse des protections et solidarités assurées par la puissance publique.
Suburbia est un terme que les Anglo-Saxons utilisent depuis longtemps pour désigner l'urbanisation périphérique des grandes villes. À l'opposé des agglomérations séculaires, la suburbia recouvre une tout autre forme de ville, faite de contraires, qui unifie campagne et centres denses, dispersion et congestion et où, pendant le siècle et demi passé, ont été inventées les nouvelles formes urbaines. Mégastructure, zone piétonne, impasse ré...

ZONE PERI-URBAINE ; RAPPORT CENTRE-PERIPHERIE ; BANLIEUE ; URBANISATION ; XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE ; HISTOIRE DES VILLES

... Lire [+]

- 781 p , 111 UV

Ce monument de l'histoire des villes a pour objectif de comprendre la nature historique de la cité afin d'être à même d'instaurer un nouveau mode d'existence urbaine. La mise en relation de la conscience historique, du cadre de vie et de la notion d'humanité n'a pas perdu de sa pertinence et les problèmes auxquels elle renvoie sont d'actualité. L'auteur dresse un parallèle entre le sort de la Rome impériale et celui qui attend les métropoles mondiales actuelles. Ce monument de l'histoire des villes a pour objectif de comprendre la nature historique de la cité afin d'être à même d'instaurer un nouveau mode d'existence urbaine. La mise en relation de la conscience historique, du cadre de vie et de la notion d'humanité n'a pas perdu de sa pertinence et les problèmes auxquels elle renvoie sont d'actualité. L'auteur dresse un parallèle entre le sort de la Rome impériale et celui qui attend les métropoles ...

HISTOIRE DES VILLES ; THEORIE DE L'URBANISME

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z