Rechercher


0

Documents  COMMERCE | enregistrements trouvés : 151

O

-A +A

P Q

n° 321 - de p 39 à p 68

Dossier sur le commerce urbain . L'architecture des nouveaux centres commerciaux, comme celle des boutiques de centres villes, ne sera plus le parent pauvre, mais un élément actif du choix des clients.

CENTRE COMMERCIAL ; COMMERCE ; BOUTIQUE

... Lire [+]

n° 344 - pp.45-71

On constate une contradiction croissante entre deux types de marketing: le premier à destination des décideurs économiques, le second à destination des habitants.

ECONOMIE ; MARCHÉ IMMOBILIER ; DEVELOPPEMENT URBAIN ; COMMERCE ; PUBLICITE

... Lire [+]

n° 36 - p.32 à p.34

Le reconversion des immenses entrepôts Macdonald en programme mixte est eentrée dans une phase opérationnelle, en ce début 2010. Entre réhabilitation de bâtiment industriel et opération d'urbanisme, elle inaugure une nouvelle forme de montage et de conception urbaine en ville dense. Le site des entrepôts deviendra l'un des pivots urbains du GPRU Paris-Nord-Est (200 ha)

AMENAGEMENT URBAIN ; RENOVATION URBAINE ; SITE INDUSTRIEL ; LOGEMENT ; BATIMENT DE BUREAUX ; COMMERCE

... Lire [+]

59 - pp. 36-39

Les élus de Gennevilliers ont imaginé deux projets urbains au coeur du centre-ville : la ZAC Chandon-République et le projet de rénovation du quartier des Agnettes. S'agissant du quartier des Agnettes l'agence Bécard et Palay a été missionné afin d'aboutir à un centre-ville ouvert, commerçant et attractif. Les immeubles de la ZAC Chandon-République seront livrés par : Atelier du Pont Architectes, 80 logements Les élus de Gennevilliers ont imaginé deux projets urbains au coeur du centre-ville : la ZAC Chandon-République et le projet de rénovation du quartier des Agnettes. S'agissant du quartier des Agnettes l'agence Bécard et Palay a été missionné afin d'aboutir à un centre-ville ouvert, commerçant et attractif. Les immeubles de la ZAC Chandon-République seront livrés par : Atelier du Pont Architectes, 80 logements

AMENAGEMENT URBAIN ; BATIMENT D'HABITATION COLLECTIF ; COMMERCE

... Lire [+]

- 129 p , 15 PU

Une minutieuse comparaison entre la genèse, l'aspect et la fonction présente des rues de Paris montre comment (de l'époque gauloise à nos jours, en passant par l'oeuvre de Rambuteau ou celle d'Haussmann) Paris a peu à peu hérité une topographie prédisposant chaque type de voie à remplir une fonction particulière. La répartition des fonctions commerciales actuelles apporte une spectaculaire démonstration de l'étonnante pérennité de cette structure. Une minutieuse comparaison entre la genèse, l'aspect et la fonction présente des rues de Paris montre comment (de l'époque gauloise à nos jours, en passant par l'oeuvre de Rambuteau ou celle d'Haussmann) Paris a peu à peu hérité une topographie prédisposant chaque type de voie à remplir une fonction particulière. La répartition des fonctions commerciales actuelles apporte une spectaculaire démonstration de l'étonnante pérennité de cette ...

CARTOGRAPHIE ; VOIE URBAINE ; RESEAU DES VOIES URBAINES ; ENCEINTE ; LOTISSEMENT ; URBANISATION ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; COMMERCE

... Lire [+]

- 337 p. , 3 P4

Histoire et histoire de l'architecture du Marais.

URBANISME ; HISTOIRE ; COMMERCE ; DEVELOPPEMENT URBAIN

... Lire [+]

, 1 PP

Dossier documentaire sur le commerce et les boutiques à Paris.

COMMERCE ; BOUTIQUE

... Lire [+]

, 05 PP2

Généralités presse (1989-2003)La tour Jean Sans Peur (1999-2002)Le sentier (2000-2005)Le quartier Montorgueuil (1993-2009)

RUE ; PLACE ; SOCIOLOGIE URBAINE ; COMMERCE ; EQUIPEMENT PUBLIC ; REHABILITATION DE BATIMENT ; ESPACE PIETONNIER

... Lire [+]

, 14 PP8

Parc Monceau, théâtre de l'Empire, Palais de la Découverte, rue Richepance, autour des Champs Élysées.

POLITIQUE ; COMMERCE

... Lire [+]

, 14 PP12

La promenade plantée traverse tout le 12e arrondissement de Paris dans sa longueur (4,5 km). Elle emprunte le trajet d'une ancienne voie ferrée dont le trafic a cessé en 1969. La gare terminus était à la Bastille à l'emplacement actuel de l'opéra, les trains allaient jusqu'à Saint-Maur là où il y a maintenant le RER A.La promenade plantée démarre derrière l'opéra Bastille. Elle surplombe l'avenue Daumesnil jusqu'au jardin de Reuilly : c'est le fameux Viaduc des Arts. L'allée Vivaldi constitue ensuite la partie commerçante de la promenade. Puis celle-ci continue en tunnels et en tranchées et on finit par rejoindre la porte dorée et le bois de Vincennes. La promenade plantée traverse tout le 12e arrondissement de Paris dans sa longueur (4,5 km). Elle emprunte le trajet d'une ancienne voie ferrée dont le trafic a cessé en 1969. La gare terminus était à la Bastille à l'emplacement actuel de l'opéra, les trains allaient jusqu'à Saint-Maur là où il y a maintenant le RER A.La promenade plantée démarre derrière l'opéra Bastille. Elle surplombe l'avenue Daumesnil jusqu'au jardin de Reuilly : c'est le ...

AMENAGEMENT URBAIN ; PAYSAGE URBAIN ; COMMERCE ; PROMENADE PLANTEE

... Lire [+]

, 13 PP8

Immeubles de bureaux (AXA, LVMH, Cartier, Dassault), Hôtels, cafés, mur végétal du Pershing Hall,

BATIMENT DE BUREAUX ; REHABILITATION DE BATIMENT ; MUR VEGETAL ; COMMERCE

... Lire [+]

- 174 p , 62 CAT

L'ouvrage interroge le paysage de Paris depuis la rue. Boutiques, commerces, ces espaces du quotidien définissent notre cadre de vie. Aujourd'hui de nombreuses initiatives, telles que celles de la SEMAEST pour la préservation des commerces de proximité, mais également privées, transforment la manière de valoriser nos rez-de-chaussée. Au travers d'exemples singuliers et de politiques spécifiques, les architectes de l'agence GRAU étudient les tendances et les attentes actuelles et révèlent les potentiels de demain.


"Paris est une ville de rez-de-chaussée, de Haussmann à la Zac du XXIe siècle, en passant par les grandes résidences collectives des années 1970. Une diversité de typologies et de formes, majoritairement inscrites dans l'alignement de la rue, ont permis de maintenir une occupation diversifiée des rez-de-chaussée et d'en faire un espace actif de la ville.
Le rez-de-chaussée et les activités économiques qui s'y glissent, relèvent autant du public que du privé. En effet, le niveau 0 n'engendre que peu d'usages privés, bien qu'il soit constitué d'îlots plutôt étanches et protégés. À l'inverse de villes comme Berlin ou Copenhague, où il existe une culture du privé partagée, rares sont les rez-de-chaussée parisiens investis de la sorte. Il existe une réelle séparation entre les niveaux supérieurs, occupés par des individus, et le niveau de la rue, qui appartient à la ville.
Le rez-de-chaussée est donc bien pour Paris une question 1d'intérêt public et les quelque 260 000 locaux qui y logent doivent contribuer à produire une valeur ajoutée à l'environnement urbain..."
L'ouvrage interroge le paysage de Paris depuis la rue. Boutiques, commerces, ces espaces du quotidien définissent notre cadre de vie. Aujourd'hui de nombreuses initiatives, telles que celles de la SEMAEST pour la préservation des commerces de proximité, mais également privées, transforment la manière de valoriser nos rez-de-chaussée. Au travers d'exemples singuliers et de politiques spécifiques, les architectes de l'agence GRAU étudient les ...

COMMERCE ; BOUTIQUE

... Lire [+]

15 -16 - de p 111 à p 150

L'histoire des passages couverts et les projets de réhabilitations.

PASSAGE COUVERT ; COMMERCE

... Lire [+]

- 463 p , 15 PAB

En novembre 1851, l'Administration charge un jeune architecte, Gabriel Davioud, de faire exécuter des relevés de toutes les maisons appelées à être démolies dans le cadre des grands travaux modifiant le visage de Paris. Afin, est-il précisé, de conserver « du moins le souvenir des quartiers qui vont disparaître ».
Une équipe de collaborateurs-architectes est donc mise en place qui, durant trois ans, prend méthodiquement des croquis des façades concernées avec toutes les notations utiles (couleurs, enseignes, commerces...), puis reproduit et aquarelle ces dessins en atelier. L'entreprise, commandée par ceux-mêmes qui s'apprêtent à tailler en pièces le vieux Paris, aboutit ainsi au plus vaste recueil jamais réalisé des destructions du Second Empire et constitue en cela un document exceptionnel.
Malheureusement, ces dessins sont déposés aux archives de la Ville de Paris, lesquelles partent en fumée dans les incendies de la Commune en 1871. Les maisons détruites l'auront donc été deux fois, d'abord, réellement sous la pioche et ensuite, symboliquement, par les flammes. Restent les relevés de terrain, que Davioud dépose à la bibliothèque historique de la Ville de Paris en 1877... et dont ils ressortent aujourd'hui pour la première fois dans leur ensemble.
Ce document inédit passionnera par son détail les amateurs du vieux Paris et restera comme l'ultime trace d une ville fantôme, à jamais perdue, désertée par ses habitants mais montrant encore ses façades des XVIIe et XVIIIe siècles et les étalages de ses boutiques soudainement abandonnées.
En novembre 1851, l'Administration charge un jeune architecte, Gabriel Davioud, de faire exécuter des relevés de toutes les maisons appelées à être démolies dans le cadre des grands travaux modifiant le visage de Paris. Afin, est-il précisé, de conserver « du moins le souvenir des quartiers qui vont disparaître ».
Une équipe de collaborateurs-architectes est donc mise en place qui, durant trois ans, prend méthodiquement des croquis des façades ...

XVIIe SIÈCLE ; XVIIIe SIÈCLE ; DEMOLITION ; FACADE ; DESSIN ; COMMERCE

... Lire [+]

n° 17

Comment fait-on ses courses à Paris ? A pied ou en transports en commun, rarement en voiture !

COMMERCE ; TRANSPORT

... Lire [+]

n° 16

Dynamiser le commerce parisien.Moderniser les commerces de proximité.Développer la diversité de l'offre.Affirmer le rayonnement commercial de la capitale

COMMERCE

... Lire [+]

- 140 p. , 5 P2

Le Sentier concentre au coeur de la capitale plus d'un millier de petites entreprises de textile et d'habillement travaillant selon des méthodes particulières et souvent à la limitae de la légalité.

COMMERCE

... Lire [+]

- 25 p , 16 PEP

Plaquette sur la reglementation des étalages des boutiques et terrasses de café-restaurant à Paris.

ESPACE PUBLIC ; COMMERCE ; BOUTIQUE ; RESTAURANT-CAFE

... Lire [+]

, 75 PU t2

Améliorer le cadre de vie quotidien pour tous les Parisiens/ réduire les inégalités pour un Paris plus solidaire/ affirmer la place de l'emploi à Paris, au coeur de la métropole.

P.L.U. ; EMPLOI ; AMENAGEMENT URBAIN ; PAYSAGE ; TRANSPORT ; COMMERCE ; HABITAT ; EQUIPEMENT SCOLAIRE ; EQUIPEMENT SPORTIF ; BATIMENT CULTUREL

... Lire [+]

Z