Rechercher


0

Documents  PATRIMOINE ARCHITECTURAL | enregistrements trouvés : 197

O

-A +A

P Q

256 - numéro spécial "Une année d'archiecture en France" - 250 , 1 A.A. 31

Rétrospective de l'année 2016 en France :

- Équipement universitaire, Gif-Sur-Yvette, Muoto
- Groupe scolaire, Ivry-sur-Seine, Chartier-Dalix
- Campus Jussieu - secteur Est, Paris Ve, Architecture-Studio
- siège social, Pantin, Jung Architecte
- 49 logements sociaux, Saulx-les-Chartreux, Jean et Aline Harari
- 69 logements et gymnase, Paris Xe, Vincent Parreira/AAVP
- 91 logements sociaux et crèche, Paris Xe, Alexandre Chemetoff
- 50 logements sociaux, Paris VXIIIe, Atelier Kempe Thill + Fres Architectes
- EHPAD, Paris XIVe, A+ Samuel Delmas
- Centre socioculturel, Limeil-Brévannes, Guillaume Ramillien
- 55 logements sociaux, Paris XVIIIe, Abnal & Ropars
- Conservatoire de danse et de musique, Versailles, Joly & Loiret
- Théâtre, Lieusaint, Chaix & Morel
- Musée des insectes et observatoires, Carrières-sous-Poissy, AWP
- Conservatoire de Danse, musique et théâtre, Vanves, Babin+Renaud
- Campus Scolaire, Clamart, Gaëtan Le Penhuel
- École maternelle, XVIIIe, Armand Nouvet
- Groupe scolaire, Colombes, Dominique Coulon
- Complexe sportif, Bussy-Saint-Georges, Martin Duplantier
- Immeuble mixte bureaux, logements et équipements, Nanterre, Atelier Zündel Cristea
- 144 logements et crèche, Paris IVe, LIN - Finn Geipel
- 36 logements collectifs, XVe, François Brugel
- 55 logements en accession, ZAC du Port, Pantin, Clément Vergely
- 145 logements, ZAC Clichy-Batignolles, Paris XVIIe, Gausa+Raveau
- 60 logements sociaux, Gentilly, Daquin & Ferrière
- 91 logements sociaux et crèche, XIIe, Fabienne Gérin-Jean
- 13 logements sociaux, XIe, Seyler-Lucan
- 16 logements sociaux neufs et 8 réhabilités, XVIIIe, Fred El Bekkay architecte
- 134 logements, XIXe, TVK
- Résidence étudiante, Saint-Denis, Belus & Hénocq
- Résidence étudiante, entrepôt Macdonald, XIXe, l'AUC
- Résidence hôtelière, XVe, Suzel Brout
- Résidence étudiante et crèche associative, XXe, Antoine Regnault
- La Canopée des Halles, 1er, Berger et Anziutti
- Bureaux en blanc, IIe, PCA-Stream
- Ateliers Municipaux, Poigny-la-Forêt, Boidot Robin
- Centre d'innovations technologiques, Évry, Block
- Stations de Tramway, Viroflay, Atelier Schall
- Centre de secours, XVIIe, Bruno Mader
- Extension et surélévation d'une tour de Bureaux, Barthélémy Grino
- Centre social et espace culturel, Nemours, Atelier Téqui
- Extension d'hôpital, Issy-les-Moulineaux, Atelier martel
- Maison de l'enfance, Lieusaint, Nomade Architectes
- Foyer d'accueil et 68 logements locatifs, Vigneux-sur-Seine, Margot-Duclos
- Tours de Bureaux, Dominique Perrault, Boulogne-Billancourt
- ACCORHOTELS ARENA, XIIe, DVVD
- Bibliothèque Richelieu, IIe, Bruno Gaudin et Virginie Brégal
- Extension d'un collège, Meudon, Atelier Novembre
Rétrospective de l'année 2016 en France :

- Équipement universitaire, Gif-Sur-Yvette, Muoto
- Groupe scolaire, Ivry-sur-Seine, Chartier-Dalix
- Campus Jussieu - secteur Est, Paris Ve, Architecture-Studio
- siège social, Pantin, Jung Architecte
- 49 logements sociaux, Saulx-les-Chartreux, Jean et Aline Harari
- 69 logements et gymnase, Paris Xe, Vincent Parreira/AAVP
- 91 logements sociaux et crèche, Paris Xe, Alexandre Chemetoff
- 50 logements ...

PRIX D'ARCHITECTURE-EQUERRE D'ARGENT ; BATIMENT UNIVERSITAIRE ; EQUIPEMENT SCOLAIRE ; REHABILITATION DE BATIMENT ; SIEGE SOCIAL ; RECONVERSION ; LOGEMENT SOCIAL ; MAISON INDIVIDUELLE ; BATIMENT D'HABITATION COLLECTIF ; PROGRAMME MIXTE ; GYMNASE ; CRECHE ; LOGEMENT POUR PERSONNE AGEE ; MAISON DE RETRAITE ; CENTRE CULTUREL ; CONSERVATOIRE ; THEATRE ; MUSEE ; CAMPUS ; ECOLE MATERNELLE ; EQUIPEMENT SPORTIF ; RESIDENCE UNIVERSITAIRE ; BATIMENT HOTELIER ; ESPACE PUBLIC ; BATIMENT DE BUREAUX ; BATIMENT TECHNIQUE ; BATIMENT A USAGE SCIENTIFIQUE ; GARE-STATION DE METRO ; CENTRE DE SECOURS ; EXTENSION DE BATIMENT ; SURELEVATION ; BATIMENT D'AIDE SOCIALE ; BATIMENT HOSPITALIER ; FOYER D'HEBERGEMENT ; STADE ; BIBLIOTHEQUE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; RESTAURATION

... Lire [+]

n° 26 - 90 pages , 102 UL

Ce numéro propose un dossier thématique, autour d'une problématique particulièrement lisible dans les fonds d'archives d'après-guerre : l'histoire du logement social en France et celle de son approche patrimoniale qui, au milieu d'autres approches plus brutales, est courageusement tentée aujourd'hui, notamment grâce à l'action menée en Seine-Saint-Denis par le Bureau du patrimoine culturel décrite en fin de dossier. Après une ouverture due à Joseph Abram, un « père » de l'histoire de l'architecture du XXe siècle, qui est ici vivement remercié, la parole appartient à six (jeunes) chercheurs en histoire de l'architecture. Trois contributions nous offrent des visions plus rapprochées concernant des ensembles précis de logements des années trente (Félix Dumail), cinquante (Denis Honegger), soixante et soixante-dix (Jean Dubuisson), tandis que les architectes Georges Candilis et Renée Gailhoustet sont abordés sous l'angle de leurs collaborations et des vérités que les archives... révèlent ou retiennent sur leurs relations avec des associés célèbres. Ce numéro propose un dossier thématique, autour d'une problématique particulièrement lisible dans les fonds d'archives d'après-guerre : l'histoire du logement social en France et celle de son approche patrimoniale qui, au milieu d'autres approches plus brutales, est courageusement tentée aujourd'hui, notamment grâce à l'action menée en Seine-Saint-Denis par le Bureau du patrimoine culturel décrite en fin de dossier. Après une ouverture due à ...

LOGEMENT SOCIAL ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; BATIMENT D'HABITATION EN BARRE ; TOUR ; LOTISSEMENT

... Lire [+]

- 54 p. , 32 AM 12

Publication des rencontres sur Robert Auzelle qui se sont déroulée à l'IFA en Février et Mars 2000.

HISTOIRE DE L'URBANISME ; LOGEMENT ; RENOVATION URBAINE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; PROTECTION DES BATIMENTS

... Lire [+]

année 2000 - p. 303 , 68 AH

Grand dossier sur Notre-Dame-de Paris ; renovation de la maison du Peuple de Clichy et du Pavillon du centenaire de l'Alluminium.

MONUMENTS HISTORIQUES ; RESTAURATION ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; ARCHITECTURE RELIGIEUSE

... Lire [+]

n° 33 - 158 p.

L'inde et l'Angleterre: passage d'un univers à l'autre.

ARCHITECTURE INTERIEURE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; DESIGN ; MOBILIER

... Lire [+]

n° 331 - de p. 36 à p. 105

Même les constructions qui semblent nier le vieillissement, restent exposées aux intempéries, à l'altération de leurs matériaux. Tandis que le mythe d'une éternelle jeunesse a toujours cours, on ne songe pas à valoriser l'inéluctable vieillissement de toute construction. Dans la vie ds bâtiments, les usures, les changements d'usages, les appropriations et réutilisations ne s'opposent-ils pas à l'idée d'un temps suspendu? Même les constructions qui semblent nier le vieillissement, restent exposées aux intempéries, à l'altération de leurs matériaux. Tandis que le mythe d'une éternelle jeunesse a toujours cours, on ne songe pas à valoriser l'inéluctable vieillissement de toute construction. Dans la vie ds bâtiments, les usures, les changements d'usages, les appropriations et réutilisations ne s'opposent-ils pas à l'idée d'un temps suspendu?

PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; VIEILLISSEMENT DES MATERIAUX

... Lire [+]

- 334 p , 80 AA

Et si l'on arrêtait de démolir systématiquement pour construire ? Passé la Reconstruction de l'après-guerre guidée par l'urgence, puis la «rénovation-bulldozer» des années 1960-1970 animée par l'idéologie de la table rase, l'heure est à la transformation des bâtiments existants et des territoires urbanisés. Confrontée à la terrible réalité de l'étalement urbain, grand consommateur d'espaces naturels, la ville du XXIe siècle est à la recherche de nouveaux modèles plus compacts. Dès lors, tout est affaire de reconquête, de réappropriation, de réutilisation, de recyclage. Ce renouvellement urbain nous plonge dans l'ère de la superposition, du palimpseste, il ouvre le champ de la réinterprétation, voire celui de la «réinvention» chère à Viollet-le-Duc. Il y a une logique à transformer le patrimoine construit, la densification de la ville y pousse, la réflexion sur la durabilité y conduit. C'est sans doute cela la nouvelle expérimentation spatiale, technique et programmatique du XXIe siècle, dans une équation économique indispensable à résoudre. «Le durable c'est le transformable», résume Christian de Portzamparc. A l'heure de l'obsolescence programmée, la question de la reprogrammation se pose avec d'autant plus de force. Le regard se tourne d'abord vers tous ces espaces capables issus du monde industriel (usines, gazomètres, silos, entrepôts...). Mais, dans la diversité de l'offre patrimoniale d'aujourd'hui, l'enjeu est bien plus complexe et concerne en fait tout type de construction : de la gare à la prison, de l'église au marché couvert, du château, d'eau à la tour de bureaux, du garage au tunnel, du viaduc à la cale sèche... L'architecture comme les infrastructures sont concernées par cette mutation profonde. Cet ouvrage, qui accompagne l'exposition produite par la Cité de l'architecture & du patrimoine à Paris, présente 72 projets choisis en Europe, dépassant l'exigence de la mise aux normes des bâtiments obsolètes ou de leur réhabilitation pour affirmer l'idée de la transformation comme acte de création à part entière. Il s'organise en huit sections thématiques, introduites chacune par le texte d'un architecte ou d'un critique sur la démarche de transformation, et propose une perspective chronologique à l'échelle mondiale posant, sur cinquante ans, des jalons de l'évolution du débat transformation versus destruction.
Projets à Paris et Île de France :
-Palais de Tokyo, Lacaton & Vassal, Paris 16e
- Métal 57, Jakob & Macfarlane, Boulogne Billancourt
- La Fondation Seydoux-Pathé, Renzo Piano, Paris 13e
- Rénovation Cité de refuge, Opéra, Paris 13e
- La Poste du Louvre, D. Perrault, Paris 1er
- Learning centrer université Paris II, Alain Sarfati, Paris 6e
- Lycée du Bourget, Seine Saint Denis, Hubert & Roy
- La halle aux farines, Nicolas Michelin, Paris 13e
- Docks en Seine, Jakob & Macfarlane, Paris 13e
- Les Grands Moulins de Pantin, Reichen & Robert, Pantin
- Ecole d'architecture, Frédéric Borel, Paris 13e
- La Halle Pajol, Jorda architectes, Paris 18e
- La tour Bois-le-Prêtre, Lacaton Vassal, Paris 17e
- Résidence pour étudiants, TVK architectes, Arcueil
-Médiathèque, LAN, Val de Marne
- Bureaux rue Blanche, Hammoutène, Paris 9e
- Logements Villeneuve-Saint-Georges, Frédéric Borel
- Entrepôts Macdonald, OMA, FAA+XDGA, Paris 19e
- Tête du Pont-de-Sèvres, D. Perrault, Boulogne Billancourt
Et si l'on arrêtait de démolir systématiquement pour construire ? Passé la Reconstruction de l'après-guerre guidée par l'urgence, puis la «rénovation-bulldozer» des années 1960-1970 animée par l'idéologie de la table rase, l'heure est à la transformation des bâtiments existants et des territoires urbanisés. Confrontée à la terrible réalité de l'étalement urbain, grand consommateur d'espaces naturels, la ville du XXIe siècle est à la recherche de ...

RECONVERSION ; REHABILITATION DE BATIMENT ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL

... Lire [+]

- 144 p , 41 P4

Visionnaire, la loi Malraux votée le 4 août 1962 permet la sauvegarde de quartiers historiques. Près de vingt ans après la Seconde Guerre mondiale, le patrimoine doit être ravalé, restauré, et remis en valeur. Le Marais, qui recouvre 126 hectares, bénéficie du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur. Le catalogue s'attache à faire ressortir les personnalités d'hier et d'aujourd'hui qui, depuis André Malraux, ont contribué à donner à l'architecture et au patrimoine du Marais un élan novateur. Quelles ont été les opérations de sauvegarde et de rénovation les plus significatives ? Quel peut être le bilan des échanges entre la conservation des Monuments historiques et l'évolution économique, sociale et culturelle du quartier ? Quelle est la vision de ses habitants à l'heure du second Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais voté en décembre 2013 ? Grâce à l'apport de recherches récentes et de documents inédits, cet ouvrage éclaire la politique de l'architecture et du patrimoine à l'µuvre pendant 50 ans dans un quartier parisien exceptionnel Visionnaire, la loi Malraux votée le 4 août 1962 permet la sauvegarde de quartiers historiques. Près de vingt ans après la Seconde Guerre mondiale, le patrimoine doit être ravalé, restauré, et remis en valeur. Le Marais, qui recouvre 126 hectares, bénéficie du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur. Le catalogue s'attache à faire ressortir les personnalités d'hier et d'aujourd'hui qui, depuis André Malraux, ont contribué à donner à l'a...

PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; PROTECTION DES BATIMENTS

... Lire [+]

- 168 p , 86 IF

A travers le contrôle scientifique et technique, le service des Monuments historiques s'efforce de réparer les dégâts du temps, pallier l'usure des matériaux, de corriger les interventions mal venues. L'objectif final est de rester au plus près des intentions des créateurs des monuments, sans occulter les modifications qu'ils ont subies, dans le strict respect de leur intégrité et de leur usage actuel.Cet ouvrage, par le biais d'une sélection de 100 chantiers, illustre l'action menée par la Drac ces sept dernières années. A travers le contrôle scientifique et technique, le service des Monuments historiques s'efforce de réparer les dégâts du temps, pallier l'usure des matériaux, de corriger les interventions mal venues. L'objectif final est de rester au plus près des intentions des créateurs des monuments, sans occulter les modifications qu'ils ont subies, dans le strict respect de leur intégrité et de leur usage actuel.Cet ouvrage, par le biais d'une sélection de ...

PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; RESTAURATION

... Lire [+]

- 365 p , 97 AH

L'avenir du patrimoine moderne est incertain malgré les avancées faites dans ce domaine depuis une vingtaine d'années. Restaurés avec le plus grand soin, comme si rien ne s'était passé depuis leur livraison, quand il s'agit des grandes µuvres du mouvement moderne, des édifices et des ensembles urbains ordinaires du milieu du xxe siècle sont trop souvent méprisés, sinon maltraités, même s'ils ne sont pas sans qualités. En conviant une trentaine d'auteurs, gestionnaires, praticiens et chercheurs à faire part de leurs expériences et de leurs expertises en matière de documentation, de protection, de conservation et de mise en valeur de l'architecture novatrice du xxe siècle, cet ouvrage propose un bilan sur l'état de la question au Québec, au Canada et ailleurs. Il s'inscrit dans la foulée du colloque international organisé fin 2010 par l'École de design et l'Institut du patrimoine de l'Université du Québec à Montréal. L'avenir du patrimoine moderne est incertain malgré les avancées faites dans ce domaine depuis une vingtaine d'années. Restaurés avec le plus grand soin, comme si rien ne s'était passé depuis leur livraison, quand il s'agit des grandes µuvres du mouvement moderne, des édifices et des ensembles urbains ordinaires du milieu du xxe siècle sont trop souvent méprisés, sinon maltraités, même s'ils ne sont pas sans qualités. En conviant une trentaine ...

MOUVEMENT MODERNE ; XXe SIÈCLE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; PROTECTION DES BATIMENTS

... Lire [+]

- 160 p
ISBN 978-2842789657, 14 IFG

En France, le XXe siècle, qui fut plus destructeur qu'aucun siècle précédent, est le siècle qui a le plus construit. Pour répondre à l'impératif de préservation et de mise en valeur du patrimoine architectural du XXe siècle, le ministère de la culture et de la communication a mis en place le Label « Patrimoine du XXe siècle » en 1999. Ce label permet de signaler à l'attention du public les constructions dont l'intérêt architectural et urbain justifie de les transmettre aux générations futurescomme des éléments à part entière du patrimoine. Les édifices religieux ont fait l'objet d'une production foisonnante au cours du XXe siècle mais souffrent encore d'un manque de connaissance et d'analyse esthétique. Le label participe d'une prise de distance par rapport aux considérations esthétiques et tente de faire la part des choses entre l'architecture des édifices religieux et leur signification culturelle et sociale. Le signalement des oeuvres les plus remarquables, au titre du label « Patrimoine du XXe siècle », dégagé des pressions et des contraintes de la protection pourraitaccompagner cette compréhension nécessairement renouvelée de l'art religieux, au-delà de la simple histoire des chefs-d'oeuvre ou des prouesses techniques, pour prendre en compte la diversité et l'hétérogénéité de cette production artistique contemporaine. Après son album consacré à l' « Histoire de l'habitat, 1945-1975 », Beaux Arts éditions poursuit son accompagnement de ce grand effort de préservation et de mise en valeur du patrimoine en publiant un ouvrage présentant les édifices religieux d'Île-de-France ayant reçu le label «patrimoine du XXe siècle ». En France, le XXe siècle, qui fut plus destructeur qu'aucun siècle précédent, est le siècle qui a le plus construit. Pour répondre à l'impératif de préservation et de mise en valeur du patrimoine architectural du XXe siècle, le ministère de la culture et de la communication a mis en place le Label « Patrimoine du XXe siècle » en 1999. Ce label permet de signaler à l'attention du public les constructions dont l'intérêt architectural et urbain ...

EGLISE ; BATIMENT CULTUEL ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; XXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 135 p. , 147 PU

Les actes du colloque, organisé par la fondation Singer-Polignac, qui eut lieu le 23 octobre 1997 ont été rassemblés dans cet ouvrage qui s'interroge sur la destruction de nombreux monuments de Paris comme le Palais Rose ou les Halles. Il propose également des solutions pour remédier à cette lente destruction.

PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; PROTECTION DES BATIMENTS

... Lire [+]

- 327 p , 8 PAC

« Au spectacle quasi quotidien des destructions - d'h?tels particuliers, de maisons m?di?vales -cons?cutives aux transformations de Paris ? partir du Second Empire, un certain nombre de personnalit?s, comme Victor Hugo, ou de simples citoyens prennent la mesure de l'urgence qu'il y a ? s'engager en faveur des t?moins de l'histoire et de la vie pass?e de la capitale.Ce mouvement aux motivations historiques et littéraires autant qu'artistiques et architecturales aboutit rapidement à la naissance de nombreuses associations. Il invente à proprement parler la notion de "vieux Paris" - par opposition au Paris moderne qui surgit alors de toutes parts.Cet ouvrage consacré à la naissance d'une conscience patrimoniale dans le Paris de la fin du XIXe et du début du XXe siècle est le premier à retracer l'histoire des groupes de sauvegarde et de leur action, auxquelles on doit la préservation de nombreux fleurons du patrimoine architectural et urbain parisien. Servi par une iconographie inédite et variée, il restitue les controverses, les débats et les mobilisations qui ont largement contribué à dessiner le paysage urbain que nous connaissons aujourd'hui. Il montre aussi l'?volution des mentalit?s et des prises de conscience qui fa?onnent un imaginaire urbain, qui, bien loin d'?tre exclusivement nostalgique, s'efforce de penser la place du pass? dans la grande m?tropole du XXe si?cle alors en gestation. » « Au spectacle quasi quotidien des destructions - d'h?tels particuliers, de maisons m?di?vales -cons?cutives aux transformations de Paris ? partir du Second Empire, un certain nombre de personnalit?s, comme Victor Hugo, ou de simples citoyens prennent la mesure de l'urgence qu'il y a ? s'engager en faveur des t?moins de l'histoire et de la vie pass?e de la capitale.Ce mouvement aux motivations historiques et littéraires autant qu'artistiques et ...

PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; HOTEL PARTICULIER ; EGLISE ; MOYEN-AGE ; XVe SIÈCLE ; XVIe SIÈCLE ; XIXe SIÈCLE ; XVIIe SIÈCLE ; XVIIIe SIÈCLE

... Lire [+]

- 319 p , 13 PAB

Le patrimoine architectural de Paris au sortir du Moyen Age, logis royaux, églises, couvents, universités et collèges, hôtels particuliers, est encore sous nos yeux sans que nous réalisions son exceptionnelle richesse. Paris fait pourtant figure de pièce maîtresse, à l'échelle de la France sinon de l'Europe, dans l'embellie d'une ampleur inédite que les arts monumentaux ont connue vers 1500. Fruit d'une étude riche et approfondie, cet ouvrage retrace l'accélération sans précédent que connut Paris dans les décennies qui encadrent l'année 1500, et part à la recherche de l'art flamboyant parisien. Dans la capitale, l'essentiel du patrimoine gothique visible aujourd'hui dans le domaine monumental, au sens large du terme, témoigne de l'épanouissement d'une pensée nourrie d'influences multiples que l'on qualifie parfois de flamboyante par extension d'un terme forgé pour désigner les manifestations architecturales de cette période. Il restait à rendre justice à ce processus de création par une large enquête historique capable de ressusciter les jalons de cette aventure avec ses acteurs : artisans, architectes, maître verriers, tailleurs de pierre, peintres et imagiers... Cet ouvrage abondamment illustré et documenté, écrit dans un esprit didactique par un spécialiste qui a participé à l'exposition France 1500, raconte et donne à voir une étape unique de l'histoire de la création architecturale à Paris. Le patrimoine architectural de Paris au sortir du Moyen Age, logis royaux, églises, couvents, universités et collèges, hôtels particuliers, est encore sous nos yeux sans que nous réalisions son exceptionnelle richesse. Paris fait pourtant figure de pièce maîtresse, à l'échelle de la France sinon de l'Europe, dans l'embellie d'une ampleur inédite que les arts monumentaux ont connue vers 1500. Fruit d'une étude riche et approfondie, cet ouvrage ...

XVe SIÈCLE ; XVIe SIÈCLE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL

... Lire [+]

- 240 pages , 4 IF77

La reconversion du patrimoine touche tous les types d'édifices et tous les domaines d'activité. Abbayes, fermes modèles du XIX° siècle, châteaux et grandes demeures, ensembles industriels deviennent des lieux culturels, touristiques, administratifs. Les entreprises, elles aussi, réinvestissent de nombreux sites. S'ouvre alors un dialogue entre histoire et création contemporaine.Comment faire cohabiter un bâti existant avec un nouveau programme, sans nuire à l'authenticité du lieu ? Comment adapter un monument ancien à la société d'aujourd'hui ? Quelles sont les contraintes et réticences ? Reconvertir des édifices, n'est-ce pas s'inscrire dans la démarche du développement durable ? N'est-ce pas permettre le maintien et la transmission d'un patrimoine ?A travers plusieurs exemples, tant seine-et-marnais que nationaux et internationaux, les auteurs vous invitent à découvrir des reconversions exemplaires et à vous pencher sur les multiples questions posées par cette thématique d'actualité.Au sommaire:Les châteaux du social : un mouvement de reconversion d'ampleurL'ouvrage s'intéresse tout d'abord au cas des châteaux. C'est un aspect auquel on ne pense pas forcément et sur lequel le livre offre une bonne synthèse. Les auteurs rappellent d'abord que dès le XVIIe siècle, la " fonction originelle de quelques châteaux a été subvertie". Les châteaux reconvertis sont souvent devenus des hospices ou des écoles de plein air, par exemple. C'est surtout dans l'entre deux guerres que le mouvement a été le plus fort. Bernard Toulier développe particulièrement le cas des colonies de vacances. Mais, à partir des années 1970, cette orientation vers le social commence à être remise en question. Des aspects notamment de mise aux normes rendent compliqué l'usage de ces bâtiments. Aujourd'hui, des raisons à la fois économiques mais aussi sociales expliquent l'abandon de ces endroits.Des cas étonnants : prison, hôtel de luxeParmi les multiples exemples abordés tout au long du livre, deux particulièrement peuvent interpeller. Tout d'abord, il y a le cas de la transformation de la maison d'arrêt de Coulommiers en bibliothèque municipale. Quelques clichés semblent témoigner d'une belle réussite esthétique. Signalons aussi la transformation de l'hospice gantois à Lille en hôtel de luxe. Là encore, les images sont assez impressionnantes et le texte qui les accompagne permet aussi de balayer parfois certains clichés sur la voracité des promoteurs. Jean-Claude Kindt qui s'occupe d'une société d'investissement hôtelier montre le travail de concertation qui a eu lieu autour de ce bâtiment. Il rappelle combien aujourd'hui les hôteliers sont à la recherche d'endroits exceptionnels à reconvertir et le retour sur investissement a été spectaculaire .L'exemple du patrimoine industrielCet aspect est abordé à travers l'exemple de l'usine Ideal standard à Aulnay sous bois, exemple qui présente notamment comme avantage d'être ancien et donne donc la possibilité de se livrer à un bilan. Il s'agit d'une emprise industrielle importante car couvrant 16 hectares. On découvre aussi ici l'importance de la volonté, notamment politique, car une attention particulière a été portée au fait d'éloigner d'éventuels promoteurs qui auraient pu intervenir. La reconversion fut avant tout un choix économique car coûtant près de 20 % de moins qu'une destruction ! Ce fait, peut-être étonnant, s'explique de plusieurs manières, qui ont toutes à voir avec l'ingénieur Auguste Freycinet. Le matériau qu'il avait choisi avait comme contrainte initiale d'être très résistant car lié à la fonderie. Détruire un tel ouvrage revenait donc très cher. De même, le bâtiment de Freycinet a été pensé en terme de rationalité et la structuration "poteaux-poutres" s'avère très facilement réutilisable lorsque l'on veut créer des lots de commerce.Des aspects pratiques, des acteurs multiplesL'ouvrage choisit de ne pas éluder les aspects pratiques et il est ainsi parsemé de plans, croquis. On y lit aussi les témoignages de tous les types d'acteurs, car au-delà des politiques, on entend des architectes ou des directeurs d'hôtel comme évoqué précédemment. On aborde aussi des problèmes techniques, mais pas trop, juste histoire de mesurer ce que peut être le quotidien d'une reconversion. C'est le cas pour l'église abbatiale d'Ardenne qui est devenue une bibliothèque. Est envisagée enfin la question de la mise en tourisme de ces lieux où l'on s'aperçoit, une fois de plus, qu'au-delà d'un lieu et de sa beauté, il faut créer de l'événementiel pour faire venir et surtout revenir le public. L'ouvrage se termine par 15 exemples : les auteurs de l'ouvrage ont voulu offrir un panorama de la variété des reconversions en Seine-et-Marne. Il y a évidemment une double page sur la chocolaterie Menier, mais on découvre aussi d'autres exemples. A chaque fois, le livre propose un rapide commentaire avec une vue générale et une vue de détail du lieu. La reconversion du patrimoine touche tous les types d'édifices et tous les domaines d'activité. Abbayes, fermes modèles du XIX° siècle, châteaux et grandes demeures, ensembles industriels deviennent des lieux culturels, touristiques, administratifs. Les entreprises, elles aussi, réinvestissent de nombreux sites. S'ouvre alors un dialogue entre histoire et création contemporaine.Comment faire cohabiter un bâti existant avec un nouveau programme, ...

RECONVERSION ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; BATIMENT INDUSTRIEL ; CHATEAU ; EGLISE

... Lire [+]

- 279 pages , 109 PH

De Lutèce au grand Paris, tel est le résumé de ce livre qui nous conte l'histoire de la capitale de la France, elle qui a été au début la capitale de l'empereur Julien avant de devenir celle de Clovis, de Saint Louis ou encore de Philippe Le Bel. Une belle plongée dans l'histoire de Paris et dans l'histoire de France grâce à Michel Carmona, grand spécialiste de la métropole. Tout y est passé en revue, bien sûr la naissance de la ville mais aussi la révolution, la guerre, le métro, l'aménagement des quartiers et enfin le Paris moderne des grands projets. Un ouvrage très complet et agrémenté d'une iconographie très riche et souvent inédite qui dresse un portrait intégral de la plus célèbre des capitales: Paris, la ville lumière. De Lutèce au grand Paris, tel est le résumé de ce livre qui nous conte l'histoire de la capitale de la France, elle qui a été au début la capitale de l'empereur Julien avant de devenir celle de Clovis, de Saint Louis ou encore de Philippe Le Bel. Une belle plongée dans l'histoire de Paris et dans l'histoire de France grâce à Michel Carmona, grand spécialiste de la métropole. Tout y est passé en revue, bien sûr la naissance de la ville mais aussi ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; SEINE ; PONT ; POLITIQUE DE L'URBANISME ; ENCEINTE ; CHATEAU ; TYPOLOGIE DE L'HABITAT ; RUE ; TRANSPORT EN COMMUN ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; HISTOIRE DES VILLES

... Lire [+]

- 317 pages , 135 PU

Paris s'élève sur ses décombres. Relativement épargnée par les guerres ou les incendies, la ville patrimoniale a été affectée en profondeur par les destructions volontaires. L'âpreté spéculative a ainsi valu à beaucoup d'hôtels particuliers d'être rasés. Mais les destructions ont aussi été le fait - et à plus grande échelle - de la puissance publique quand elle a voulu percer de larges avenues ou aligner de vieilles rues pour régulariser la ville.Toutefois, les pioches n'ont pas toujours été guidées par des nécessités lucratives ou urbanistiques. Ce sont parfois des symboles qu'on a voulu renverser. La démolition de la Bastille est le premier acte de la Révolution. D'autres suivront, même si les hommes de 1789 n'abattent finalement que peu d'édifices. La Commune détruit pour sa part sans délai, commençant par la maison de Thiers, figure versaillaise honnie entre toutes, et finissant par les Tuileries, dont les ruines resteront longtemps exposées. S'appuyant sur une iconographie riche et spectaculaire, Pierre Pinon dresse le sombre bilan des démolitions parisiennes et retrace les étapes de l'émergence d'une conscience patrimoniale. Paris s'élève sur ses décombres. Relativement épargnée par les guerres ou les incendies, la ville patrimoniale a été affectée en profondeur par les destructions volontaires. L'âpreté spéculative a ainsi valu à beaucoup d'hôtels particuliers d'être rasés. Mais les destructions ont aussi été le fait - et à plus grande échelle - de la puissance publique quand elle a voulu percer de larges avenues ou aligner de vieilles rues pour régulariser la ...

POLITIQUE DE L'URBANISME ; RECONSTRUCTION ; RUE ; FACADISME ; DECORATION DE FACADE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL

... Lire [+]

- 96 pages , 60 IF

Le patrimoine de l'Île-de-France compte parmi les plus importants de notre pays et celui du XXème siècle y est particulièrement bien représenté car le développement de la région-capitale au siècle dernier s'est accompagné d'un formidable essor de la construction. C'est pour mieux faire connaître ces ensembles que la direction régionale des Affaires Culturelles d'Île-de-France publie cet ouvrage. Il accompagne une exposition qui a vocation à être itinérante en Île-de-france. Le patrimoine de l'Île-de-France compte parmi les plus importants de notre pays et celui du XXème siècle y est particulièrement bien représenté car le développement de la région-capitale au siècle dernier s'est accompagné d'un formidable essor de la construction. C'est pour mieux faire connaître ces ensembles que la direction régionale des Affaires Culturelles d'Île-de-France publie cet ouvrage. Il accompagne une exposition qui a vocation à être ...

PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; EXPOSITION

... Lire [+]

- 295 pages , 88 AH

La place de l'architecture chez Malraux, écrivain et ministre.On connaissait André Malraux écrivain, sensible à la peinture, à la sculpture, aux arts d'Extrême-Orient ou d'Afrique. Mais il fut également très attentif à la création architecturale française et à la protection du patrimoine. Ministre fondateur des Affaires culturelles sous le général de Gaulle, de 1959 à 1969, il contribua à donner à l'architecture et au patrimoine un élan novateur. Il mit en place les fondements de la protection du patrimoine du XXe siècle, lança l'Inventaire général, la loi sur les secteurs sauvegardés et s'intéressa à la commande publique (les préfectures des nouveaux départements de la couronne parisienne, les maisons de la culture, le projet de musée du Vingtième-Siècle), nouant au fil des années des rapports admiratifs ou amicaux avec les architectes contemporains : Le Corbusier bien sûr, Wogenscky, Faugeron. Issu des communications présentées lors de la journée d'études organisée par le comité d'histoire du ministère pour le trentième anniversaire de la mort d'André Malraux, en 2006, cet ouvrage collectif, grâce à l'apport de recherches récentes et de documents inédits, éclaire la politique de l'architecture et du patrimoine des débuts de la Cinquième République. Le CD qui l'accompagne permet d'écouter de nombreux témoignages sur le rôle de l'écrivain-ministre en matière d'architecture et de patrimoine, ainsi que le célèbre hommage à Le Corbusier, prononcé en 1965.SOMMAIREL'architecture française au début de la Cinquième République - François LoyerCulture et sensibilité architecturales chez André MalrauxL'architecture dans les écrits sur l'art de Malraux - Henri GodardVous avez dit... « vandales » ? Malraux et la sauvegarde du patrimoine architectural - Michel LantelmeMalraux et l'architecture sacrée : de l'Inde à Le Corbusier - Michaël de Saint-CheronMalraux ministre de l'architecture et du patrimoineMalraux ministre de l'architecture - Éric LengereauLa protection des monuments modernes : le rôle d'André Malraux - Bernard Toulier, avec la collaboration d'Édith LautonDes maisons du peuple aux maisons de la culture - Richard KleinLe ministre, l'architecte et le musée de leur siècle - Dominique AmourouxL'Inventaire général : quelle mission au sein du ministère Malraux ? - Isabelle Balsamo et Dominique HervierLa Cité de l'architecture et du patrimoine, une entreprise malrucienne aujourd'hui ? - François de MazièresTémoignagesPremière table ronde du 23 novembre 2006 - Animée par Éric LengereauDeuxième table ronde du 23 novembre 2006 - Animée par François LoyerL'enseignement de l'architecture au temps d'André Malraux. Entretien du 4 juin 2007 - Animé par Éric LengereauDiscours d'André MalrauxAssemblée nationale, séance du 14 décembre 1961Assemblée nationale, deuxième séance du 23 juillet 1962Assemblée nationale, première séance du 18 janvier 1963Assemblée nationale, deuxième séance du 27 octobre 1966Assemblée nationale, première séance du 8 décembre 1966Assemblée nationale, séance du 6 décembre 1967À la mémoire de Le Corbusier. Hommage du Gouvernement par Monsieur André Malraux, ministre d'État chargé des Affaires culturelles, le 1er septembre 1965. La place de l'architecture chez Malraux, écrivain et ministre.On connaissait André Malraux écrivain, sensible à la peinture, à la sculpture, aux arts d'Extrême-Orient ou d'Afrique. Mais il fut également très attentif à la création architecturale française et à la protection du patrimoine. Ministre fondateur des Affaires culturelles sous le général de Gaulle, de 1959 à 1969, il contribua à donner à l'architecture et au patrimoine un élan ...

POLITIQUE DE L'URBANISME ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 143 pages , 109 PT

Cet album, en français et en anglais, est consacré à la Seine. C'est en effet vers le fleuve que se tourne la ville à l'époque classique pour le sertir des plus beaux, des plus prestigieux monuments. Dans cette promenade visuelle illustrée par les photographies magnifiques de Catherine Bibollet, on passe en revue tous les styles puisque l'histoire se poursuit à l'époque contemporaine avec les lignes modernes de l'architecture d'aujourd'hui. Les berges de la Seine, classées au patrimoine mondial de l'Unesco, sont un joyau mais aussi un lieu de promenade et de rêverie cher au coeur des Parisiens. Cet album, en français et en anglais, est consacré à la Seine. C'est en effet vers le fleuve que se tourne la ville à l'époque classique pour le sertir des plus beaux, des plus prestigieux monuments. Dans cette promenade visuelle illustrée par les photographies magnifiques de Catherine Bibollet, on passe en revue tous les styles puisque l'histoire se poursuit à l'époque contemporaine avec les lignes modernes de l'architecture d'aujourd'hui. Les ...

AMENAGEMENT DES BERGES ; SEINE ; TRANSPORT FLUVIAL ; PONT ; MONUMENTS HISTORIQUES ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL

... Lire [+]

Z