0

Documents  RAPPORT ART-ARCHITECTURE | enregistrements trouvés : 32

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

- 527 p. , 28 AM

Depuis 1991, le FRAC Centre rassemble dans une même collection art contemporain et architecture de recherche, des années 50 à aujourd'hui. Cette collection s'est orientée autour des procédures innovantes d'expérimentation de l'espace construit en réunissant oeuvres d'artistes et projets d'architectes autour de la notion de " projet ". Cette collection, qui comprend aujourd'hui quelque 500 maquettes et environ 10 000 dessins d'architectes, réunit des projets emblématiques de l'architecture contemporaine internationale des 50 dernières années. Elle inclut également des fonds d'architectes (Ionel Schein, Claude Parent, Ricardo Porro, Pascal Haüsermann, Chanéac, Emmerich, Zevaco, etc.). Le FRAC Centre acquiert aussi des oeuvres d'artistes qui interrogent l'architecture, ainsi que des projets d'espace public, réalisés par des artistes, souvent en collaboration avec des architectes, et ce, dès les premières phases du projet.Cet ouvrage a été publié dans le cadre d'Archilab, 5e rencontres internationales d'architecture d'Orléans et des 20 ans des FRAC, Ministère de la Culture et de la Communication. Depuis 1991, le FRAC Centre rassemble dans une même collection art contemporain et architecture de recherche, des années 50 à aujourd'hui. Cette collection s'est orientée autour des procédures innovantes d'expérimentation de l'espace construit en réunissant oeuvres d'artistes et projets d'architectes autour de la notion de " projet ". Cette collection, qui comprend aujourd'hui quelque 500 maquettes et environ 10 000 dessins d'architectes, réunit ...

UTOPIE ARCHITECTURALE ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE ; MAQUETTE ; DESSIN D'ARCHITECTURE ; ARCHITECTURE MOBILE ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; DECONSTRUCTIVISME ; ARCHITECTE-DICTIONNAIRE

... Lire [+]

Chaos sublime FUKSAS Massimiliano | Arléa mars 20010

Ouvrage

- 143 p. , 57 A

Cette profession de foi de l'architecte insiste sur la nécessaire prise en compte des dimensions du réel dans la conception des espaces urbains. Il développe une vision de l'architecture en lien avec l'art, le désir et la passion, mais aussi le politique, la culture, autour de la notion de contexte fondamental de l'environnement architectural.

THEORIE DE L'ARCHITECTURE ; THEORIE DE L'URBANISME ; ESPACE URBAIN ; POLITIQUE ; POLITIQUE CULTURELLE ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

n°159 - p. 20 à 21

L'artiste brésilien Ernesto Neto a installé une sculpture immense au Panthéon: Leviathan Thot.

SCULPTURE ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

n°25 - p. 40 à 59. , 32 AM t15

Portrait et présentation de l'oeuvre de l'architecte Guillaume Gillet, entre architecture et culture.

RAPPORT ART-ARCHITECTURE ; PRIX D'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 230 pages , 8 PAD

L'extraordinaire importance de Paris dans la littérature née après la guerre de 1914 à travers les oeuvres d'Aragon, Breton, Desnos, Soupault. Nulle projection géographique des ambitions et des espoirs de ces jeunes écrivains n'était plus propice que Paris, cette ville pleine de mystères séculaires et de dynamisme moderne.

RAPPORT ART-ARCHITECTURE ; MONUMENTS HISTORIQUES ; HISTOIRE DES HOMMES

... Lire [+]

73 - pp. 126-141

Dosseir composé de 4 articles sur l'art et l'architecture :
- Exposition Aires Mateus,
- Fondation Prada
- installations d'Andrea Mastrovito dans des lieux patrimoniaux
- Lotville, ou l'utopie architecturale.

RAPPORT ART-ARCHITECTURE ; ART CONTEMPORAIN

... Lire [+]

n° 3, Vol. 73 - pp. 38-47

Travaillant en collaboration avec les artistes Vito Acconci, Walter de Maria, Dan Graham et James Turell sur des projets majeurs, Steven Holl est fasciné par la production de l'art et l'architecture.

RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

n°50 - 111 pages , 26 AMK

Tom Kovac, comme un certain nombre d'architectes actuels, pratique ce qu'on appelle l'architecture numérique, l'ordinateur est un co-équipier. Les formes de bâtiments exploités sont donc très différentes des structures standards. Elles sont fluides (donnent même presque une impression de liquidité) et s'enroulent au point qu'il n'existe plus les notions de plafond ou autres caractéristiques d'un bâtiment traditionnel. Tom Kovac opte pour un style particulier qui vise surtout à utiliser les courbes dans les structures, pour plus de dynamisme et pour jouer avec son entourage, ainsi il n'y a plus d'angles droits, plus de lignes parallèles, les courbes dominent. L'architecte travaille donc un peu comme un sculpteur. Tom Kovac, comme un certain nombre d'architectes actuels, pratique ce qu'on appelle l'architecture numérique, l'ordinateur est un co-équipier. Les formes de bâtiments exploités sont donc très différentes des structures standards. Elles sont fluides (donnent même presque une impression de liquidité) et s'enroulent au point qu'il n'existe plus les notions de plafond ou autres caractéristiques d'un bâtiment traditionnel. Tom Kovac opte pour un ...

RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 124 pages , 38 AMR

A l'âge de 86 ans, Guy Rottier résiste toujours. Depuis les années 1950, avec la même énergie profonde et joyeuse, il réinvente la ville et la maison au travers de projets audacieux, poétiques et optimistes, pensés au plus près des besoins des hommes et soucieux de préserver l'environnement. Imaginer des maisons paysages, suspendues ou volantes, une cité solaire éclairée par lumiducs, un pont flûte, un échiquier pour cosmonautes, mais aussi dialoguer avec la reine des termites ou Imotep comme avec ses contemporains : architectes, plasticiens, hommes de lettres, critiques. Guy Rottier ne s'est rien interdit... Derrière les plans, croquis, photos, dessins humoristiques, témoignages et textes librement tressés qui jalonnent un parcours audacieux et sans concessions, se dessine avec sérieux et drôlerie le portrait par lui-même, d'un prospecteur hors norme pour aujourd'hui et pour demain. A l'âge de 86 ans, Guy Rottier résiste toujours. Depuis les années 1950, avec la même énergie profonde et joyeuse, il réinvente la ville et la maison au travers de projets audacieux, poétiques et optimistes, pensés au plus près des besoins des hommes et soucieux de préserver l'environnement. Imaginer des maisons paysages, suspendues ou volantes, une cité solaire éclairée par lumiducs, un pont flûte, un échiquier pour cosmonautes, mais aussi ...

RAPPORT ARCHITECTURE NATURE ; UTOPIE ARCHITECTURALE ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 295 pages , 88 AH

La place de l'architecture chez Malraux, écrivain et ministre.On connaissait André Malraux écrivain, sensible à la peinture, à la sculpture, aux arts d'Extrême-Orient ou d'Afrique. Mais il fut également très attentif à la création architecturale française et à la protection du patrimoine. Ministre fondateur des Affaires culturelles sous le général de Gaulle, de 1959 à 1969, il contribua à donner à l'architecture et au patrimoine un élan novateur. Il mit en place les fondements de la protection du patrimoine du XXe siècle, lança l'Inventaire général, la loi sur les secteurs sauvegardés et s'intéressa à la commande publique (les préfectures des nouveaux départements de la couronne parisienne, les maisons de la culture, le projet de musée du Vingtième-Siècle), nouant au fil des années des rapports admiratifs ou amicaux avec les architectes contemporains : Le Corbusier bien sûr, Wogenscky, Faugeron. Issu des communications présentées lors de la journée d'études organisée par le comité d'histoire du ministère pour le trentième anniversaire de la mort d'André Malraux, en 2006, cet ouvrage collectif, grâce à l'apport de recherches récentes et de documents inédits, éclaire la politique de l'architecture et du patrimoine des débuts de la Cinquième République. Le CD qui l'accompagne permet d'écouter de nombreux témoignages sur le rôle de l'écrivain-ministre en matière d'architecture et de patrimoine, ainsi que le célèbre hommage à Le Corbusier, prononcé en 1965.SOMMAIREL'architecture française au début de la Cinquième République - François LoyerCulture et sensibilité architecturales chez André MalrauxL'architecture dans les écrits sur l'art de Malraux - Henri GodardVous avez dit... « vandales » ? Malraux et la sauvegarde du patrimoine architectural - Michel LantelmeMalraux et l'architecture sacrée : de l'Inde à Le Corbusier - Michaël de Saint-CheronMalraux ministre de l'architecture et du patrimoineMalraux ministre de l'architecture - Éric LengereauLa protection des monuments modernes : le rôle d'André Malraux - Bernard Toulier, avec la collaboration d'Édith LautonDes maisons du peuple aux maisons de la culture - Richard KleinLe ministre, l'architecte et le musée de leur siècle - Dominique AmourouxL'Inventaire général : quelle mission au sein du ministère Malraux ? - Isabelle Balsamo et Dominique HervierLa Cité de l'architecture et du patrimoine, une entreprise malrucienne aujourd'hui ? - François de MazièresTémoignagesPremière table ronde du 23 novembre 2006 - Animée par Éric LengereauDeuxième table ronde du 23 novembre 2006 - Animée par François LoyerL'enseignement de l'architecture au temps d'André Malraux. Entretien du 4 juin 2007 - Animé par Éric LengereauDiscours d'André MalrauxAssemblée nationale, séance du 14 décembre 1961Assemblée nationale, deuxième séance du 23 juillet 1962Assemblée nationale, première séance du 18 janvier 1963Assemblée nationale, deuxième séance du 27 octobre 1966Assemblée nationale, première séance du 8 décembre 1966Assemblée nationale, séance du 6 décembre 1967À la mémoire de Le Corbusier. Hommage du Gouvernement par Monsieur André Malraux, ministre d'État chargé des Affaires culturelles, le 1er septembre 1965. La place de l'architecture chez Malraux, écrivain et ministre.On connaissait André Malraux écrivain, sensible à la peinture, à la sculpture, aux arts d'Extrême-Orient ou d'Afrique. Mais il fut également très attentif à la création architecturale française et à la protection du patrimoine. Ministre fondateur des Affaires culturelles sous le général de Gaulle, de 1959 à 1969, il contribua à donner à l'architecture et au patrimoine un élan ...

POLITIQUE DE L'URBANISME ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 125 p. , 35 A

Où trouver encore des objets singuliers? comment les définir, les créer, les protéger, les reconnaitre? en tissant autour de ce thème leur dialogue, Nouvel et Baudrillard abordent d'autres problèmes fondamentaux qui concernent les années à venir. Ils imaginent comment sera la ville de demain. Un texte passionnant et passionné aux prises aves les grandes mutations qui s'annoncent.

PHILOSOPHIE ; ANALYSE DE L'ARCHITECTURE ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE ; REHABILITATION DE BATIMENT ; REPRESENTATION DE L'ARCHITECTURE ; INFORMATIQUE APPLIQUEE A L'ARCHITECTURE ; UTOPIE URBAINE

... Lire [+]

- 127 pages , 38 P8

Conçu pour être le fleuron de l'Exposition universelle de 1900, au coeur du nouvel axe républicain reliant les Champs-Elysées aux Invalides, le Grand Palais est un vaisseau de fer, de verre et de pierre fait pour durer. Sa vocation est double. Palais des Arts, il accueille les Salons artistiques - Beaux-Arts, Indépendants, Artistes français, Salon d'automne, Arts déco puis les galeries nationales, épousant évolutions et querelles de son temps. Palais de l'industrie, miroir du XXe siècle, il va vivre au plus près de la modernité et des mouvements de la société. Salons de l'auto, de l'aviation, des arts ménagers, manifestations sportives s'installent sous la nef et sa verrière. En un siècle, le monument subit l'usure du temps. Magnifiquement restauré, le Grand Palais renaît en 2005 et aborde le XXIe siècle avec le même esprit : symbole du patrimoine national, machine à rêve, lieu emblématique d'accueil des expressions de la créativité humaine, artistique, culturelle, scientifique ou technique, à l'instar de son incroyable architecture. Yves Saint-Geours, historien et président de l'Etablissement public du Grand Palais, retrace ici les 1 000 vies d'un Monument-Capitale. Conçu pour être le fleuron de l'Exposition universelle de 1900, au coeur du nouvel axe républicain reliant les Champs-Elysées aux Invalides, le Grand Palais est un vaisseau de fer, de verre et de pierre fait pour durer. Sa vocation est double. Palais des Arts, il accueille les Salons artistiques - Beaux-Arts, Indépendants, Artistes français, Salon d'automne, Arts déco puis les galeries nationales, épousant évolutions et querelles de son temps. ...

MONUMENTS HISTORIQUES ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE ; EXPOSITION UNIVERSELLE ; VERRE ; CONSTRUCTION EN PIERRE ; ARCHITECTURE DE FER

... Lire [+]

- 192 P.
ISBN 978-2-7577-0289-5, 56 AMM

Robert Mallet-Stevens (1886-1945) a été l'un des principaux acteurs de la rénovation de l'architecture et des arts décoratifs en France. Auteur d'édifices majeurs, tels la Villa Noailles à Hyères, la villa Cavrois à Croix et la rue qui porte son nom à Paris, il fut aussi un infatigable animateur de la scèn emoderne. Cet ouvrage propose un regard nouveau sur Mallet-Stevens en insistant sur la pluralité de ses activités. La figure du dandy a en effet occulté celle du travailleurs : Mallet-Stevens écrit beaucoup, renouvelle l'architecture par le dessin, conçoit des décors de cinéma et de multiples devantures de magasins ; il expose régulièrement des bâtiments éphémères, enseigne et, au sein de l'UAM (Union des artistes modernes), ambitionne de démocratiser les arts décoratifs modernes. L'homme - comme le créateur - retrouve ici sa stature dans cette étude qui ne néglige aucune de ses contributions. Robert Mallet-Stevens (1886-1945) a été l'un des principaux acteurs de la rénovation de l'architecture et des arts décoratifs en France. Auteur d'édifices majeurs, tels la Villa Noailles à Hyères, la villa Cavrois à Croix et la rue qui porte son nom à Paris, il fut aussi un infatigable animateur de la scèn emoderne. Cet ouvrage propose un regard nouveau sur Mallet-Stevens en insistant sur la pluralité de ses activités. La figure du dandy a en ...

MAISON INDIVIDUELLE ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE ; RUE

... Lire [+]

Neruda - Rodriguez Arias: Cases per a un poeta. | 2005

Catalogue exposition

- 125 p. , 54 AMA

La muestra pone de manifiesto la estrecha relación entre el poeta chileno, Pablo Neruda, y el arquitecto catalán, Germán Rodríguez Arias, que durante su exilio en Chile, ayudó al poeta a diseñar sus tres casas: Michoacán, Isla Negra y La Chascona.

MAISON INDIVIDUELLE ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 423 pages , 57 P1

Depuis 1202, le coeur de la France bat au Louvre. La " grosse tour " dressée par Philippe Auguste et Charles V pour faire face aux Anglo-Normands est le centre de la féodalité française. François Ier la démolit et remplace la forteresse médiévale par un élégant palais Renaissance.Catherine de Médicis y ajoute les Tuileries. Le drame de la Saint-Barthélemy est une tache sanglante au milieu des fêtes somptueuses et des bals costumés. A peine installé à Paris, Henri IV décide de réunir le Louvre aux Tuileries et construit la Grande Galerie où les artistes de l'époque exposent leurs oeuvres : il vient d'inventer les musées.Louis XIII lance les travaux de la Cour carrée, LouisXIV a le temps de voir s'élever la colonnade et decontempler les jardins de Le Nôtre aux Tuileries avant de transférer le centre du pouvoir à Versailles. Pendant près d'un siècle, le double palais devient un " squat " d'artistes et de nobles sans le sou. Il ressuscite à la Révolution qui proclame la République aux Tuileries et transforme le Louvre en musée de la Nation. Napoléon n'a de cesse de l'agrandir et de l'enrichir. Après Waterloo, les trophées de guerre repartent, mais la Vénus de Milo, les antiquitéségyptiennes et les oeuvres d'artistes vivants comblentles vides. La place manque. Napoléon III rénove leVieux Louvre, puis édifie de nouveaux bâtiments le long de la rue de Rivoli. Le " premier grand Louvre " est tout juste achevé lorsque les incendies de la Commune détruisent le palais des Tuileries. A la fin du XXe siècle, la pyramide de Peï et les galeries souterraines du Carrousel font du " second grand Louvre ", voulu par François Mitterrand, l'un des plus grands musées du monde. OEuvre de huit siècles, il est aussi le miroir d'une France qui a enraciné en ce lieu sa force, son unité et son rayonnement culturel. Depuis 1202, le coeur de la France bat au Louvre. La " grosse tour " dressée par Philippe Auguste et Charles V pour faire face aux Anglo-Normands est le centre de la féodalité française. François Ier la démolit et remplace la forteresse médiévale par un élégant palais Renaissance.Catherine de Médicis y ajoute les Tuileries. Le drame de la Saint-Barthélemy est une tache sanglante au milieu des fêtes somptueuses et des bals costumés. A peine ...

HISTOIRE ; CHATEAU ; MUSEE ; RECONVERSION ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 292 pages , 22 PA

Sait-on que Paris, fameuse "capitale du XIXe siècle", compte davantage de mètres carrés logés dans des architectures du XXe siècle que dans celles héritées de tous les autres siècles confondus ? Et cette présence massive se double d'une variété à nulle autre comparable dans les formes, les dimensions, les plans ou les méthodes de construction. Des efflorescences de l'Art nouveau aux couleurs du postmodernisme, tous les genres - ou presque - ont eu droit de cité à Paris. Mais une ville n'est pas un catalogue de styles prédéfinis, fussent-ils représentés par des personnalités prestigieuses. C'est en considérant l'ensemble du bâti parisien, y compris dans ses réalisations méconnues, que l'on prend la mesure pleine et entière de l'évolution du paysage architectural.* 1897-1913 : le retour des architectes * 1913-1929 : le temps des expérimentations * 1929-1940 : maturité de l'architecture moderne * 1940-1961 : l'art et l'industrie * 1961-1974 : la modernisation à l'oeuvre * 1974-1989 : l'architecture urbaine * 1989-2007 : un éclectisme sous contrôle Sait-on que Paris, fameuse "capitale du XIXe siècle", compte davantage de mètres carrés logés dans des architectures du XXe siècle que dans celles héritées de tous les autres siècles confondus ? Et cette présence massive se double d'une variété à nulle autre comparable dans les formes, les dimensions, les plans ou les méthodes de construction. Des efflorescences de l'Art nouveau aux couleurs du postmodernisme, tous les genres - ou presque - ont ...

HISTOIRE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; LOGEMENT ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 160 p , 71 PEP

À l'occasion de la Nuit Blanche 2003, organisée à l'initiative de la Ville de Paris, le quartier Paris Rive Gauche, dans l'est du 13eme arrondissement, était proposé comme source d'inspiration à une dizaines de jeunes artistes. Ils ont réagi à ce grand chantier urbain où le passé, le présent et le futur s'entremêlent. Loin d'être seulement décoratives, leurs oeuvres apportent un nouveau regard sur la ville d'aujourd'hui. À l'occasion de la Nuit Blanche 2003, organisée à l'initiative de la Ville de Paris, le quartier Paris Rive Gauche, dans l'est du 13eme arrondissement, était proposé comme source d'inspiration à une dizaines de jeunes artistes. Ils ont réagi à ce grand chantier urbain où le passé, le présent et le futur s'entremêlent. Loin d'être seulement décoratives, leurs oeuvres apportent un nouveau regard sur la ville d'aujourd'hui.

FÊTE ; ART URBAIN ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE ; ART CONTEMPORAIN

... Lire [+]

n° 351 - pp. 30-31

Organisée dans le cadre de l'Olympiade culturelle qui précède les jeux Olympiques d'Athènes en 2004, l'exposition "Outlouk" a présenté dans trois centres culturels d'un quartier populaire en rénovation près de 250 installations centrées sur l'urbanité.

EXPOSITION ; ART CONTEMPORAIN ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE ; ESPACE PUBLIC

... Lire [+]

Z