Rechercher


0

Documents  PARTICIPATION DE L'USAGER | enregistrements trouvés : 13

O
     

-A +A

P Q

- 26 p , 89 PEP

Les usages de l'espace public changent radicalement selon les temporalités. De jour, de nuit, en semaine ou le week-end, en hiver ou en été, pour les enfants ou pour les séniors, les activités qui se déploient sur les espaces publics ne cessent de varier. Prendre en compte ces fluctuations implique une connaissance des rythmes générés par ces usages dans l'espace public.

C'est l'objectif de cette approche temporelle de l'espace public qui propose d'identifier les principaux rythmes des usages, de comprendre leurs articulations en décryptant leur chronographie (rythmes).

Ces rythmes reflètent la manière dont la ville et ses espaces publics, et plus largement les usages sont structurés par une organisation des temps. Ils s'imposent aux usagers de l'espace public (habitants, salariés, étudiants, touristes, enfants, personnes âgées), avec des moments dédiés à des usages, des pratiques, des tâches préférentielles et récurrentes. A travers une analyse des fonctions principales de la vie urbaine autour de repères temporels standardisés (jour/nuit, semaine/week-end, été), l'étude a exploré les rythmes suivant :

La ville marché ;
La ville active ;
La ville évènementielle ;
La ville festive ;
La ville mobile ;
La ville en travaux.
Les usages de l'espace public changent radicalement selon les temporalités. De jour, de nuit, en semaine ou le week-end, en hiver ou en été, pour les enfants ou pour les séniors, les activités qui se déploient sur les espaces publics ne cessent de varier. Prendre en compte ces fluctuations implique une connaissance des rythmes générés par ces usages dans l'espace public.

C'est l'objectif de cette approche temporelle de l'espace public qui ...

ESPACE PUBLIC ; PARTICIPATION DE L'USAGER

... Lire [+]

- 154 p

Les transformations du treizième depuis 50 ans
Un des plus vastes arrondissements de la capitale a connu en un demi-siècle de profondes mutations économiques, sociales et culturelles. Elles ont entraîné de véritables transformations du paysage urbain, de l'habitat et du « vivre ensemble » des différentes populations qui s'y sont succédé.

9 h 20  10 h 45
Les mutations
Table ronde, animée par David Even, journaliste, rédacteur en chef du magazine Le 13 du mois.

9 h 20  9 h 40
Les grandes mutations économiques de l'arrondissement, des usines aux buildings
par Vincent Renard, économiste, directeur de recherches au CNRS.

9 h 40  10 h
L'histoire sociale, ou les différentes populations qui ont modelé le visage du treizième
par Pascal Dibie, directeur de la Fédération de recherches sciences de la ville, université Paris-7.

10 h  10 h 20
L'histoire politique, l'alternance gauche/droite/gauche
par Matthieu Jeanne, doctorant à l'Institut de géopolitique, université Paris-8.

10 h 20  10 h 45
Débat avec la salle

10 h 45  12 h 30
Les métamorphoses
Plusieurs interventions décriront la profonde évolution du cadre de vie du treizième.

10 h 45  11 h 45
Les transformations architecturales et urbaines : les grands projets, la reconversion des friches industrielles
par Gilles-Antoine Langlois, urbaniste, professeur à l'École d'architecture de Bordeaux, accompagné de Laura Vasdebonscoeur, architecte, et Paul Smith, historien chargé du patrimoine industriel à la direction générale des patrimoines au ministère de la Culture et de la Communication.

11 h 45  12 h 15
Avec l'arrivée de l'université, le treizième, un nouveau Quartier latin ?
par François Montarras, ancien vice-président de l'université Paris-7.

12 h 15  12 h 30
Débat avec la salle
suivi d'un buffet sur place.

Après-midi
Nouveaux enjeux urbains, nouveaux défis démocratiques : quel rôle pour les associations, dont Ada 13, dans le contexte du Grand Paris ?
Née en 1964, Ada 13 a accompagné toutes les mutations de l'arrondissement en affirmant haut et fort le point de vue de ses habitants. Elle a pris appui sur toutes les formes d'actions et d'interventions dans la vie de la cité : actions revendicatives, défense des intérêts des habitants, participation aux conseils de quartier et aux instances de concertation, propositions et contre-projets

14 h  16 h 15
Retours d'expériences participatives

14 h  14 h 15
Projection d'un film sur les 50 ans de l'association Ada 13
réalisé par Bruno Maruani, qui le présentera au public.

14 h 15  14 h 45
Ada 13 : histoire d'un engagement citoyen et de son influence
par Jacques Remond, ancien président d'Ada 13.

14 h 45  15 h 30
Le projet participatif de la place Pinel, un exemple du dynamisme des conseils de quartier.
avec Frédérique Lecocq, pour le conseil de quartier nº 4, Geneviève Dourthe, adjointe au maire du 13e, Jean-Marie Rozière et Bruno Duwez, habitants du quartier, Benjamin Le Masson, des services techniques de Paris, et Emmanuel Leguy, président d'Ada 13.

15 h 30  16 h 15
Le Comité permanent de concertation Paris-Rive gauche, une expérience historique de concertation sur un grand projet d'urbanisme
Table ronde, animée par David Even, rédacteur en chef du magazine Le 13 du mois.
avec Françoise Samain, Ada 13, Jean-François Gueulette, directeur général de la Semapa, Fabrice Piault, ancien président de Tam-Tam, et Bertrand Méary, garant de la concertation.

16 h 15  17 h
Perspectives urbaines et enjeux démocratiques
L'évolution récente du contexte législatif fait apparaître de nouveaux enjeux urbains et politiques, liés à la Métropole du Grand Paris, au réseau de transports Grand Paris Express, aux nouveaux projets d'urbanisme à Paris et dans la petite couronne. Que devient la démocratie participative dans ce cadre de référence ? Comment faire entendre la voix des citoyens ?

Table ronde animée Jean-Pierre Courtiau, fondateur du magazine Objectif Grand Paris (nos 1 et 2)

Vers la Métropole du Grand Paris : quels enjeux pour les Parisiens et comment seront-ils associés aux décisions ?
Intervenants : Dominique Alba, directrice de l'Apur, Marie-Pierre de la Gontrie, conseillère de Paris (13e) et première vice-présidente de la Région Île-de-France, Emmanuel Leguy, président d'Ada 13.
Les transformations du treizième depuis 50 ans
Un des plus vastes arrondissements de la capitale a connu en un demi-siècle de profondes mutations économiques, sociales et culturelles. Elles ont entraîné de véritables transformations du paysage urbain, de l'habitat et du « vivre ensemble » des différentes populations qui s'y sont succédé.

9 h 20  10 h 45
Les mutations
Table ronde, animée par David Even, journaliste, rédacteur en chef du ...

PARTICIPATION DE L'USAGER ; AMENAGEMENT URBAIN

... Lire [+]

, 50 PPL

Dossier documentaire sur l'habitat participatif à Paris. Appel à projets de la ville de Paris en 2013 pour l'habitat participatif

PARTICIPATION DE L'USAGER ; BATIMENT D'HABITATION COLLECTIF

... Lire [+]

95s - p. 48-51

"Montreuil (93) a expérimenté pendant l'été 2017 la piétonisation de la partie sud de la Croix-de-Chavaux. Afin d'en tester les usages potentiels, celui-ci a été rendu attractif par des animations. Une expérimentation qui a porté ses premiers fruits."

ESPACE PIETONNIER ; ESPACE PUBLIC ; PARTICIPATION DE L'USAGER ; PROCESSUS DE CONCEPTION ; PLACE PUBLIQUE

... Lire [+]

95s - p. 24- 27

"En juin 2015, Anne hidalgo lançait la concertation sur le réaménagement de sept grandes places parisiennes : Bastilles, Fêtes, Gambetta, Italie, Madeleine, Nation et Panthéon. En ligne de mire : "50% d'espace en plus pour les piétons et les cyclistes". Ce projet s'est appuyé sur un processus participatif et collaboratif d'ampleur. Le point sur ce vaste chantier encore inachevé." "En juin 2015, Anne hidalgo lançait la concertation sur le réaménagement de sept grandes places parisiennes : Bastilles, Fêtes, Gambetta, Italie, Madeleine, Nation et Panthéon. En ligne de mire : "50% d'espace en plus pour les piétons et les cyclistes". Ce projet s'est appuyé sur un processus participatif et collaboratif d'ampleur. Le point sur ce vaste chantier encore inachevé."

PLACE PUBLIQUE ; PLACE ; PARTICIPATIF ; PARTICIPATION DE L'USAGER

... Lire [+]

97 - p. 86-88

"Un écoquartier d'envergure dans la grande couronne parisienne. Clause Bois-Badeau, à Brétigny-sur-orge, doit répondre aux objectifs de densification du territoire et aux attentes des nouveaux résidents : trouver la ville à la campagne à une demi-heure de Paris en RER. Après avoir constaté de nombreux problèmes de malfaçon, la Ville a lancé une grande consultation et recadré le projet. A mi-parcours, les habitants se disent confiants mais restent vigilants." "Un écoquartier d'envergure dans la grande couronne parisienne. Clause Bois-Badeau, à Brétigny-sur-orge, doit répondre aux objectifs de densification du territoire et aux attentes des nouveaux résidents : trouver la ville à la campagne à une demi-heure de Paris en RER. Après avoir constaté de nombreux problèmes de malfaçon, la Ville a lancé une grande consultation et recadré le projet. A mi-parcours, les habitants se disent confiants mais ...

ECOQUARTIER ; HQE ; PARTICIPATION DE L'USAGER ; CONCERTATION ; QUALITÉ DES CONSTRUCTIONS

... Lire [+]

203 - p. 15-25

"Donner une valeur d'usage aux espaces en friche, telle est l'ambition de l'urbanisme temporaire. Avec la force des "signaux faibles", il réinterroge ainsi la ville en train de se faire et peut contribuer à questionner les valeurs qui la guident. Encore peu nombreuses en France, ces démarches expérimentales suscites un intérêt croissant. Polymorphes, elles touchent des acteurs aux logiques fort différentes et réactivent des lieux dans la ville, le temps d'une parenthèse et peut-être au-delà."

Un dossier de Diagonal avec les exemple des Grands Voisins (Paris, 14e), La Belle Friche (Montevrain, 77), L'Autre Soie (Villeurbanne, 69) ; entretien avec Benjamin Pradel, sociologue ; les friches ferroviaires de la SNCF Ground Control (Paris 12)
"Donner une valeur d'usage aux espaces en friche, telle est l'ambition de l'urbanisme temporaire. Avec la force des "signaux faibles", il réinterroge ainsi la ville en train de se faire et peut contribuer à questionner les valeurs qui la guident. Encore peu nombreuses en France, ces démarches expérimentales suscites un intérêt croissant. Polymorphes, elles touchent des acteurs aux logiques fort différentes et réactivent des lieux dans la ville, ...

ARCHITECTURE EPHEMERE ; URBANISME TEMPORAIRE ; PARTICIPATION DE L'USAGER ; FRICHE INDUSTRIELLE ; FRICHE URBAINE

... Lire [+]

261 - p. 108 - 110

"Tandis que les architectes se mobilisent contre la loi ELAN, soucieux de préserver un niveau de qualité architecturale dans l'habitat social, s'opère en parallèle des expérimentations significatives dans la promotion privée. Depuis maintenant un an que son site internet est en ligne, la start-up HABX ambitionne d'incarner le chaînon manquant entre les particuliers et les opérateurs. Elle leur propose de co-concevoir en amont du permis de construire des logements entièrement personnalisés : en quelques clics, les particuliers enfilent les habits du maître d'ouvrage et définissent un programme idéal en fonction de leur budget. Aux architectes ensuite de tout rentrer dans le gabarit de leurs bâtiments." Entretien avec Benjamin Delaux. "Tandis que les architectes se mobilisent contre la loi ELAN, soucieux de préserver un niveau de qualité architecturale dans l'habitat social, s'opère en parallèle des expérimentations significatives dans la promotion privée. Depuis maintenant un an que son site internet est en ligne, la start-up HABX ambitionne d'incarner le chaînon manquant entre les particuliers et les opérateurs. Elle leur propose de co-concevoir en amont du permis de ...

PROMOTION IMMOBILIERE ; PARTICIPATION DE L'USAGER

... Lire [+]

265 - p. 20 , 1 AA 31

"On aura tout dit du vaste désinvestissement du public vers le privé et des belles perpectives verdies qu'aura, cet automne, confirmé "Inventons la métropole du Grand Paris". Choucroutes garnies, léger mal de mer, on en perd parfois son vocabulaire. Mais à l'ère des phénomènes glissants et des référentiels bondissants, relisons autrement les résultats de cet "appel à projet" qui a démontré de manière éclatante la présence désormais systématique de "bureaux d'animation", de "co-quelque chose" et de concertation participation." "On aura tout dit du vaste désinvestissement du public vers le privé et des belles perpectives verdies qu'aura, cet automne, confirmé "Inventons la métropole du Grand Paris". Choucroutes garnies, léger mal de mer, on en perd parfois son vocabulaire. Mais à l'ère des phénomènes glissants et des référentiels bondissants, relisons autrement les résultats de cet "appel à projet" qui a démontré de manière éclatante la présence désormais systématique ...

PARTICIPATION DE L'USAGER ; PARTICIPATIF ; CONCOURS

... Lire [+]

93 - p. 26 -

"Bienveillance", "destination"... ces mots inattendus ont ponctué les ateliers-projets du 17H Forum des projets urbains qui s'est tenu le 14 novembre 2017. Ils se sont conjugués avec ceux, plus convenus de "coproduction" et d'"innovation". Des mots et des objectifs qui se sont mêlés de tout au long de la journée, dans un bel exercice de transversalité. Retour sur les projets présentés. "Bienveillance", "destination"... ces mots inattendus ont ponctué les ateliers-projets du 17H Forum des projets urbains qui s'est tenu le 14 novembre 2017. Ils se sont conjugués avec ceux, plus convenus de "coproduction" et d'"innovation". Des mots et des objectifs qui se sont mêlés de tout au long de la journée, dans un bel exercice de transversalité. Retour sur les projets présentés.

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ; PROJET URBAIN ; PARTICIPATION DE L'USAGER ; CONCERTATION

... Lire [+]

56 - p. 74 - 107

Dossier constitué de plusieurs articles sur la ville intelligente (smart city) du point de vue des réseaux. "Quelle que soit la discipline, de la plus grande à la plus petite échelle, l'organisation de l'espace se dessine sous les traits d'une vaste toile qui relie les éléments les uns aux autres et leur permet de circuler, de s'échanger."

RESEAU ; INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ; PARTICIPATIF ; PARTICIPATION DE L'USAGER

... Lire [+]

257 - p. 38 -54

L'appel à projet Réinventer la Seine est une consultation lancée à une échelle géographique : celle d'un territoire unifié par un fleuve. Comparé à Réinventer Paris (plus de 300 projets et de grands noms du monde de l'architecture), Réinventer la Seine semble être une réussite mitigée, sans doute due au faible nombre de terrains capables de légitimer des investissements intellectuels et financiers conséquents. Cette nouvelle tentative permet en revanche de prendre la mesure d'une puissante volonté de réforme cherchant à repenser de fond en comble la manière de vivre en ville, la production du construit et les rôles de ses principaux acteurs.
L'article se focalise sur le site d'Ivry-sur-Seine dont l'enjeux est la réhabilitation de l'ancienne usine des eaux modernisée par Dominique Perrault en 1993.
L'appel à projet Réinventer la Seine est une consultation lancée à une échelle géographique : celle d'un territoire unifié par un fleuve. Comparé à Réinventer Paris (plus de 300 projets et de grands noms du monde de l'architecture), Réinventer la Seine semble être une réussite mitigée, sans doute due au faible nombre de terrains capables de légitimer des investissements intellectuels et financiers conséquents. Cette nouvelle tentative permet en ...

CONCOURS ; FLEUVE ; RAPPORT VILLE-FLEUVE ; AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ; REHABILITATION URBAINE ; FRICHE INDUSTRIELLE ; PARTICIPATIF ; PARTICIPATION DE L'USAGER

... Lire [+]

5 - p. 32 - 37

Cette histoire pourrait être la blague de l'après COP21 : une agrocité édifiée à Colombes, certes pour une durée limitée, se voit chassée pour être remplacée par un parking temporaire ! POurtant, il s'agit d'une histoire sérieuse, celle d'une riche aventure collective, d'une ferme urbaine populaire qui déménage pour Gennevilliers, comme nous le raconte un de ses instigateurs, Constantin Patcou, cofondateur avec Doina Petrescu de l'Atelier d'Architecture Autogérée. Cette histoire pourrait être la blague de l'après COP21 : une agrocité édifiée à Colombes, certes pour une durée limitée, se voit chassée pour être remplacée par un parking temporaire ! POurtant, il s'agit d'une histoire sérieuse, celle d'une riche aventure collective, d'une ferme urbaine populaire qui déménage pour Gennevilliers, comme nous le raconte un de ses instigateurs, Constantin Patcou, cofondateur avec Doina Petrescu de l'Atelier ...

AGRICULTURE URBAINE ; PARTICIPATION DE L'USAGER ; PARTICIPATIF

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z