Rechercher


0

Documents  CULOT Maurice | enregistrements trouvés : 9

O
     

-A +A

P Q


n° 327 - de p 16 à p 18

Critique du projet d'extension de l'Hôpital Necker à l'angle du boulevard Montparnasse et de la rue de Sèvres à Paris 15, dont la construction provoque la destruction d'un hôtel particulier et un arbre centenaire.

BATIMENT HOSPITALIER ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL

... Lire [+]

- 169 p. , 12 UT

Ce livre est publié à l'occasion de l'exposition Dynamic City organisée par la Fondation pour l'Architecture en coproduction avec Bruxelles/Brussel 2000 dans le cadre de Bruxelles-ville européenne de la culture de l'a 2000.Le thème : la mobilité en villeIl s'agit d'une mise en scène une confrontion entre les projets de villes utopiques où la circulation commande l'urbanisme et les propositions les plus récentes d'artistes et d'inventeurs qui rêvent d'une mobilité intégrée qui améliorerait la qualité de la vie en ville. Ce livre est publié à l'occasion de l'exposition Dynamic City organisée par la Fondation pour l'Architecture en coproduction avec Bruxelles/Brussel 2000 dans le cadre de Bruxelles-ville européenne de la culture de l'a 2000.Le thème : la mobilité en villeIl s'agit d'une mise en scène une confrontion entre les projets de villes utopiques où la circulation commande l'urbanisme et les propositions les plus récentes d'artistes et d'inventeurs qui ...

TRANSPORT ; CIRCULATION ; VILLE ; ESPACE PUBLIC ; PONT ; PASSERELLE ; MORPHOLOGIE URBAINE ; URBANISME ; UTOPIE URBAINE

... Lire [+]

- 510 p. , 44 AMP

Réalisations des frères Perret et inventaire du fonds qui leur est consacré aux archives de l'IFA.Pour Paris :Théâtre des Champs Élysées, Mobilier national, Conseil économique et social, salle Carnot, immeubles de logements à Paris.

CONSTRUCTION EN BETON

... Lire [+]

- 307 p , 3 P18

L'objet de ce livre est de présenter, dans une première partie, le quartier, son histoire, sa formation, son architecture, la vie quotidienne ou encore les événements littéraires et historiques qui s'y rapportent. La seconde partie présente des projets qui démontrent que l'on peut réhabiliter la Goutte d'Or sans lui enlever son âme. elle est en effet sous le coup d'un plan de rénovation qui, s'il se réalise, dénaturera le plus connu des quartiers populaires de Paris. L'objet de ce livre est de présenter, dans une première partie, le quartier, son histoire, sa formation, son architecture, la vie quotidienne ou encore les événements littéraires et historiques qui s'y rapportent. La seconde partie présente des projets qui démontrent que l'on peut réhabiliter la Goutte d'Or sans lui enlever son âme. elle est en effet sous le coup d'un plan de rénovation qui, s'il se réalise, dénaturera le plus connu des ...

QUARTIER ; REHABILITATION URBAINE ; HISTOIRE SOCIALE ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; LOTISSEMENT

... Lire [+]

- 399p , 63 AML

Cette monographie retrace le parcours atypique de l'architecte Albert Laprade, depuis ses débuts : sa collaboration avec Henri Prost au Maroc, ses réalisations pour la clientèle fortunée du premier quart du XXe siècle, la notoriété qu'il acquiert réellement en tant que créateur de jardins modernes. Viennent ensuite les grand projets industriels et monumentaux de la maturité : usine, barrage, centrale électrique, siège de journal, ambassade, pavillon d'exposition...Quelques ouvrages parisiens cités : Pavillon des Beaux-Arts, Pavillon du Maroc et Porte d'honneur de l'Exposition coloniale de 1931 à Paris ; ancien Musée permanent des colonies, à la Porte Dorée ; Magasin Citroën ; Studium Louvre ; Magasins de l'Office central électrique ; Préfecture de Paris ; Maison de France d'Outremer à la Cité internationale universitaire de Paris. Cette monographie retrace le parcours atypique de l'architecte Albert Laprade, depuis ses débuts : sa collaboration avec Henri Prost au Maroc, ses réalisations pour la clientèle fortunée du premier quart du XXe siècle, la notoriété qu'il acquiert réellement en tant que créateur de jardins modernes. Viennent ensuite les grand projets industriels et monumentaux de la maturité : usine, barrage, centrale électrique, siège de journal, ambassade, ...

XXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 405 p , 35 AH

-Alger : méditerranée, soleil et modernité - Orléansville : la reconstruction aprés 1954 - Tunis la blanche - Casablanca : laboratoire de l'urbanisme et de l'habitation modernes - La reconstruction d'Agadir ou le destin du mouvement moderne au Maroc - Riyadh : architectes français en arabie séoudite - Dakar au fil des plans -Abidjan : un urbanisme capital Destin des villes de pouvoir : l'urbanisme dans les anciens territoires de l'AEF -Madagascar : 1895-1960 -Hanoï : miroir de l'architecture indochinoise - Architectures d'ingénieurs au Maghreb, 1940-1960 : un champ d'innovations - Le climat dans l'architecture des territoires français d'Afrique -Alger : méditerranée, soleil et modernité - Orléansville : la reconstruction aprés 1954 - Tunis la blanche - Casablanca : laboratoire de l'urbanisme et de l'habitation modernes - La reconstruction d'Agadir ou le destin du mouvement moderne au Maroc - Riyadh : architectes français en arabie séoudite - Dakar au fil des plans -Abidjan : un urbanisme capital Destin des villes de pouvoir : l'urbanisme dans les anciens territoires de l'AEF -...

XXe SIÈCLE ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 62 pages , 7 PAC

La pose de la dernière pierre du pont Alexandre III en 1896 amorce un âge d'or architectural dont l'Exposition universelle de 1900 reste le symbole avec ses 50 millions de visiteurs, les Grand et Petit Palais, les gares de Lyon et d'Orsay et le métropolitain avec ses entrées souterraines dessinées par Guimard et ses sections aériennes par Formigé.La capitale renouvelle ses équipements, construit des écoles, des hôpitaux, des garages pour automobiles, des hôtels pour voyageurs, des sous-stations électriques... Le souffle sportif impulsé par de Pierre Coubertin fait naître des stades, des piscines, des gymnases. Avec les grands magasins de nouveautés s'achève la mue commerciale entamée 70 ans plus tôt avec les passages couverts. Le mouvement mutualiste se libère des contraintes qu'avait dressées la peur de la classe ouvrière, et engendre la construction de somptueuses chambres syndicales, de bourses du travail, de maisons du peuple.Les lotissements se multiplient et l'ascenseur modifie la manière d'habiter. Les populaires bouillons Chartier déploient leurs arabesques Art Nouveau. Le métal, la céramique, le grès flammé ou émaillé font vibrer une dernière fois les façades avant le fatidique mois d'août 1914. La pose de la dernière pierre du pont Alexandre III en 1896 amorce un âge d'or architectural dont l'Exposition universelle de 1900 reste le symbole avec ses 50 millions de visiteurs, les Grand et Petit Palais, les gares de Lyon et d'Orsay et le métropolitain avec ses entrées souterraines dessinées par Guimard et ses sections aériennes par Formigé.La capitale renouvelle ses équipements, construit des écoles, des hôpitaux, des garages pour ...

ARCHITECTURE ; XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE ; EXPOSITION UNIVERSELLE ; ART NOUVEAU

... Lire [+]

- 64 p. , 9 PAD

L'architecte Clément-Grandcourt, né en 1908, a rassemblé au cours de sa carrière une remarquable collection de photographies d'architectures réalisées dans l'entre-deux-guerres. Il nous fait partager son admiration pour les maîtres d'oeuvres de cette période dans ce volume consacré à Paris.Dans la capitale, c'est le temps des grands édifices emblématiques comme les musées des Colonies et des Travaux publics, le Trocadéro, le palais de Tokyo. Les nouveaux groupes scolaires ressemblent à des paquebots, les garages deviennent des show-rooms, le nouvel aéroport du Bourget attire les foules. C'est aussi l'époque où s'élèvent des immeubles résidentiels parmi les plus beaux d'Europe. Ils sont signés Léon Azéma, Michel Roux-Spitz, les frères Niermans, Pierre Barbe, Jacques Bonnier, Louis Faure-Dujarric, Henri Sauvage... Autant d'architectures superbes qui sont des points d'ancrage pour une société française en voie d'être déstabilisée par la crise de 1929, la montée des nationalismes et les conflits sociaux. L'architecte Clément-Grandcourt, né en 1908, a rassemblé au cours de sa carrière une remarquable collection de photographies d'architectures réalisées dans l'entre-deux-guerres. Il nous fait partager son admiration pour les maîtres d'oeuvres de cette période dans ce volume consacré à Paris.Dans la capitale, c'est le temps des grands édifices emblématiques comme les musées des Colonies et des Travaux publics, le Trocadéro, le palais de Tokyo. Les ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; XXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 310 p , 58 AMM

Voici rassemblés pour la première fois tous les articles de Rob Mallet-Stevens écrits entre sa sortie de l'Ecole Spéciale d'Architecture à Paris en 1906 et le début de la guerre, fin juillet 1914. Le jeune architecte commence par écrire dans une revue anglaise, puis dans des publications belges, françaises et autrichiennes. Ses premiers articles sont des reportages sur des édifices parisiens et des comptes rendus des salons d'art.
Puis, il s'attache à l'architecture traditionnelle japonaise et à l'art théâtral et à son évolution jusqu'aux créations d'avant-garde des Ballets russes et du Théâtre des Arts de Jacques Rouché. La maison-palais de sa tante, Suzanne Stevens-Stoclet, édifiée de 1905 à 1911, à Bruxelles sur les plans de l'architecte autrichien Josef Hoffmann avec la collaboration de Gustav Klimt et de la Wiener Werkstatte, l'introduit dans l'univers de la Sécession dont il devient le prosélyte.
Mais bientôt les rumeurs de guerre l'incitent à prendre ses distances avec ce qu'on appelle en France" le goût munichois". II apprécie alors les lignes simples du style Directoire et ses couleurs vives. Ses articles dans Comoedia illustré le font entrer dans le cercle de la mode où il côtoie des créateurs illustres dont certains deviendront ses clients : Jeanne Paquin, Jacques Doucet, Paul Poiret...
A travers ses écrits de jeunesse on découvre un plumitif prolixe, cosmopolite et doté d'un oeil critique dans la lignée de ses illustres ascendants, les frères Stevens et sa grand-mère l'écrivain Jeanne Thilda dont le salon parisien a marqué les lettres françaises.
Voici rassemblés pour la première fois tous les articles de Rob Mallet-Stevens écrits entre sa sortie de l'Ecole Spéciale d'Architecture à Paris en 1906 et le début de la guerre, fin juillet 1914. Le jeune architecte commence par écrire dans une revue anglaise, puis dans des publications belges, françaises et autrichiennes. Ses premiers articles sont des reportages sur des édifices parisiens et des comptes rendus des salons d'art.
Puis, il ...

ECRIT

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z