Rechercher


0

Documents  TEXIER Simon | enregistrements trouvés : 35

O

-A +A

P Q


451 - p. 18-19

Neuf cent cinquante projets répartis dans 44 pays, pilotés par 400 personnes de 55 nationalités différentes. En vingt ans, l'architecture anglo-irakienne est passée du statut d'égérie d'une avant garde européenne dont la communication passait d'abord par le dessin, l'écriture et l'enseignement, à celui de bâtisseuse adulée, posant sa griffe sur des bâtiments aux quatre coins du monde. Neuf cent cinquante projets répartis dans 44 pays, pilotés par 400 personnes de 55 nationalités différentes. En vingt ans, l'architecture anglo-irakienne est passée du statut d'égérie d'une avant garde européenne dont la communication passait d'abord par le dessin, l'écriture et l'enseignement, à celui de bâtisseuse adulée, posant sa griffe sur des bâtiments aux quatre coins du monde.

... Lire [+]

- 325 p , 43 CAT

Présentation d'une trentaine de lieux pour illustrer les démarches qui ont fait naître les identités multiples de l'espace public parisien depuis le milieu du XVIIIe siècle.-Les Halles, Paris 1er- Place Georges Berry, Paris 8e- Boulevard Richard-Lenoir, Paris 11e- Rue de Rivoli et Boulevard Sébastopol, Paris 1er et 4 e- Place Gambetta, Paris 20e-Gare Saint-Lazare, Paris 8e- Butte Montmartre, Paris 18e- Avenue Paul Doumer, Paris 16e- Pont Solférino et rue Castiglione, Paris 1er et 7e- Place de la Porte de Saint Cloud, Paris 16e- Square Saint Lambert, Paris 15e- Square Georges Contenot, Paris 12e- îlot 7 à Belleville, Paris 20e-Front de Seine, Paris 15e- Voies Georges Pompidou- Gare de Lyon, Paris 12e- Quartier de l'Horloge, Paris 3e- Place de Catalogne, Paris 14e-Zac de Reuilly, Paris 12e- Place Stalingrad, Paris 19e- Zac Bercy et Paris Rive Gauche, 12e et 13e- Montorgueil, Paris 2e- Rue Nationale, Paris 13e- Gare du Nord, Paris 10e- Tramway de Paris-Quartiers verts-Boulevard de Clichy et Rochechouard, Paris 18e- Paris Plage-ZAc de la Porte Pouchet, Paris 17e- Paris Nord EstChronologie des théories urbaines qui ont façonné Paris, ainsi que une chronologie du mobilier urbain. Présentation d'une trentaine de lieux pour illustrer les démarches qui ont fait naître les identités multiples de l'espace public parisien depuis le milieu du XVIIIe siècle.-Les Halles, Paris 1er- Place Georges Berry, Paris 8e- Boulevard Richard-Lenoir, Paris 11e- Rue de Rivoli et Boulevard Sébastopol, Paris 1er et 4 e- Place Gambetta, Paris 20e-Gare Saint-Lazare, Paris 8e- Butte Montmartre, Paris 18e- Avenue Paul Doumer, Paris 16e- Pont ...

ESPACE PUBLIC ; XVIIe SIÈCLE ; XVIIIe SIÈCLE ; XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE ; CENTRE HISTORIQUE ; VOIE URBAINE ; PLACE ; GARE DE CHEMIN DE FER ; TRAMWAY

... Lire [+]

246 - p. 14-17

L'Atelier d'architecture et d'urbanisme (AUA) a initié entre les années 1960 et 1980 une démarche pluridisciplinaire de la pratique urbaine et architecturale. Créé par Jacques Allégret, l'AUA qui a vu passé dans ses rangs une centaine de professionnels - notamment Paul Chemetov, Henri Ciriani ou Michel Corajoud - a marqué une génération de maîtres d'oeuvre par son engagement social et politique. A l'occasion de l'exposition rétrospective qui lui est consacrée à la Cité de l'architecture et du patrimoine du 30 octobre 2015 au 29 février 2016, Paul Chemetov rappelle ci quelles ont été les particularités de cet "atelier" hors du commun et le contexte politique et économique dans lequel il a évolué. L'Atelier d'architecture et d'urbanisme (AUA) a initié entre les années 1960 et 1980 une démarche pluridisciplinaire de la pratique urbaine et architecturale. Créé par Jacques Allégret, l'AUA qui a vu passé dans ses rangs une centaine de professionnels - notamment Paul Chemetov, Henri Ciriani ou Michel Corajoud - a marqué une génération de maîtres d'oeuvre par son engagement social et politique. A l'occasion de l'exposition rétrospective qui lui ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 189 p , 32 PA

Ce panorama, autrement dit cette « vue qui embrasse tout », veut présenter l'architecture parisienne comme une suite de moments, de monuments, d'acteurs ou de traits distinctifs qui, chacun, ont contribué à façonner la ville. Le lecteur suivra ainsi le cours d'une histoire découpée, double page par double page, selon un mode à la fois chronologique et thématique. Il ne s'agit pas d'une seule succession de formes mais aussi des modalités de leur émergence et de leur diffusion. L'histoire vivante de l'architecture est faite d'influences, d'inventions, d'assimilations et de rejets. On passera ainsi en revue, dans des synthèses concises et claires agrémentées de photographies des exemples les plus significatifs, des époques et des styles (classicisme, romantisme, éclectisme, art nouveau...), des acteurs déterminants (architectes, souverains...), des notions (monumentalité, rationalisme, légèreté...), des motifs (clochers, dômes, tours...), des situations urbaines (l'immeuble d'angle), des matériaux (fer, brique, béton armé...). Ce vaste tableau ne se restreint pas aux seuls immeubles d'habitation mais englobe aussi les édifices - églises, hôtels particuliers, bâtiments publics...- qui composent le paysage urbain. Ce panorama, autrement dit cette « vue qui embrasse tout », veut présenter l'architecture parisienne comme une suite de moments, de monuments, d'acteurs ou de traits distinctifs qui, chacun, ont contribué à façonner la ville. Le lecteur suivra ainsi le cours d'une histoire découpée, double page par double page, selon un mode à la fois chronologique et thématique. Il ne s'agit pas d'une seule succession de formes mais aussi des modalités de leur ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 292 pages , 22 PA

Sait-on que Paris, fameuse "capitale du XIXe siècle", compte davantage de mètres carrés logés dans des architectures du XXe siècle que dans celles héritées de tous les autres siècles confondus ? Et cette présence massive se double d'une variété à nulle autre comparable dans les formes, les dimensions, les plans ou les méthodes de construction. Des efflorescences de l'Art nouveau aux couleurs du postmodernisme, tous les genres - ou presque - ont eu droit de cité à Paris. Mais une ville n'est pas un catalogue de styles prédéfinis, fussent-ils représentés par des personnalités prestigieuses. C'est en considérant l'ensemble du bâti parisien, y compris dans ses réalisations méconnues, que l'on prend la mesure pleine et entière de l'évolution du paysage architectural.* 1897-1913 : le retour des architectes * 1913-1929 : le temps des expérimentations * 1929-1940 : maturité de l'architecture moderne * 1940-1961 : l'art et l'industrie * 1961-1974 : la modernisation à l'oeuvre * 1974-1989 : l'architecture urbaine * 1989-2007 : un éclectisme sous contrôle Sait-on que Paris, fameuse "capitale du XIXe siècle", compte davantage de mètres carrés logés dans des architectures du XXe siècle que dans celles héritées de tous les autres siècles confondus ? Et cette présence massive se double d'une variété à nulle autre comparable dans les formes, les dimensions, les plans ou les méthodes de construction. Des efflorescences de l'Art nouveau aux couleurs du postmodernisme, tous les genres - ou presque - ont ...

HISTOIRE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; LOGEMENT ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 286 p. , 65 PT

L'invention des chemin de fer bouleverse Paris. Techniquement et socialement révolutionnaire, l'univers du rail est une quête de progrès, une évolution perpétuelle qui ne tarde pas à métamorphoser la capitale. Les mutations, conflits s'accélèrent jusqu'au Second Empire et rebondissent au XXème siècle après les 30 glorieuses et les récentes innovations.

HISTOIRE ; METRO ; GARE DE CHEMIN DE FER ; GARE-STATION DE METRO ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; LOTISSEMENT ; QUARTIER ; RESEAU FERRE ; SIEGE SOCIAL ; R.E.R. ; TRANSPORT EN COMMUN ; TRAIN

... Lire [+]

- 239 p , 96 PU

Quel avenir s'offrait à Paris au sortir du XIXe siècle ? Ses limites semblaient durablement établies par l'enceinte de Thiers - elles resteront d'ailleurs quasiment inchangées après la destruction de l'ouvrage militaire - tandis que sa texture, de la forme des avenues au style des immeubles, portait la marque indélébile du préfet Haussmann. C'est à cet héritage fondateur et étouffant qu'ont été confrontés les architectes et les urbanistes du XXe siècle. Combien de projets, de manifestes, d'architectures de papier a-t-on échafaudés pour inventer une postérité à la capitale haussmannienne? Du rejet de l'urbanisme d'alignement à l'urbanisme d'îlot puis d'ensemble, ce sont les fondements mêmes de la fabrication de la ville qui ont été remis en cause. Aucune de ces ruptures ne saura toutefois imposer son ordre dans le Paris contemporain, mais la succession des tentatives introduira des irrégularités assez marquantes pour être fondatrices d'un nouveau paysage urbain. Quel avenir s'offrait à Paris au sortir du XIXe siècle ? Ses limites semblaient durablement établies par l'enceinte de Thiers - elles resteront d'ailleurs quasiment inchangées après la destruction de l'ouvrage militaire - tandis que sa texture, de la forme des avenues au style des immeubles, portait la marque indélébile du préfet Haussmann. C'est à cet héritage fondateur et étouffant qu'ont été confrontés les architectes et les urbanistes du XXe ...

XXe SIÈCLE ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; DOCUMENT D'URBANISME ; POLITIQUE DE L'URBANISME

... Lire [+]

- 246 p. , 56 CAT

Les 2500 immeubles parisiens construits dans les années 1950 forment une entité qui a largement contribué à dessiner et moderniser la ville. Dernière decennie pendnat laquelle se développent massivement des immeubles "urbains", les années 50 sont un moment de tension entre deux idées de la ville. De cette tension naîtront des bâtiments remarquables et d'une évidente actualité, bâtiments don les qualités contrastent avec la connaissance très lacunaire que l'on en a aujourd'hui. Cet ouvrage propose une relecture de ces architectures, signées par des architectes souvent méconnus, à travers un abécédaire qui met en lumière ses caractéristiques et les conditions de sa production. Plus de 300 bâtiments "repères" illustrent ce corpusAbécédaire de l'immeuble 50 : - aligement- allège- angle (immeuble d')- architectes- arts appliqués- arts ménnagers- automobile- balcon- barre- béton armé- brique- cadres prréfabriqué- chambre de bonne- cheminée- couleur- distribution- eentrée- escalier- façade épaaisse- façade lisse- façade légère- gabarit- garage- grinsberg (jean)- gradins- immeuble mixte- jardin- Le Corbusier- loge- métal- MRU- OPHLM- périphérie- Perret (Auguste)- pierre- plan-masse- poteau- préfabrication- prouvé (jean)- redents- résidence- sttores- toitures-terrasses- tour Les 2500 immeubles parisiens construits dans les années 1950 forment une entité qui a largement contribué à dessiner et moderniser la ville. Dernière decennie pendnat laquelle se développent massivement des immeubles "urbains", les années 50 sont un moment de tension entre deux idées de la ville. De cette tension naîtront des bâtiments remarquables et d'une évidente actualité, bâtiments don les qualités contrastent avec la connaissance très ...

IMMEUBLE ; CRISE DU LOGEMENT ; POLITIQUE URBAINE ; DOCUMENT D'URBANISME ; PREFABRICATION ; METAL ; PIERRE ; TOUR ; MUR RIDEAU ; BATIMENT D'HABITATION EN BARRE ; BETON ; BRIQUE ; XXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 2114 p , 54 CAT

-Club du centre Jean Moulin, Fleury Mérogis (91) / André Bruyère -Fédération du bâtiment, Paris 16 / Jean Prouvé -Tour hertzienne, Meudon (92) / Pol Abraham -chantier expérimental du MRU, Meudon / Jean Prouvé et André Sive - Pavillon de l'Aluminium, Paris / Jean Prouvé - Immeuble de bureaux, Paris 17 / Edouard Albert - Maison de Mr Badin, Sceaux (92) / Paul Nelson - Maison André Bloc, Meudon (92) / Claude Parent - Caisse centrale de Réassurance, Paris 9 / Jean Balladur - Centre commercial, Athis Mons (91) / Claude Parent- CNIT, La Défense (92) / Jean Prouvé - Immeuble rue Croulebarbe, Paris 13e / Edouard Albert - Air France, Orly (94) / Edouard Albert - Laboratoire d'électronique, Orsay (91) / André Bruyère- Aéroport Roissy1, Roissy (95) / Paul Andreu - ADP- La Grande Borne, Grigny (91) / Emile Aillaud- Opération Maine Montparnasse, Paris 14e / Eugène Beaudoin, Raymond Lopez, Urbain Cassan, Jean Saubot-Agence HAVAS, Neuilly sur Seine (92) / Michel Andrault et Pierre Parat-Rénovation du centre d'Ivry, Ivry (94) / Renée Gailhoustet, Jean Renaudie et Roland Dubrulle - Fac Tolbiac, Paris 13 / Michel Andrault et Pierre Parat - Tour Totem, Paris 15e / Michel Andrault et Pierre Parat - La Noé, place de l'hippodrome, Chanteloup-les-Vignes (78) / Emile Aillaud- Centre Georges Pompidou, Paris 4e / Renzo Piano et Richard Rogers -Quartier Picasso, Nanterre (92) / Emile Aillaud - les Hautes Formes, Paris 13e / Christian de Portzamparc-Immeuble de logements, Pantin / Paul Chemetov, Christian Devillers, Valentin Fabre, Jean Perrottet - SCOR, La Défense (92) / Jean Balladur - Les Halles, Paris 1 / Paul Chemetov - Logements + Poste, Paris 19 / Aldo Rossi- Institut du Monde Arabe, Paris 5 / Jean Nouvel, avec Pierre Soria, Gilbert Lézènès et Architecture Studio- Secteur Mare et Cascades, Paris 20 / Antoine Grumbach - Théâtre de la Colline, Paris 20 / Valentin Fabre, Jean Perrottet- Ministère des Finances, Paris 12e / Paul Chemetov et Borja Huidobro - Nuage de la Grande Arche, Paris la défense / Peter Rice avec Paul Andreu- Place Stalingrad, Paris 19 / Bernard Huet- Logements 100 bl Belleville, Paris 20 / Frédéric Borel- Siége journal L'Humanité, Saint Denis (93) / Oscar Niemeyer- Maison Suger, Paris / Antoine Grumbach - Hôtel Berlier, Paris 13e /Dominique Perrault- Funiculaire de Montmartre, Paris 18 / François Deslaugiers - Villa Dall'AVA, Saint Cloud (92) / OMA-Rem Koolhaas - Logements, Paris 19 / Renzo Piano - Folies, Parc de la Villette 19e / Bernard Tschumi - Serres Parc André Citroën, Paris 15 / Patrick Berger- Américain Center, Paris 12e / Franck O. Gehry - Immeuble de logements ZAC Bercy, Paris 12 / Fernando Montes - Logements, Oberkampf Paris 11 / Frédéric Borel - Fondation Cartier, Paris 14e / Jean Nouvel- Cité de la Musique et conservatoire, Paris 19 / Christian de Portzamparc - Îlot Candie Saint Bernard, Paris 11e / Massimiliano Fuksas - BNF, Paris 13 / Dominique Perrault - Logements, Paris 20 / Frédéric Borel - Passerelle Solferino, Paris 1er / Marc Mimram - Musée Branly, Paris 7 / Jean Nouvel - Passerelle, Paris 13 / Dietmar Feichtinger - Citroën Paris / Manuelle Gautrand - Cité de la Mode et du Design, Paris 13e / Jakob + MacFarlane -Club du centre Jean Moulin, Fleury Mérogis (91) / André Bruyère -Fédération du bâtiment, Paris 16 / Jean Prouvé -Tour hertzienne, Meudon (92) / Pol Abraham -chantier expérimental du MRU, Meudon / Jean Prouvé et André Sive - Pavillon de l'Aluminium, Paris / Jean Prouvé - Immeuble de bureaux, Paris 17 / Edouard Albert - Maison de Mr Badin, Sceaux (92) / Paul Nelson - Maison André Bloc, Meudon (92) / Claude Parent - Caisse centrale de Réassurance, ...

... Lire [+]

263 - p. 67 - 71

En novembre 1960 est créée dans l'Essonne, au sud de Paris, sur un plateau dominant la vallée de Chevreuse, la zone à urbaniser en priorité (ZUP) de Bures-Orsay, dont Robert Camelot et François Prieur sont nommés architectes en chef. Elle devient, en février 1977, une nouvelle ville - mais sans acquérir le statut de ville nouvelle. Camelot et Prieur chercheront à s'abstraire du strict fonctionnalisme qui régissait alors les grands ensembles, tout en prônant une esthétique architecturale moderniste. La ville accueillera des logements conçus par Georges Henri Pingusson, Daniel Michelin ou Andrault et Parat. Cet assemblage de signatures s'opère dans le respect d'un plan-masse qui, malgré son inachèvement, a produit un cadre urbain dont le potentiel demeure la base de l'actuel plan Anru. En novembre 1960 est créée dans l'Essonne, au sud de Paris, sur un plateau dominant la vallée de Chevreuse, la zone à urbaniser en priorité (ZUP) de Bures-Orsay, dont Robert Camelot et François Prieur sont nommés architectes en chef. Elle devient, en février 1977, une nouvelle ville - mais sans acquérir le statut de ville nouvelle. Camelot et Prieur chercheront à s'abstraire du strict fonctionnalisme qui régissait alors les grands ensembles, ...

HISTOIRE DE L'URBANISME ; PLAN DE VILLE ; PLANIFICATION URBAINE

... Lire [+]

- 293 p , 23 PJ

L'histoire de la création des parcs et jardins de Paris aux 19ème et 20ème siècles. Plus récemment le parc de Bercy, le parc André-Citroën et de la Villette ainsi que des nouvelles formes d'espaces protégés : les coulées vertes, les jardins sur dalles, la Petite Ceinture.

PARC URBAIN ; JARDIN ; ESPACE VERT ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; COUR URBAINE

... Lire [+]

- 210 P , 83 AML

À travers trois générations, les Lesage (Victor, Robert et Pierre) ont contribué à façonner le paysage parisien et francilien. Leurs carrières témoignent d'une attention à toutes les échelles d'intervention, de la devanture de magasin aux plans d'urbanisme, des immeubles posthaussmanniens à la ZAC Paris Rive gauche en passant par des immeubles phares de l'identité parisienne comme la Mutualité ou l'actuel Barrio Latino.
Ce livre propose donc d'analyser les principaux projets de cette dynastie d'architectes bretons, en mettant l'accent sur leur souci constant de répondre aux problématiques spécifiques du moment (logement, résorption de l'habitat insalubre, monumentalisation des entrées, équilibre du territoire, etc.). Il inscrit les travaux des Lesage dans le contexte historique spécifique de l'Île-de-France, plus particulièrement dans l'histoire des lotissements et des plans d'urbanisme que les trois générations ont établis. Cette dimension urbaine, à laquelle est naturellement associée celle des espaces libres et des jardins, constitue le fil rouge de cet ouvrage.
À travers trois générations, les Lesage (Victor, Robert et Pierre) ont contribué à façonner le paysage parisien et francilien. Leurs carrières témoignent d'une attention à toutes les échelles d'intervention, de la devanture de magasin aux plans d'urbanisme, des immeubles posthaussmanniens à la ZAC Paris Rive gauche en passant par des immeubles phares de l'identité parisienne comme la Mutualité ou l'actuel Barrio Latino.
Ce livre propose donc ...

XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE ; MONOGRAPHIE ; ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 221 p , 21 PT

Conçus au siècle des Lumières, réalisés sous l'Empire, modernisés depuis, les canaux de Paris ont pour objet d'acheminer l'eau et les marchandises. La percée de ces canaux à profondément modifié le tissu urbain, transformant vergers et potagers en un faubourg industriel. Cette zone productive et ouvrière ne chargera qu'à la fin du XIX siècle, au moment de la réhabilitation de l'Est parisien.Autre l'histoire de la construction des canaux, l'ouvrage présente plusieurs bâtiments et aménagements situés sur ses abords :-La Rotonde de la Villette, le Couvent des Récollets, les entrepôts du canal SAint Martin, l'église Saint Jacques Saint Christophe, le 57 et le 140 boulevard Richard Lenoir, deux usine de Paul Friesé, les Grands Mouilns de Pantin, les entrepôts du pont de Crimée, les docks-entrepôts du pont de Flandre, les abattoirs de la Villette, l'église Saint Joseph Artisan, l'architecture des année trente, la revalorisation de l'Est parisien, réamenagement du boulevard Richard Lenoir. Conçus au siècle des Lumières, réalisés sous l'Empire, modernisés depuis, les canaux de Paris ont pour objet d'acheminer l'eau et les marchandises. La percée de ces canaux à profondément modifié le tissu urbain, transformant vergers et potagers en un faubourg industriel. Cette zone productive et ouvrière ne chargera qu'à la fin du XIX siècle, au moment de la réhabilitation de l'Est parisien.Autre l'histoire de la construction des canaux, ...

CANAL ; TRANSPORT FLUVIAL ; EAU ; BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

- 319 pages , 58 IF92

A la demande de l'Epadesa qui souhaitait valoriser et surtout faire connaître au plus grand nombre le travail des architectes de La Défense, des origines à 2020, les éditions Dominique Carré ont fait appel à Simon Texier, maître de conférences à l'université de Paris-Sorbonne, spécialiste de l'architecture et de l'urbanisme contemporain, pour répertorier l'intégralité des immeubles, équipements et tours de La Défense.La Défense, quartier d'affaires conçu ex nihilo dans les années 1950, est classé dès sa naissance parmi les villes neuves devenues d'authentiques mythes modernes, à l'instar du Brasilia de Kubitschek, Oscar Niemeyer et Lúcio Costa (1956-1960) ou du Chandigarh de Nehru, Le Corbusier et Pierre Jeanneret (1950-1965).La Défense est d'abord un projet issu de la volonté politique de créer dans la France de l'après-guerre un centre d'affaires capable de rivaliser avec les grandes places financières européennes. Cette seule vision techniciste a longtemps prévalu, véhiculant une histoire architecturale et technique partielle qui compterait sur les doigts de la main quelques aménageurs visionnaires ayant confié les clés des lieux à autant d'architectes précurseurs.Or la réalité est forcément plus complexe et demande à être lue sous des prismes différents, en particulier sous celui de la centaine d'architectes qui ont signé des bâtiments à la Défense et auxquels ce livre rend hommage.Qui sont-ils? D'où viennent-ils ? Avec qui se sont-ils alliés ? Et pour quels programmes?Autant de questions auxquelles répond SimonTexier, sachant que, de Robert Camelot jusqu'àThom Mayne, l'histoire des architectes de la Défense ne s'est pas écrite sur le seul registre créatif. D'une génération d'architectes à l'autre, s'est dessiné ce que l'on peut appeler un « esprit Défense », que ce livre met en lumière.L'ouvrage propose une iconographie entièrement inédite pour raconter la Défense en 14 quartiers, 120 bâtiments, 10 tours en projet et 100 architectes : photographies aériennes, photographies au sol, plans en perspective, élévations en 3D, portraits dessinés des architectes. A la demande de l'Epadesa qui souhaitait valoriser et surtout faire connaître au plus grand nombre le travail des architectes de La Défense, des origines à 2020, les éditions Dominique Carré ont fait appel à Simon Texier, maître de conférences à l'université de Paris-Sorbonne, spécialiste de l'architecture et de l'urbanisme contemporain, pour répertorier l'intégralité des immeubles, équipements et tours de La Défense.La Défense, quartier ...

TOUR ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; ARCHITECTE-ROLE ; BATIMENT DE BUREAUX ; PLANIFICATION URBAINE ; CENTRE D'AFFAIRES

... Lire [+]

- 355 p , 39 CAT

Objet mineur dans l'image courant d'un Paris collectif et haussmannien, la maison parisienne réussit l'impossible pari de se glisser dans les espaces paeticuliers et résiduels et de résister aux évolutions du tissus urbain.Présentation de 50 réalisations récentes de maisons urbaines à Paris.Livre publié à l'occasion de l'exposition créée par le Pavillon de l'Arsenal. Mars 2004 à août 2004 Objet mineur dans l'image courant d'un Paris collectif et haussmannien, la maison parisienne réussit l'impossible pari de se glisser dans les espaces paeticuliers et résiduels et de résister aux évolutions du tissus urbain.Présentation de 50 réalisations récentes de maisons urbaines à Paris.Livre publié à l'occasion de l'exposition créée par le Pavillon de l'Arsenal. Mars 2004 à août 2004

MAISON INDIVIDUELLE ; LOTISSEMENT ; ESPACE RESIDUEL ; ART CONTEMPORAIN ; HABITAT-HISTOIRE

... Lire [+]

253 - p. 65 - 72

La colline de Chaillot s'est dotée en 1937 de trois palais qui, chacun à sa manière, redonnaient une actualité à l'ordre classique et à sa sobre clarté : blanche avec le travertin français du Palais de Tokyo, beige avec la pierre de Bourgogne du palais de Chaillot, rose brun avec les bétons bruts du palais d'Iena. Sur le site du service des phares et balises, ce dernier accueillera jusqu'en 1955 le musée des Travaux publics, avant de devenir le siège de l'actuel Conseil économique, social et environnemental. Pièce maîtresse du parcours constructif et théorique d'Auguste Perret, l'édifice est aussi l'un des grands classiques de l'architecture moderne et, plus encore, le premier et le seul monument parisien intégralement réalisé en béton. La colline de Chaillot s'est dotée en 1937 de trois palais qui, chacun à sa manière, redonnaient une actualité à l'ordre classique et à sa sobre clarté : blanche avec le travertin français du Palais de Tokyo, beige avec la pierre de Bourgogne du palais de Chaillot, rose brun avec les bétons bruts du palais d'Iena. Sur le site du service des phares et balises, ce dernier accueillera jusqu'en 1955 le musée des Travaux publics, avant de devenir le ...

CONSTRUCTION EN BETON ; BETON ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

75 - p. 24-32

La récente rénovation du musée Picasso constitue un cas de figure original, quasi unique mais probablement appelé à se développer : l'intervention dans un édifice au caractère patrimonial double.

REHABILITATION DE BATIMENT ; MUSEE

... Lire [+]

118 - de p 96 à p 101

... Lire [+]

- 142 p , 25 P18

Catalogue consacré au 18ème arrondissement, dans le cadre de l'exposition "Paris en 80 quartiers", organisée avec la "Mission Paris 2000". Historique et notices par quartiers des principaux monuments, places, jardins de l'arronsissement.

HISTOIRE ; GUIDE D'ARCHITECTURE ; QUARTIER

... Lire [+]

- 142 p , 54 P13

Catalogue consacré au 13ème arrondissement, dans le cadre de l'exposition "Paris en 80 quartiers", organisée avec la "Mission Paris 2000". Historique et notices par quartiers des principaux monuments, places, jardins de l'arronsissement.

HISTOIRE ; GUIDE D'ARCHITECTURE ; QUARTIER

... Lire [+]

Z