0

Documents  TEXIER Simon | enregistrements trouvés : 35

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q


- 239 p , 96 PU

Quel avenir s'offrait à Paris au sortir du XIXe siècle ? Ses limites semblaient durablement établies par l'enceinte de Thiers - elles resteront d'ailleurs quasiment inchangées après la destruction de l'ouvrage militaire - tandis que sa texture, de la forme des avenues au style des immeubles, portait la marque indélébile du préfet Haussmann. C'est à cet héritage fondateur et étouffant qu'ont été confrontés les architectes et les urbanistes du XXe siècle. Combien de projets, de manifestes, d'architectures de papier a-t-on échafaudés pour inventer une postérité à la capitale haussmannienne? Du rejet de l'urbanisme d'alignement à l'urbanisme d'îlot puis d'ensemble, ce sont les fondements mêmes de la fabrication de la ville qui ont été remis en cause. Aucune de ces ruptures ne saura toutefois imposer son ordre dans le Paris contemporain, mais la succession des tentatives introduira des irrégularités assez marquantes pour être fondatrices d'un nouveau paysage urbain. Quel avenir s'offrait à Paris au sortir du XIXe siècle ? Ses limites semblaient durablement établies par l'enceinte de Thiers - elles resteront d'ailleurs quasiment inchangées après la destruction de l'ouvrage militaire - tandis que sa texture, de la forme des avenues au style des immeubles, portait la marque indélébile du préfet Haussmann. C'est à cet héritage fondateur et étouffant qu'ont été confrontés les architectes et les urbanistes du XXe ...

XXe SIÈCLE ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; DOCUMENT D'URBANISME ; POLITIQUE DE L'URBANISME

... Lire [+]

- 210 P , 83 AML

À travers trois générations, les Lesage (Victor, Robert et Pierre) ont contribué à façonner le paysage parisien et francilien. Leurs carrières témoignent d'une attention à toutes les échelles d'intervention, de la devanture de magasin aux plans d'urbanisme, des immeubles posthaussmanniens à la ZAC Paris Rive gauche en passant par des immeubles phares de l'identité parisienne comme la Mutualité ou l'actuel Barrio Latino.
Ce livre propose donc d'analyser les principaux projets de cette dynastie d'architectes bretons, en mettant l'accent sur leur souci constant de répondre aux problématiques spécifiques du moment (logement, résorption de l'habitat insalubre, monumentalisation des entrées, équilibre du territoire, etc.). Il inscrit les travaux des Lesage dans le contexte historique spécifique de l'Île-de-France, plus particulièrement dans l'histoire des lotissements et des plans d'urbanisme que les trois générations ont établis. Cette dimension urbaine, à laquelle est naturellement associée celle des espaces libres et des jardins, constitue le fil rouge de cet ouvrage.
À travers trois générations, les Lesage (Victor, Robert et Pierre) ont contribué à façonner le paysage parisien et francilien. Leurs carrières témoignent d'une attention à toutes les échelles d'intervention, de la devanture de magasin aux plans d'urbanisme, des immeubles posthaussmanniens à la ZAC Paris Rive gauche en passant par des immeubles phares de l'identité parisienne comme la Mutualité ou l'actuel Barrio Latino.
Ce livre propose donc ...

XIXe SIÈCLE ; XXe SIÈCLE ; MONOGRAPHIE ; ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 319 pages , 58 IF92

A la demande de l'Epadesa qui souhaitait valoriser et surtout faire connaître au plus grand nombre le travail des architectes de La Défense, des origines à 2020, les éditions Dominique Carré ont fait appel à Simon Texier, maître de conférences à l'université de Paris-Sorbonne, spécialiste de l'architecture et de l'urbanisme contemporain, pour répertorier l'intégralité des immeubles, équipements et tours de La Défense.La Défense, quartier d'affaires conçu ex nihilo dans les années 1950, est classé dès sa naissance parmi les villes neuves devenues d'authentiques mythes modernes, à l'instar du Brasilia de Kubitschek, Oscar Niemeyer et Lúcio Costa (1956-1960) ou du Chandigarh de Nehru, Le Corbusier et Pierre Jeanneret (1950-1965).La Défense est d'abord un projet issu de la volonté politique de créer dans la France de l'après-guerre un centre d'affaires capable de rivaliser avec les grandes places financières européennes. Cette seule vision techniciste a longtemps prévalu, véhiculant une histoire architecturale et technique partielle qui compterait sur les doigts de la main quelques aménageurs visionnaires ayant confié les clés des lieux à autant d'architectes précurseurs.Or la réalité est forcément plus complexe et demande à être lue sous des prismes différents, en particulier sous celui de la centaine d'architectes qui ont signé des bâtiments à la Défense et auxquels ce livre rend hommage.Qui sont-ils? D'où viennent-ils ? Avec qui se sont-ils alliés ? Et pour quels programmes?Autant de questions auxquelles répond SimonTexier, sachant que, de Robert Camelot jusqu'àThom Mayne, l'histoire des architectes de la Défense ne s'est pas écrite sur le seul registre créatif. D'une génération d'architectes à l'autre, s'est dessiné ce que l'on peut appeler un « esprit Défense », que ce livre met en lumière.L'ouvrage propose une iconographie entièrement inédite pour raconter la Défense en 14 quartiers, 120 bâtiments, 10 tours en projet et 100 architectes : photographies aériennes, photographies au sol, plans en perspective, élévations en 3D, portraits dessinés des architectes. A la demande de l'Epadesa qui souhaitait valoriser et surtout faire connaître au plus grand nombre le travail des architectes de La Défense, des origines à 2020, les éditions Dominique Carré ont fait appel à Simon Texier, maître de conférences à l'université de Paris-Sorbonne, spécialiste de l'architecture et de l'urbanisme contemporain, pour répertorier l'intégralité des immeubles, équipements et tours de La Défense.La Défense, quartier ...

TOUR ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; ARCHITECTE-ROLE ; BATIMENT DE BUREAUX ; PLANIFICATION URBAINE ; CENTRE D'AFFAIRES

... Lire [+]

75 - p. 24-32

La récente rénovation du musée Picasso constitue un cas de figure original, quasi unique mais probablement appelé à se développer : l'intervention dans un édifice au caractère patrimonial double.

REHABILITATION DE BATIMENT ; MUSEE

... Lire [+]

260 - p.61-68

La reconstruction d'Amiens entre 1945 et 1962 ne porte véritablement la marque d'aucun architecte, contrairement au Havre, où Perret impose sa doctrine, contrairement au Maubeuge d'André Lurçat, au Tours de Pierre Patout, au Saint-Malo de Louis Arretche. Même si Pierre Dufau a, pendant près de vingt ans, dirigé puis suivi la reconstruction de la ville, c'est toute l'originalité de cet immense chantier que d'avoir sollicité une multitude d'acteurs - notamment quelque 200 architectes d'opération - et d'expressions architecturales, tout en misant, ponctuellement, sur l'intervention de personnalités charismatiques. La reconstruction d'Amiens entre 1945 et 1962 ne porte véritablement la marque d'aucun architecte, contrairement au Havre, où Perret impose sa doctrine, contrairement au Maubeuge d'André Lurçat, au Tours de Pierre Patout, au Saint-Malo de Louis Arretche. Même si Pierre Dufau a, pendant près de vingt ans, dirigé puis suivi la reconstruction de la ville, c'est toute l'originalité de cet immense chantier que d'avoir sollicité une multitude ...

RECONSTRUCTION ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES

... Lire [+]

- 293 p , 23 PJ

L'histoire de la création des parcs et jardins de Paris aux 19ème et 20ème siècles. Plus récemment le parc de Bercy, le parc André-Citroën et de la Villette ainsi que des nouvelles formes d'espaces protégés : les coulées vertes, les jardins sur dalles, la Petite Ceinture.

PARC URBAIN ; JARDIN ; ESPACE VERT ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; COUR URBAINE

... Lire [+]

- 127 pages , 36 P16

En s'opposant aux destructions révolutionnaires et en exposant les chefs-d'oeuvre sauvés, Alexandre Lenoir a été le précurseur d'une conscience patrimoniale.Mais en dehors de ces circonstances exceptionnelles, l'architecture n'a pas vocation à être transportée pour être exposée grandeur nature. Comment alors la montrer ? Eugène Viollet-le-Duc, en 1879, réussit à faire accepter l'idée d'un musée de moulages, comprenant aussi photographies et maquettes d'architecture, installé dans le palais du Trocadéro. Exposer l'architecture est aujourd'hui la vocation de la Cité de l'architecture et du patrimoine, qui hérite de cette conscience patrimoniale et la projette dans l'avenir, en associant la conservation à la création, insistant sur l'idée d'un patrimoine vivant et d'une architecture contemporaine respectueuse du contexte où elle s'inscrit.Simon Texier, historien de l'architecture, raconte ici l'aventure fondatrice de la Cité - toute jeune institution culturelle qui réunit trois institutions préexistantes : le musée des Monuments français, l'École de Chaillot et l'Institut français d'architecture. Son ambition est immense : construire et faire partager par le plus grand nombre une culture architecturale et urbaine. En s'opposant aux destructions révolutionnaires et en exposant les chefs-d'oeuvre sauvés, Alexandre Lenoir a été le précurseur d'une conscience patrimoniale.Mais en dehors de ces circonstances exceptionnelles, l'architecture n'a pas vocation à être transportée pour être exposée grandeur nature. Comment alors la montrer ? Eugène Viollet-le-Duc, en 1879, réussit à faire accepter l'idée d'un musée de moulages, comprenant aussi photographies et ...

MUSEE D'ARCHITECTURE ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 355 p , 39 CAT

Objet mineur dans l'image courant d'un Paris collectif et haussmannien, la maison parisienne réussit l'impossible pari de se glisser dans les espaces paeticuliers et résiduels et de résister aux évolutions du tissus urbain.Présentation de 50 réalisations récentes de maisons urbaines à Paris.Livre publié à l'occasion de l'exposition créée par le Pavillon de l'Arsenal. Mars 2004 à août 2004 Objet mineur dans l'image courant d'un Paris collectif et haussmannien, la maison parisienne réussit l'impossible pari de se glisser dans les espaces paeticuliers et résiduels et de résister aux évolutions du tissus urbain.Présentation de 50 réalisations récentes de maisons urbaines à Paris.Livre publié à l'occasion de l'exposition créée par le Pavillon de l'Arsenal. Mars 2004 à août 2004

MAISON INDIVIDUELLE ; LOTISSEMENT ; ESPACE RESIDUEL ; ART CONTEMPORAIN ; HABITAT-HISTOIRE

... Lire [+]

- 371p. , 69 AMP

Cet ouvrage est la première monographie dédiée à Georges-Henri Pingusson, l'une des figures les plus marquantes et les plus originales du Mouvement Moderne en France.En 1953, il est choisi pour la conception du Mémorial des martyrs français de la déportation, situé à la pointe de l'île de la Cité à Paris.

MAISON INDIVIDUELLE ; HISTOIRE ; LOGEMENT

... Lire [+]

- 192 pages , 37 AMH

Denis Honegger (1907-1981) est l'un des plus grands architectes suisses du XXe siècle. Après un bref passage dans l'atelier de Le Corbusier, ce disciple d'Auguste Perret développera pendant trente ans, avec un degré de sophistication inégalé, la doctrine du "classicisme structurel": c'est dans cet esprit qu'il conçoit l'université de Miséricorde et l'église du Christ-Roi à Fribourg, ainsi que l'Institut de physique de Genève. En France, où se déroule l'essentiel sa carrière après 1945, il est l'auteur de plusieurs ensembles de logements dans lesquels il parvient à concilier industrialisation, langage classique et composition urbaine. La rénovation du quartier de l'église de Pantin, son opération la plus importante, a reçu le label "Patrimoine XXe" en décembre 2008.Quelques réalisations citées:Immeuble de bureaux à l'angle de la rue de Prony et avenue de Wagram (Paris, 17ème).Immeuble de logements rue Dutot (Paris 15ème), sa première réalisation française.Projet d'aménagement de Malakoff. Denis Honegger (1907-1981) est l'un des plus grands architectes suisses du XXe siècle. Après un bref passage dans l'atelier de Le Corbusier, ce disciple d'Auguste Perret développera pendant trente ans, avec un degré de sophistication inégalé, la doctrine du "classicisme structurel": c'est dans cet esprit qu'il conçoit l'université de Miséricorde et l'église du Christ-Roi à Fribourg, ainsi que l'Institut de physique de Genève. En France, où se ...

LOGEMENT ; BATIMENT CULTUEL ; AMENAGEMENT URBAIN ; BATIMENT DE BUREAUX ; BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

- 246 p. , 56 CAT

Les 2500 immeubles parisiens construits dans les années 1950 forment une entité qui a largement contribué à dessiner et moderniser la ville. Dernière decennie pendnat laquelle se développent massivement des immeubles "urbains", les années 50 sont un moment de tension entre deux idées de la ville. De cette tension naîtront des bâtiments remarquables et d'une évidente actualité, bâtiments don les qualités contrastent avec la connaissance très lacunaire que l'on en a aujourd'hui. Cet ouvrage propose une relecture de ces architectures, signées par des architectes souvent méconnus, à travers un abécédaire qui met en lumière ses caractéristiques et les conditions de sa production. Plus de 300 bâtiments "repères" illustrent ce corpusAbécédaire de l'immeuble 50 : - aligement- allège- angle (immeuble d')- architectes- arts appliqués- arts ménnagers- automobile- balcon- barre- béton armé- brique- cadres prréfabriqué- chambre de bonne- cheminée- couleur- distribution- eentrée- escalier- façade épaaisse- façade lisse- façade légère- gabarit- garage- grinsberg (jean)- gradins- immeuble mixte- jardin- Le Corbusier- loge- métal- MRU- OPHLM- périphérie- Perret (Auguste)- pierre- plan-masse- poteau- préfabrication- prouvé (jean)- redents- résidence- sttores- toitures-terrasses- tour Les 2500 immeubles parisiens construits dans les années 1950 forment une entité qui a largement contribué à dessiner et moderniser la ville. Dernière decennie pendnat laquelle se développent massivement des immeubles "urbains", les années 50 sont un moment de tension entre deux idées de la ville. De cette tension naîtront des bâtiments remarquables et d'une évidente actualité, bâtiments don les qualités contrastent avec la connaissance très ...

IMMEUBLE ; CRISE DU LOGEMENT ; POLITIQUE URBAINE ; DOCUMENT D'URBANISME ; PREFABRICATION ; METAL ; PIERRE ; TOUR ; MUR RIDEAU ; BATIMENT D'HABITATION EN BARRE ; BETON ; BRIQUE ; XXe SIÈCLE

... Lire [+]

- 286 p. , 65 PT

L'invention des chemin de fer bouleverse Paris. Techniquement et socialement révolutionnaire, l'univers du rail est une quête de progrès, une évolution perpétuelle qui ne tarde pas à métamorphoser la capitale. Les mutations, conflits s'accélèrent jusqu'au Second Empire et rebondissent au XXème siècle après les 30 glorieuses et les récentes innovations.

HISTOIRE ; METRO ; GARE DE CHEMIN DE FER ; GARE-STATION DE METRO ; HISTOIRE DE L'URBANISME ; LOTISSEMENT ; QUARTIER ; RESEAU FERRE ; SIEGE SOCIAL ; R.E.R. ; TRANSPORT EN COMMUN ; TRAIN

... Lire [+]

- 142 p , 25 P18

Catalogue consacré au 18ème arrondissement, dans le cadre de l'exposition "Paris en 80 quartiers", organisée avec la "Mission Paris 2000". Historique et notices par quartiers des principaux monuments, places, jardins de l'arronsissement.

HISTOIRE ; GUIDE D'ARCHITECTURE ; QUARTIER

... Lire [+]

- 142 p , 54 P13

Catalogue consacré au 13ème arrondissement, dans le cadre de l'exposition "Paris en 80 quartiers", organisée avec la "Mission Paris 2000". Historique et notices par quartiers des principaux monuments, places, jardins de l'arronsissement.

HISTOIRE ; GUIDE D'ARCHITECTURE ; QUARTIER

... Lire [+]

- 292 pages , 22 PA

Sait-on que Paris, fameuse "capitale du XIXe siècle", compte davantage de mètres carrés logés dans des architectures du XXe siècle que dans celles héritées de tous les autres siècles confondus ? Et cette présence massive se double d'une variété à nulle autre comparable dans les formes, les dimensions, les plans ou les méthodes de construction. Des efflorescences de l'Art nouveau aux couleurs du postmodernisme, tous les genres - ou presque - ont eu droit de cité à Paris. Mais une ville n'est pas un catalogue de styles prédéfinis, fussent-ils représentés par des personnalités prestigieuses. C'est en considérant l'ensemble du bâti parisien, y compris dans ses réalisations méconnues, que l'on prend la mesure pleine et entière de l'évolution du paysage architectural.* 1897-1913 : le retour des architectes * 1913-1929 : le temps des expérimentations * 1929-1940 : maturité de l'architecture moderne * 1940-1961 : l'art et l'industrie * 1961-1974 : la modernisation à l'oeuvre * 1974-1989 : l'architecture urbaine * 1989-2007 : un éclectisme sous contrôle Sait-on que Paris, fameuse "capitale du XIXe siècle", compte davantage de mètres carrés logés dans des architectures du XXe siècle que dans celles héritées de tous les autres siècles confondus ? Et cette présence massive se double d'une variété à nulle autre comparable dans les formes, les dimensions, les plans ou les méthodes de construction. Des efflorescences de l'Art nouveau aux couleurs du postmodernisme, tous les genres - ou presque - ont ...

HISTOIRE ; ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ; LOGEMENT ; RAPPORT ART-ARCHITECTURE

... Lire [+]

263 - p. 67 - 71

En novembre 1960 est créée dans l'Essonne, au sud de Paris, sur un plateau dominant la vallée de Chevreuse, la zone à urbaniser en priorité (ZUP) de Bures-Orsay, dont Robert Camelot et François Prieur sont nommés architectes en chef. Elle devient, en février 1977, une nouvelle ville - mais sans acquérir le statut de ville nouvelle. Camelot et Prieur chercheront à s'abstraire du strict fonctionnalisme qui régissait alors les grands ensembles, tout en prônant une esthétique architecturale moderniste. La ville accueillera des logements conçus par Georges Henri Pingusson, Daniel Michelin ou Andrault et Parat. Cet assemblage de signatures s'opère dans le respect d'un plan-masse qui, malgré son inachèvement, a produit un cadre urbain dont le potentiel demeure la base de l'actuel plan Anru. En novembre 1960 est créée dans l'Essonne, au sud de Paris, sur un plateau dominant la vallée de Chevreuse, la zone à urbaniser en priorité (ZUP) de Bures-Orsay, dont Robert Camelot et François Prieur sont nommés architectes en chef. Elle devient, en février 1977, une nouvelle ville - mais sans acquérir le statut de ville nouvelle. Camelot et Prieur chercheront à s'abstraire du strict fonctionnalisme qui régissait alors les grands ensembles, ...

HISTOIRE DE L'URBANISME ; PLAN DE VILLE ; PLANIFICATION URBAINE

... Lire [+]

- 189 p , 32 PA

Ce panorama, autrement dit cette « vue qui embrasse tout », veut présenter l'architecture parisienne comme une suite de moments, de monuments, d'acteurs ou de traits distinctifs qui, chacun, ont contribué à façonner la ville. Le lecteur suivra ainsi le cours d'une histoire découpée, double page par double page, selon un mode à la fois chronologique et thématique. Il ne s'agit pas d'une seule succession de formes mais aussi des modalités de leur émergence et de leur diffusion. L'histoire vivante de l'architecture est faite d'influences, d'inventions, d'assimilations et de rejets. On passera ainsi en revue, dans des synthèses concises et claires agrémentées de photographies des exemples les plus significatifs, des époques et des styles (classicisme, romantisme, éclectisme, art nouveau...), des acteurs déterminants (architectes, souverains...), des notions (monumentalité, rationalisme, légèreté...), des motifs (clochers, dômes, tours...), des situations urbaines (l'immeuble d'angle), des matériaux (fer, brique, béton armé...). Ce vaste tableau ne se restreint pas aux seuls immeubles d'habitation mais englobe aussi les édifices - églises, hôtels particuliers, bâtiments publics...- qui composent le paysage urbain. Ce panorama, autrement dit cette « vue qui embrasse tout », veut présenter l'architecture parisienne comme une suite de moments, de monuments, d'acteurs ou de traits distinctifs qui, chacun, ont contribué à façonner la ville. Le lecteur suivra ainsi le cours d'une histoire découpée, double page par double page, selon un mode à la fois chronologique et thématique. Il ne s'agit pas d'une seule succession de formes mais aussi des modalités de leur ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

246 - p. 14-17

L'Atelier d'architecture et d'urbanisme (AUA) a initié entre les années 1960 et 1980 une démarche pluridisciplinaire de la pratique urbaine et architecturale. Créé par Jacques Allégret, l'AUA qui a vu passé dans ses rangs une centaine de professionnels - notamment Paul Chemetov, Henri Ciriani ou Michel Corajoud - a marqué une génération de maîtres d'oeuvre par son engagement social et politique. A l'occasion de l'exposition rétrospective qui lui est consacrée à la Cité de l'architecture et du patrimoine du 30 octobre 2015 au 29 février 2016, Paul Chemetov rappelle ci quelles ont été les particularités de cet "atelier" hors du commun et le contexte politique et économique dans lequel il a évolué. L'Atelier d'architecture et d'urbanisme (AUA) a initié entre les années 1960 et 1980 une démarche pluridisciplinaire de la pratique urbaine et architecturale. Créé par Jacques Allégret, l'AUA qui a vu passé dans ses rangs une centaine de professionnels - notamment Paul Chemetov, Henri Ciriani ou Michel Corajoud - a marqué une génération de maîtres d'oeuvre par son engagement social et politique. A l'occasion de l'exposition rétrospective qui lui ...

HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

n° 72/2013 - 184 p , 152 AB

Qu'elle soit simple mur enduit, paroi de verre, entrelacs métallique ou résille de béton, pan ornementé de sculptures, de peintures, de photographies, de céramiques ou de végétaux, la façade s'offre toujours m avec plus ou moins de netteté m comme image singulière dans l'espace urbain, comme forme découpée dans l'espace du sensibleo

Sommaire

Jérémie KOERING, Simon TEXIER, Architecture et arts visuels : aspects d'une rencontre

Andreas BEYER, La façade comme tableau historique. Le cas du Palazzo Carafa di Maddaloni à Naples

Simon TEXIER, Le béton matière d'art : architecture et arts visuels au XXe siècle

Entretiens de Guillaume Le Gall avec Patrick Tosani, Thomas Billard et Philippe Lankry autour de la Cité Traëger (Paris 18eme, Philippe Lankry architecte)

Anne VUILLEMARD-JENN, La polychromie des façades gothiques et sa place au sein d'un dispositif visuel

Nicolas CORDON, Édouard DEGANS, À travers le cadre : fenêtres, stuc et ornement sur les façades du palais Capodiferro

Aurélie MICHEL, L'aile exhaussée de la maison Gaudin à Nancy : une manifestation visuelle de la nature

Paola VALENTI, Autour de Lucio Fontana. Quelques réflexions sur le rapport art/architecture dans les années 1950 et 1960

Morgane LANOUE, Concevoir des façades en couleurs pour les grands ensembles

Amari PELIOWSKI, Gordon Matta-Clark, déconstructeur de façades

Milena PAEZ, La façade muséale comme médium artistique : de la surface à l'interface

Émeline CURIEN, Les leçons de la forme. Façades et enveloppes dans l'architecture suisse alémanique depuis les années 1980

Brenda Lynn EDGAR, Le bâtiment expose : les façades photographiques de la fin du XXe siècle

Anne ROQUEPLO, Altération de la limite de l'espace domestique : l'architecture à la lumière de l'art contemporain

Matteo BURIONI, Fondements de la communauté. Aspects performatifs des façades de palais à la Renaissance
Qu'elle soit simple mur enduit, paroi de verre, entrelacs métallique ou résille de béton, pan ornementé de sculptures, de peintures, de photographies, de céramiques ou de végétaux, la façade s'offre toujours m avec plus ou moins de netteté m comme image singulière dans l'espace urbain, comme forme découpée dans l'espace du sensibleo

Sommaire

Jérémie KOERING, Simon TEXIER, Architecture et arts visuels : aspects d'une ...

FACADE ; DECORATION DE FACADE ; ART MODERNE ; COULEUR-ARCHITECTURE

... Lire [+]

- 190 pages , 96 AMP

Cette monographie permet de découvrir le parcours et les réalisations d'un représentant de la modernité architecturale, auteur notamment de l'hôtel Latitude 43 à Saint-Tropez (1932), du Mémorial des martyrs de la déportation à Paris (1962) et du théâtre des Menus-Plaisirs, rue La Fontaine, à Paris (1929-1930)

EXPOSITION UNIVERSELLE ; LOGEMENT ; MAISON INDIVIDUELLE ; PROJET D'ARCHITECTURE ; PROJET URBAIN ; BATIMENT INDUSTRIEL ; MOBILIER

... Lire [+]

Z