Rechercher


0

Documents  BATIMENT INDUSTRIEL | enregistrements trouvés : 142

O

-A +A

P Q

numéro spécial "une année d'architecture en France 2014" - 241 , 1 AA 29

- Cité des Métiers Hermès, RDAI Architecture, Pantin ; Equerre d'argent 2014
- Fondation Vuitton, Frank Gehry, Paris 16e
- Foyer de travailleurs et crèche, Chartier Dalix - Avenier Cornejo
- Cité de l'environnement, Fassio & Viaud, Pantin
- 35 logements sociaux, LA architectures, Montreuil-sous-Bois
- Auditorium et conservatoire, PARC Architectes, Bondy
- Restructuration et extension de 5 logements, RAMDAM, Saint-Denis
- Pôle Culturel, Atelier 2/3/4, Courbevoie
- Médiathèque, Brenac&Gonzalez, Choisy-le-Roi
- Parc zoologique de Paris, Jacqueline Osty, Bernard Tschumi, Paris 12e
- Fondation seydoux-Pathé, Renzo Piano, Paris 13e
- Centre de distribution de ciment, VIB architecture, paris 13e
- Pôle scientifique et technique, Jean-Philippe Pargade, Cité Descarts, Champs-sur-Marne
- Bureaux, Hardel & Le Bihan, Paris 17e
- Lycée, Phine Dottelonde, Dammartin-en-Goële
- Complexe sportif, Christophe Gulizzi, Massy
- Conservatoire de musique et de danse, Defrain-Souquet, Melun
- Centre sportif, SCAPE, Paris 20e
- Centre sportif, Dietmar Feichtinger, Paris 19e
- 72 logements étudiants, Lipsky + Rollet, Maison de L'inde, Cité internationale, Paris 14e
- 8 logements locatifs, Benjamin Fleury, Pantin
- 30 logements intermédiaires et maisons de ville, Sabri Bendimérad, Paris 20e
- 73 logements sociaux, Badia Berger, Stains
- 130 logements sociaux, Jean Guervilly, Mennecy
- EHPAD, Naud & Poux, Villejuif
- Foyer d'accueil pour adolescents, Damien Brambilla, Paris 20e
- Crèche, David Devaux, paris 20e
- Centre d'accueil pour mineurs, Marjan Hessamfar & Joe Vérons, Paris 20e
- Crèche, Vladimir Doray, Paris 20e
- Crèche, BMC2, Paris 19e
- Patronage Laïque et 30 studios, MAB, LAPS, Paris 15e
- restructuration de bureaux, Patrick Mauger, Saint-Mandé
- Rénovation-extension d'un collège classé, Christiane Schmuckle-Mollard, Villejuif
- Reconversion d'une maison, Bernard Desmoulin, Montreuil-sous-Bois
- Cité des Métiers Hermès, RDAI Architecture, Pantin ; Equerre d'argent 2014
- Fondation Vuitton, Frank Gehry, Paris 16e
- Foyer de travailleurs et crèche, Chartier Dalix - Avenier Cornejo
- Cité de l'environnement, Fassio & Viaud, Pantin
- 35 logements sociaux, LA architectures, Montreuil-sous-Bois
- Auditorium et conservatoire, PARC Architectes, Bondy
- Restructuration et extension de 5 logements, RAMDAM, Saint-Denis
- Pôle Culturel, Atelier ...

BATIMENT DE BUREAUX ; ARCHITECTURE DE PRESTIGE ; BATIMENT CULTUREL ; CRECHE ; FOYER D'HEBERGEMENT ; LOGEMENT SOCIAL ; AUDITORIUM ; CONSERVATOIRE ; LOGEMENT ; CENTRE CULTUREL ; MEDIATHEQUE ; ZOO ; BATIMENT INDUSTRIEL ; BATIMENT A USAGE SCIENTIFIQUE ; LYCEE ; EQUIPEMENT SPORTIF ; RESIDENCE UNIVERSITAIRE ; BATIMENT D'HABITATION COLLECTIF ; MAISON INDIVIDUELLE ; LOGEMENT POUR PERSONNE AGEE ; COLLEGE

... Lire [+]

N°1 - 19 pages , 41 IF93

Dès le dernier quart du XIXème siècle, Pantin devient célèbre pour ses usines de parfumerie.

BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

- 257 p , 78 IF93

Etude d'histoire des techniques sur un échantillonnage d'édifices en béton, représentatif du territoire de la Seine Saint Denis. Dés1853 à 1983.

BETON ; CONSTRUCTION EN BETON ; XXe SIÈCLE ; TECHNOLOGIE DE LA CONSTRUCTION ; BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

- 173 p.
ISBN 978-2-86253-617-0, 39 PGA

Les noms des rues de la capital résonne de son passé ouvrier : rue de la Manutention, de la Tannerie, de la Briqueterie, des Charbonniers...
Aujourd'hui Paris réhabilite son ancien patrimoine ouvrier et développe des pôles d'entreprises pour garder dans ses murs une production industrielle et artisanale.
Un parcours qui propose de découvrir les racines parisiennes, forgées de labeur et émaillées parfois des révoltes ouvrières.
Les noms des rues de la capital résonne de son passé ouvrier : rue de la Manutention, de la Tannerie, de la Briqueterie, des Charbonniers...
Aujourd'hui Paris réhabilite son ancien patrimoine ouvrier et développe des pôles d'entreprises pour garder dans ses murs une production industrielle et artisanale.
Un parcours qui propose de découvrir les racines parisiennes, forgées de labeur et émaillées parfois des révoltes ouvrières.

GUIDE D'ARCHITECTURE ; BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

- 226 p , 37 P14

Implanté dans le 14e arrondissement de Paris, le centre-bus de la porte d'Orléans, où la RATP remise et entretient plus de deux cents véhicules, entre dans un processus de rénovation complète. Sur ce site industriel de près de deux hectares, sont développés trois projets signés par les agences Eric Lapierre Architecture, Atelier Seraji Architectes et Associés et Emmanuel Combarel Dominique Marrec architectes.
Chaque projet révèle et porte à son paroxysme les différentes potentialités de ce site. Ce livre retrace l'histoire d'une composition parisienne menée par la SEDP, société d'études et de développement patrimonial.
Implanté dans le 14e arrondissement de Paris, le centre-bus de la porte d'Orléans, où la RATP remise et entretient plus de deux cents véhicules, entre dans un processus de rénovation complète. Sur ce site industriel de près de deux hectares, sont développés trois projets signés par les agences Eric Lapierre Architecture, Atelier Seraji Architectes et Associés et Emmanuel Combarel Dominique Marrec architectes.
Chaque projet révèle et porte à son ...

BATIMENT INDUSTRIEL ; BATIMENT D'HABITATION COLLECTIF

... Lire [+]

- 104 pages , 50 P20

Deux catalogues en coffret, illustrés de photographies: L'un "les transports de surface à Paris, 1897-2012" situe dans le temps et l'espace le centre bus de Lagny ; L'autre "strates urbaines inédites" présente l'opération d'urbanisme de transformation du centre bus que la RATP a entrepris d'enterrer et d'agrandir en l'insérant dans un îlot emblématique de la ville dense et mixte. Deux catalogues en coffret, illustrés de photographies: L'un "les transports de surface à Paris, 1897-2012" situe dans le temps et l'espace le centre bus de Lagny ; L'autre "strates urbaines inédites" présente l'opération d'urbanisme de transformation du centre bus que la RATP a entrepris d'enterrer et d'agrandir en l'insérant dans un îlot emblématique de la ville dense et mixte.

REHABILITATION DE BATIMENT ; CONCOURS ; BATIMENT INDUSTRIEL ; EQUIPEMENT PUBLIC

... Lire [+]

- 119 p , 60 IF 93

Chantier de la construction des Grands Moulins de Pantin par Reichen et Robert.Courte histoire des industries de Pantin au XIX et XX eme siècle.

BATIMENT INDUSTRIEL ; RECONVERSION

... Lire [+]

- 63 p , 138 AB

La construction métallique génère les plus grandes enveloppes, crée les conditions requises par l'activité et remplit de multiples fonctions afférentes. Elle sait se rendre utile et se faire oublier. Elle travaille à bon compte, le coût du bâtiment étant souvent marginal en regard de celui de l'outil industriel ou des stocks. Le niveau d'exigence est en revanche des plus élevés : des portées libres, parfois phénoménales, des charges utiles en rapport, des enveloppes performantes et des contraintes de sécurité draconiennes. Reste l'impact de ces bâtiments volumineux que l'architecture à pour mission d'estomper, l'ouvrage métallique se recyclent à terme.Pour Paris et l'Île de France : - Centre logistique, aéroport de Orly, Valero et Gadan- Les studios du Lendit, Saint Denis, Lipky et Rollet La construction métallique génère les plus grandes enveloppes, crée les conditions requises par l'activité et remplit de multiples fonctions afférentes. Elle sait se rendre utile et se faire oublier. Elle travaille à bon compte, le coût du bâtiment étant souvent marginal en regard de celui de l'outil industriel ou des stocks. Le niveau d'exigence est en revanche des plus élevés : des portées libres, parfois phénoménales, des charges utiles en ...

BATIMENT INDUSTRIEL ; BATIMENT A USAGE SCIENTIFIQUE

... Lire [+]

- 112 p , 51 IF 93

Ancienne usine reconvertie en centre d'activités "Chanteloup".

RECONVERSION ; BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

- 190 pages , 96 AMP

Cette monographie permet de découvrir le parcours et les réalisations d'un représentant de la modernité architecturale, auteur notamment de l'hôtel Latitude 43 à Saint-Tropez (1932), du Mémorial des martyrs de la déportation à Paris (1962) et du théâtre des Menus-Plaisirs, rue La Fontaine, à Paris (1929-1930)

EXPOSITION UNIVERSELLE ; LOGEMENT ; MAISON INDIVIDUELLE ; PROJET D'ARCHITECTURE ; PROJET URBAIN ; BATIMENT INDUSTRIEL ; MOBILIER

... Lire [+]

- 240 pages , 4 IF77

La reconversion du patrimoine touche tous les types d'édifices et tous les domaines d'activité. Abbayes, fermes modèles du XIX° siècle, châteaux et grandes demeures, ensembles industriels deviennent des lieux culturels, touristiques, administratifs. Les entreprises, elles aussi, réinvestissent de nombreux sites. S'ouvre alors un dialogue entre histoire et création contemporaine.Comment faire cohabiter un bâti existant avec un nouveau programme, sans nuire à l'authenticité du lieu ? Comment adapter un monument ancien à la société d'aujourd'hui ? Quelles sont les contraintes et réticences ? Reconvertir des édifices, n'est-ce pas s'inscrire dans la démarche du développement durable ? N'est-ce pas permettre le maintien et la transmission d'un patrimoine ?A travers plusieurs exemples, tant seine-et-marnais que nationaux et internationaux, les auteurs vous invitent à découvrir des reconversions exemplaires et à vous pencher sur les multiples questions posées par cette thématique d'actualité.Au sommaire:Les châteaux du social : un mouvement de reconversion d'ampleurL'ouvrage s'intéresse tout d'abord au cas des châteaux. C'est un aspect auquel on ne pense pas forcément et sur lequel le livre offre une bonne synthèse. Les auteurs rappellent d'abord que dès le XVIIe siècle, la " fonction originelle de quelques châteaux a été subvertie". Les châteaux reconvertis sont souvent devenus des hospices ou des écoles de plein air, par exemple. C'est surtout dans l'entre deux guerres que le mouvement a été le plus fort. Bernard Toulier développe particulièrement le cas des colonies de vacances. Mais, à partir des années 1970, cette orientation vers le social commence à être remise en question. Des aspects notamment de mise aux normes rendent compliqué l'usage de ces bâtiments. Aujourd'hui, des raisons à la fois économiques mais aussi sociales expliquent l'abandon de ces endroits.Des cas étonnants : prison, hôtel de luxeParmi les multiples exemples abordés tout au long du livre, deux particulièrement peuvent interpeller. Tout d'abord, il y a le cas de la transformation de la maison d'arrêt de Coulommiers en bibliothèque municipale. Quelques clichés semblent témoigner d'une belle réussite esthétique. Signalons aussi la transformation de l'hospice gantois à Lille en hôtel de luxe. Là encore, les images sont assez impressionnantes et le texte qui les accompagne permet aussi de balayer parfois certains clichés sur la voracité des promoteurs. Jean-Claude Kindt qui s'occupe d'une société d'investissement hôtelier montre le travail de concertation qui a eu lieu autour de ce bâtiment. Il rappelle combien aujourd'hui les hôteliers sont à la recherche d'endroits exceptionnels à reconvertir et le retour sur investissement a été spectaculaire .L'exemple du patrimoine industrielCet aspect est abordé à travers l'exemple de l'usine Ideal standard à Aulnay sous bois, exemple qui présente notamment comme avantage d'être ancien et donne donc la possibilité de se livrer à un bilan. Il s'agit d'une emprise industrielle importante car couvrant 16 hectares. On découvre aussi ici l'importance de la volonté, notamment politique, car une attention particulière a été portée au fait d'éloigner d'éventuels promoteurs qui auraient pu intervenir. La reconversion fut avant tout un choix économique car coûtant près de 20 % de moins qu'une destruction ! Ce fait, peut-être étonnant, s'explique de plusieurs manières, qui ont toutes à voir avec l'ingénieur Auguste Freycinet. Le matériau qu'il avait choisi avait comme contrainte initiale d'être très résistant car lié à la fonderie. Détruire un tel ouvrage revenait donc très cher. De même, le bâtiment de Freycinet a été pensé en terme de rationalité et la structuration "poteaux-poutres" s'avère très facilement réutilisable lorsque l'on veut créer des lots de commerce.Des aspects pratiques, des acteurs multiplesL'ouvrage choisit de ne pas éluder les aspects pratiques et il est ainsi parsemé de plans, croquis. On y lit aussi les témoignages de tous les types d'acteurs, car au-delà des politiques, on entend des architectes ou des directeurs d'hôtel comme évoqué précédemment. On aborde aussi des problèmes techniques, mais pas trop, juste histoire de mesurer ce que peut être le quotidien d'une reconversion. C'est le cas pour l'église abbatiale d'Ardenne qui est devenue une bibliothèque. Est envisagée enfin la question de la mise en tourisme de ces lieux où l'on s'aperçoit, une fois de plus, qu'au-delà d'un lieu et de sa beauté, il faut créer de l'événementiel pour faire venir et surtout revenir le public. L'ouvrage se termine par 15 exemples : les auteurs de l'ouvrage ont voulu offrir un panorama de la variété des reconversions en Seine-et-Marne. Il y a évidemment une double page sur la chocolaterie Menier, mais on découvre aussi d'autres exemples. A chaque fois, le livre propose un rapide commentaire avec une vue générale et une vue de détail du lieu. La reconversion du patrimoine touche tous les types d'édifices et tous les domaines d'activité. Abbayes, fermes modèles du XIX° siècle, châteaux et grandes demeures, ensembles industriels deviennent des lieux culturels, touristiques, administratifs. Les entreprises, elles aussi, réinvestissent de nombreux sites. S'ouvre alors un dialogue entre histoire et création contemporaine.Comment faire cohabiter un bâti existant avec un nouveau programme, ...

RECONVERSION ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; BATIMENT INDUSTRIEL ; CHATEAU ; EGLISE

... Lire [+]

- 80 pages , 44 P15

Construire un centre de tri de déchets ménagers en pleine ville n'est pas un mince défi.C'est pourtant celui qu'a relevé l'agence AA'E - AIA Architectes en réalisant pour le Syctom un centre dons le 15e arrondissement. Son équipe o mis en oeuvre son expérience en matière d'équipements de traitement des déchets et de l'eau, et en y intégrant une très forte notion écologique puisque, non content d'être le premier centre de tri situé dans Paris, il est aussi le tout premier écocentre. Labellisé HQE, construit avec des matériaux recyclables et utilisant des panneaux photovoltaïques, le centre bénéficie d'un traitement paysager soigné, qui garantit sa parfaite intégration à un environnement urbain dense.L'exceptionnelle organisation sur deux niveaux permet de libérer des espaces verts autour de la construction et de foire à l'intérieur un parcours optimisé pour les camions. Donnant la parole aux concepteurs du projet - maître d'oeuvre et maître d'ouvrage -, cet opuscule porte un regard inédit sur une architecture représentative de notre intérêt commun à respecter l'environnement. Construire un centre de tri de déchets ménagers en pleine ville n'est pas un mince défi.C'est pourtant celui qu'a relevé l'agence AA'E - AIA Architectes en réalisant pour le Syctom un centre dons le 15e arrondissement. Son équipe o mis en oeuvre son expérience en matière d'équipements de traitement des déchets et de l'eau, et en y intégrant une très forte notion écologique puisque, non content d'être le premier centre de tri situé dans Paris, il ...

BATIMENT INDUSTRIEL ; TRAITEMENT DES DECHETS

... Lire [+]

(BP) Architectures. | 2006

Ouvrage

- 120 pages , 76 AMB

L'agence BP, la démarche, la méthode, les moyens.

LOGEMENT ; BATIMENT DE BUREAUX ; BATIMENT CULTUREL ; BATIMENT INDUSTRIEL ; GYMNASE ; CRECHE ; BATIMENT SCOLAIRE ; PISCINE ; BOUTIQUE

... Lire [+]

- 72 pages , 3 IF77

Le château d'eau de l'ancienne manufacture de papiers peints Isidore Leroy se dresse dans une boucle de la Seine, à Saint-Fargeau-Ponthierry. A ses côtés, l'usine et les cités ouvrières rappellent, de manière forte, l'histoire de cette entreprise qui, au cours des 140 années de son existence (1842-1982), dont la moitié sur le site de Ponthierry, a conquis la place de premier fabricant européen de papiers peints. Longtemps citée comme modèle d'une industrie française innovante, performante et créative, au rayonnement national et international, la manufacture Isidore Leroy, " Creusot du papier peint ", laisse comme témoignage de son histoire particulièrement riche des bâtiments et machines, une contribution déterminante à l'art industriel du papier peint et une oeuvre paternaliste toujours tangible dans le paysage de la ville. Cet ouvrage de synthèse invite à découvrir le patrimoine " des papiers peints Leroy " de Saint-Fargeau-Ponthierry. Le château d'eau de l'ancienne manufacture de papiers peints Isidore Leroy se dresse dans une boucle de la Seine, à Saint-Fargeau-Ponthierry. A ses côtés, l'usine et les cités ouvrières rappellent, de manière forte, l'histoire de cette entreprise qui, au cours des 140 années de son existence (1842-1982), dont la moitié sur le site de Ponthierry, a conquis la place de premier fabricant européen de papiers peints. Longtemps citée comme modèle ...

BATIMENT INDUSTRIEL ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL

... Lire [+]

- 19 pages , 34 IF93

La ville de Pantin a été le siège de deux grandesmanufactures de l'État, une de tabacs et une d'allumettes.Sans liens apparents (sauf, chez les fumeurs,celui du feu), ces deux industries se sont vues associéespour des raisons fiscales au XIXe siècle. Pour leverl'impôt sur les tabacs,la France, dès la fin duXVIIe siècle, choisit defaire de leur fabricationet de leur vente unmonopole d'État. Abrogésous la Révolutionmais rétabli parNapoléon 1er en 1811,il reste en vigueurjusqu'en 1995.L'industrie des allumettes,elle, devient un monopole d'État en 1872 afinde lever un impôt créé sur les allumettes chimiques aulendemain de la Guerre franco-prussienne. En 1890,l'exploitation de ces deux monopoles industriels etcommerciaux, et la gestion de leurs manufacturesrespectives, sont placées sous la tutelle d'une administrationcommune dépendant du ministère desFinances, la Direction générale des Manufactures del'État, devenue en 1935 le Service d'ExploitationIndustrielle des Tabacs et des Allumettes (SEITA). La ville de Pantin a été le siège de deux grandesmanufactures de l'État, une de tabacs et une d'allumettes.Sans liens apparents (sauf, chez les fumeurs,celui du feu), ces deux industries se sont vues associéespour des raisons fiscales au XIXe siècle. Pour leverl'impôt sur les tabacs,la France, dès la fin duXVIIe siècle, choisit defaire de leur fabricationet de leur vente unmonopole d'État. Abrogésous la Révolutionmais rétabli parNapoléon 1er en ...

BATIMENT INDUSTRIEL ; HISTOIRE DES HOMMES

... Lire [+]

- 192 pages , 37 AMH

Denis Honegger (1907-1981) est l'un des plus grands architectes suisses du XXe siècle. Après un bref passage dans l'atelier de Le Corbusier, ce disciple d'Auguste Perret développera pendant trente ans, avec un degré de sophistication inégalé, la doctrine du "classicisme structurel": c'est dans cet esprit qu'il conçoit l'université de Miséricorde et l'église du Christ-Roi à Fribourg, ainsi que l'Institut de physique de Genève. En France, où se déroule l'essentiel sa carrière après 1945, il est l'auteur de plusieurs ensembles de logements dans lesquels il parvient à concilier industrialisation, langage classique et composition urbaine. La rénovation du quartier de l'église de Pantin, son opération la plus importante, a reçu le label "Patrimoine XXe" en décembre 2008.Quelques réalisations citées:Immeuble de bureaux à l'angle de la rue de Prony et avenue de Wagram (Paris, 17ème).Immeuble de logements rue Dutot (Paris 15ème), sa première réalisation française.Projet d'aménagement de Malakoff. Denis Honegger (1907-1981) est l'un des plus grands architectes suisses du XXe siècle. Après un bref passage dans l'atelier de Le Corbusier, ce disciple d'Auguste Perret développera pendant trente ans, avec un degré de sophistication inégalé, la doctrine du "classicisme structurel": c'est dans cet esprit qu'il conçoit l'université de Miséricorde et l'église du Christ-Roi à Fribourg, ainsi que l'Institut de physique de Genève. En France, où se ...

LOGEMENT ; BATIMENT CULTUEL ; AMENAGEMENT URBAIN ; BATIMENT DE BUREAUX ; BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

- 190 pages , 20 AS

Depuis des millénaires, dans l'esprit des hommes, le bois, la pierre, la brique sont les matériaux rois. Ils portent la responsabilité de la construction. mais le béton ou plutôt le ciment armé manque totalement de message ou de certitude culturelle. Ainsi les architectes ont ils à l'égard de ce nouveau venu une réserve réellement méprisante en arguant qu'un "tel" mélange ne peut être une technique de qualité dont le bon résultat final ne peut être garanti.L'entreprise Hennebique, dès son entrée en scène, se trouve placée devant la nécessité de démontrer que le béton armé est un matériau authentique et sûr, qu'il est destiné à un grand avenir, qu'il peut résoudre des problèmes jusque là insolubles.Voilà un constructeur qui sait qu'on ne le croira jamais sans preuve et qui, pressentant l'hostilité des architectes et des maîtres d'ouvrage, articule son plaidoyer sur deux axes principaux: la démonstration technique et l'action mercantile. Pour répondre au refus latent qu'il devine, Hennebique associe en permanence à ses travaux la réclame, l'information, l'enseignement.Cette aventure Hennebique à travers l'initiation au béton armé débouche donc sur l'invention d'un processus de production en avance sur son temps d'au moins un quart de siècle. La photographie accompagne dès l'origine toute l'action de l'entreprise Hennebique: constat, pédagogie, information, communication. Tout le registre de ce nouvel art est utilisé pour apporter la preuve de la compétence et la démonstration d'un savoir faire. Hennebique est le premier dans le domaine de la construction à répondre à la civilisation de l'image. Il va jusqu'à explorer les catastrophes pour démontrer a contrario la qualité du béton armé. Hennebique donne à voir par les images chics qu'il donne à ses techniciens et à ses clients comme au grand public une iconographie industrielle. Depuis des millénaires, dans l'esprit des hommes, le bois, la pierre, la brique sont les matériaux rois. Ils portent la responsabilité de la construction. mais le béton ou plutôt le ciment armé manque totalement de message ou de certitude culturelle. Ainsi les architectes ont ils à l'égard de ce nouveau venu une réserve réellement méprisante en arguant qu'un "tel" mélange ne peut être une technique de qualité dont le bon résultat final ne peut ...

CONSTRUCTION EN BETON ; MATERIAU ; BETON ; OUVRAGE D'ART ; BATIMENT INDUSTRIEL ; PONT ; CHATEAU D'EAU

... Lire [+]

- 307 p , 24 AB

Étude sur le patrimoin architecturale de la région lilloise au XIX et XX siècle.

BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

- 119 p , 11 AB t2

Présentation d'un choix de réalisations en matière d'usines construites dans les années 80. Pour lÎle de France : Usines ABL, IBM à Corbeil Essonnes (MBA)

BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

- 119 p , 11 AB t1

Présentaations d'une sélection d'usines construites dans les années 80 . Pour l'Île de France : -Usine Thomson à Conflans Sainte Honorine (Valode te Pistre)- Usine IBM à Corbeil Essonnes (Vaudou et Luthi)

BATIMENT INDUSTRIEL

... Lire [+]

Z